Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : « La gauche halal »

France : « La gauche halal »

dimanche 25 mars 2018, par siawi3

Source : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/souleimane-la-gauche-halal-16-03-2018-2202904_420.php

Souleimane - La gauche halal

Le jeune écrivain d’origine syrienne fustige une partie de la gauche française, qui a oublié à quel point elle est « impure » aux yeux des islamistes.

Par Omar Youssef Souleimane

Modifié le 16/03/2018 à 07:36 - Publié le 16/03/2018 à 07:00 | Le Point.fr

Photo : L’ayatollah Khomeiny en décembre 78 à Neauphle-le-Château en région parisienne. Soutenu par la gauche dans sa lutte contre le Shah d’Iran, il écrasa la gauche iranienne arrivée au pouvoir.
© JOEL ROBINE / AFP

Pour les croyants musulmans, la main gauche pose problème, le prophète Mahomet ayant limité son usage à des actions impures. Dans le domaine politique, le mot « gauche » signifie pour les musulmans : communiste, infidèle, athée. Ils ne connaissent de Karl Marx que cette phrase : « La religion est l’opium des peuples. »

En France, certains, à gauche, ne voient pas ainsi les islamistes. Ils se sentent solidaires d’eux, parce qu’ils sont contre l’impérialisme. C’est ce qui s’est passé en Iran quand Khomeiny se préparait à renverser le Shah, et qu’une bonne partie de la gauche française le soutenait. Les militants lui rendaient visite à Neauphle-le-Château, dans les Yvelines. Mais après son retour en Iran, son parti, celui de la République islamiste, écrasa la gauche iranienne.

Un œil à moitié ouvert

Depuis la publication début janvier de mon livre Le Petit Terroriste (Flammarion), je reçois des messages m’accusant de faire le jeu de l’extrême droite. Une militante de gauche m’a dit que j’étais un traître et que je soufflais sur les braises du Front national. Un autre m’a mis en garde, quand je critique l’islam, de ne pas oublier le contexte.

Le problème de cette gauche, c’est qu’elle regarde la réalité d’un œil mi-clos. Elle désapprouve ceux qui ferraillent contre l’islam politique, ce qui ferait du tort aux musulmans de France. Elle fait mine d’ignorer que de nombreuses femmes sont victimes de violences dans le monde arabe ainsi que ce verset coranique : « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. » Ils négligent aussi les massacres perpétrés par Daech ainsi que cet autre texte coranique : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité. » Cette gauche ne sait pas que le régime en Arabie saoudite coupe toujours les têtes et les mains en vertu de la charia, ni que beaucoup de personnes dans ce pays croient que le soleil tourne autour d’une terre immobile. Que dit le texte coranique ? « Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l’Omniscient. »

Qui représente le vrai islam ?

Après le massacre de Charlie Hebdo et des clients juifs de l’Hyper Cacher, certains ont déclaré que les tueurs étaient des malades, des fous, qu’ils ne représentaient pas le véritable islam. La première fois que j’ai entendu ce propos de la part d’une militante d’extrême gauche, je lui ai demandé : « Et qui représente le vrai islam ?

- Je connais beaucoup de musulmans sympathiques.

- Ma question porte sur l’islam, pas sur les musulmans.

- N’oublie pas que chez les chrétiens, dans la Bible, on trouve aussi de la violence.

- Ce n’est pas le sujet.

- Je sais que tu es contre l’islam, moi, je suis quelqu’un de modéré, ces gens sont malheureux, victimes, et il faut les comprendre. »

Cette solidarité avec les musulmans menacés par le Front national peut aller jusqu’à la complicité avec les mouvements islamiques, en particulier les Frères musulmans. Cette gauche n’a pas tiré les leçons de l’expérience iranienne. Elle soutient le Hamas et le Hezbollah, deux organisations terroristes, parce qu’ils seraient contre Israël.

Peut-être, demain, verra-t-on dans le monde arabe une nouvelle fatwa permettant d’utiliser sans limite la senestre afin de soutenir cette gauche-là, la gauche « halal ». L’autre, celle qui met tous les ennemis de l’humanité dans le même sac, sera sans doute qualifiée de gauche « haram ».

Jeune poète et romancier d’origine syrienne, Omar Youssef Souleimane est réfugié en France. Il a participé au Printemps arabe avant de fuir Damas, recherché par la police. Élevé durant son adolescence en Arabie saoudite par des parents salafistes, cet athée militant a rompu avec son pays, sa famille et sa religion. Auteur en cette rentrée du magnifique « Le Petit Terroriste » (Flammarion), l’exilé publie sur Le Point.fr des chroniques de sa découverte de la France (pays qui, dit-il, l’a « sauvé ») comme du monde qu’il a quitté.