Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Pologne : Leur liberté, notre combat !

Pologne : Leur liberté, notre combat !

Campagne pour les droits reproductifs

jeudi 29 mars 2018, par siawi3

Source : https://act.wemove.eu/campaigns/avortement-fr?utm_source=civimail-12229&utm_medium=email&utm_campaign=20180328_BOX_FR

Quand le gouvernement s’en prend à notre droit de choisir, nous résistons ! Rejoignez la #Manifestationnoire, montrez votre soutien à la Pologne qui se bat contre l’interdiction de l’avortement. Signez notre lettre de solidarité !

SIGNEZ

Bonjour,

C’est une campagne inhabituelle. Aujourd’hui, je ne vous écris pas en tant que militante de WeMove, je vous écris en tant que femme polonaise dont le gouvernement essaie de retirer mon droit de décider de disposer de mon corps.

Les politiciens ultra-conservateurs essaient continuellement d’interdire complètement l’avortement. Mais nous, les femmes de Pologne, ne les laisserons pas faire.

Il y a un an et demi, nous avons gagné la bataille pour le droit de choisir. Mais nos droits et libertés sont de nouveau menacés. Pour continuer notre combat, nous avons besoin de votre soutien, et notre détresse doit être entendue partout en Europe.

Il y a quelques jours, habillée en noir, je manifestais avec des dizaines de milliers d’autres femmes [1]. Ma voix a crié pour nos droits. Aujourd’hui, je vous demande de faire entendre votre voix à vous, par solidarité – envers les femmes de Pologne, et toutes les personnes qui luttent contre l’oppression à travers l’Europe.

Merci de nous soutenir : ajoutez votre nom à ce message de solidarité, et lors des manifestations à venir dans les prochaines semaines, soyez sûrs que votre voix sera entendue, parmi les milliers d’entre nous descendues dans la rue.

Ajoutez votre nom à ce message de solidarité

Cette semaine, le parlement est allé encore plus loin, avec une proposition de loi plus restrictive encore nommée « Stop Avortement » [2].

Si elle passe, l’avortement pour malformation grave du fœtus devient illégal. Les femmes polonaises devront aller au terme de leur grossesse, même si l’enfant n’est pas viable. 95% des avortements en Pologne sont réalisés à cause de graves problèmes de santé du fœtus. La nouvelle loi rendrait donc l’avortement totalement illégal en Pologne.

Nous savons que l’avortement est un sujet très difficile pour beaucoup d’entre nous. Aujourd’hui nous élevons notre voix pour garder le droit de choisir : prendre la décision d’avoir un enfant doit rester un choix personnel.

Aucune femme ne doit être contrainte par des lois restrictives à donner naissance à un enfant qui n’est pas viable. Aucune femme ne doit être contrainte à l’humiliation et la difficulté d’aller à l’étranger, loin de sa famille, pour avorter légalement et en sécurité. Hélas aujourd’hui, c’est la réalité pour des milliers de Polonaises.

Merci de faire entendre votre voix au nom du droit de choisir de disposer de notre corps.

Montrons notre solidarité avec les femmes polonaises

La loi sur l’avortement en Pologne est déjà l’une des plus dures d’Europe. Les femmes ne peuvent interrompre une grossesse qu’en cas de risque vital pour la mère, de malformation du fœtus ou si elle résulte d’un acte illégal, comme le viol.

En automne 2016, lorsque le parlement polonais a tenté d’interdire l’avortement et de le condamner comme acte criminel, des centaines de milliers de femmes habillées en noir sont descendues dans la rue. Elles ont manifesté, protesté et fait la grève : elles ont gagné. Le parti au pouvoir a renoncé à l’interdiction et reculé devant le pouvoir du peuple.

Notre communauté était là aussi : près de 90 000 d’entre nous ont signé notre lettre ouverte, dans un immense élan de solidarité à l’égard des femmes polonaises luttant pour leur droit de choisir. Nous avons collecté des milliers d’euros pour soutenir un travail de terrain essentiel. Aujourd’hui notre solidarité est de nouveau nécessaire.

La mobilisation pour empêcher cette loi prend déjà beaucoup d’ampleur. Ensemble, nous pouvons la renforcer. Lors de la « manifestation noire » qui a déferlé dans les rues du pays, nous étions là pour montrer notre grande solidarité envers ces milliers de femmes et d’hommes réunis pour exprimer leur colère. C’était la plus grande manifestation pour les droits des femmes qu’ait connue la Pologne. Retournons-y. Merci d’ajouter votre nom !

Merci

Julia Krzyszkowska (Varsovie) et toute l’équipe WeMove.EU

Références :

[1] http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/03/23/manifestations-en-pologne-contre-un-projet-de-loi-visant-a-durcir-la-legislation-sur-l-avortement_5275690_3214.html

[2] https://www.francetvinfo.fr/societe/ivg/la-pologne-pourrait-encore-durcir-sa-loi-sur-l-avortement_2556091.html

°°°

Leur liberté, notre combat !

Lettre ouverte

Aux femmes de Pologne,

Depuis toute l’Europe, nous voyons avec horreur votre parlement tenter de vous retirer vos droits fondamentaux. Nous condamnons cette attaque envers votre liberté de choix. Nous soutenons vos actions pour arrêter cette terrible interdiction de l’avortement et nous sommes solidaires avec vous, à travers les frontières.

Pourquoi est-ce important ?

Il y a un an et demi, les Polonaises ont obtenu gain de cause et ont gardé leur liberté de choisir. Mais aujourd’hui, leurs libertés et leurs droits sont de nouveau menacés. Encore une fois, les ultra-conservateurs au pouvoir tentent de revenir sur les droits que les femmes se sont battues pour obtenir, et pourraient à tout moment voter une loi interdisant complètement l’avortement.

Mais les Polonaises ne laissent pas passer ces lois liberticides. Des groupes de femmes organisent à travers tout le pays des grèves et des manifestations. Elles peuvent gagner de nouveau. Mais pour continuer d’avancer avec force et courage, elles ont besoin d’être soutenues partout en Europe, à travers une voix unique pour la défense du droit des femmes de choisir. C’est comme ça que nous pouvons les aider à poursuivre leur combat.

En automne 2016, lorsque le parlement polonais a tenté d’interdire l’avortement et de le condamner comme acte criminel, des centaines de milliers de femmes habillées en noir sont descendues dans la rue. Elles ont manifesté, protesté et fait la grève : elles ont gagné. Le parti au pouvoir a renoncé à l’interdiction et reculé devant le pouvoir du peuple.

Notre communauté était là aussi : près de 90 000 d’entre nous ont signé notre lettre ouverte, dans un immense élan de solidarité à l’égard des femmes polonaises luttant pour leur droit de choisir. Nous avons collecté des milliers d’euros pour soutenir le travail essentiel du terrain. Aujourd’hui notre solidarité est de nouveau nécessaire.

La loi sur l’avortement en Pologne est déjà l’une des plus dures d’Europe. Les femmes ne peuvent interrompre une grossesse qu’en cas de risque vital pour la mère, de malformation du fœtus ou si elle résulte d’un acte illégal, comme le viol.

Cette semaine, le parlement est allé encore plus loin, avec une loi plus restrictive nommée « Stop Avortement ».
Si elle passe, l’avortement pour malformation grave du fœtus devient illégal. Les femmes polonaises devront aller au terme de leur grossesse, même si l’enfant n’est pas viable. 95% des avortements en Pologne sont réalisés à cause de graves problèmes de santé du fœtus. La nouvelle loi rendrait donc l’avortement totalement illégal en Pologne.

La mobilisation pour empêcher cette loi prend déjà beaucoup d’ampleur. Ensemble, nous pouvons la renforcer. Lors de la « manifestation noire » qui a déferlé dans les rues du pays, nous étions là pour montrer notre grande solidarité envers ces milliers d’hommes et femmes réunis pour exprimer leur colère. C’était la plus grande manifestation pour les droits des femmes qu’ait connue la Pologne.

Cette campagne est faite en partenariat avec l’ European Women’s Lobby.