Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Femmes, à vos serpillères !

Algérie : Femmes, à vos serpillères !

vendredi 30 mars 2018, par siawi3

Source : https://www.lesoirdalgerie.com/soit-dit-en-passant/femmes-a-vos-serpilleres-2669

Femmes, à vos serpillères !

par Malika Boussouf

le 29.03.2018 , 11h00

Une mairie, celle d’Azeffoun pour ne pas la nommer, a placardé il y a quelques jours un appel au nom de la République démocratique et populaire qui dit, tenez- vous bien, la chose suivante :

« Nous informons l’ensemble des femmes (parentes d’élèves), qu’un volontariat pour le nettoyage des classes de l’école primaire Sadou-Ali aura lieu le samedi 24/03/2018 à partir de 9h. Soyez nombreuses » ! Fait à Azeffoun le 21 mars 2018 et signé par le président de l’APC en personne, le cachet personnel témoignant du caractère officiel du document. Avec cela les femmes sont habillées pour la vie !

La personne qui m’a fait parvenir une copie de l’appel était carrément furieuse, et il y avait de quoi l’être. Allez savoir pourquoi des responsables locaux qui se prétendent progressistes se laissent aussi méchamment déborder par leur misogynie. Je ne me suis jamais fait d’illusions sur les mérites supposés d’élus locaux officiant dans des communes que d’aucuns se plaisent à élever au rang de régions exceptionnelles. Mais il y a cet appel et il démontre le contraire. Pour mériter un statut de femme respectable et accomplie, courez à vos serpillères mesdames ! Et ne vous avisez surtout pas à dénoncer une décision aussi scandaleuse qui fait valoir votre talent de bonnes à tout faire. Porter les enfants, les torcher et une fois à l’école, nettoyer derrière eux. Qui dit mieux ? Voici une partie du message qui accompagnait l’appel que l’on m’a adressé.
« Une APC fait appel distinctement aux seules femmes parentes d’élèves pour venir faire le ménage dans une école !
Voilà une nième confirmation du statut dans lequel l’État algérien, par le biais de ses représentants, confine les Algériennes. qu’attendre de plus de ces indignes représentants prétendument populaires ? Pourquoi ne pas rappeler, à ceux qui font mine de l’ignorer, que la Kahina a conduit une armée et que des dizaines de femmes héroïques sont tombées, les armes à la main, pendant la guerre d’indépendance pour que leurs filles soient respectées. Ces ‘‘pantins’’ qui usurpent notre liberté devraient être condamnés à des tâches ménagères jusqu’à la fin des temps » !

M. B.