Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Quebec : Fatima Houda-Pepin : « Je suis librale et fdraliste et je suis contre le

Quebec : Fatima Houda-Pepin : « Je suis librale et fdraliste et je suis contre le tchador lAssemble nationale ».

jeudi 13 septembre 2018, par siawi3

Source : http://sisyphe.org/spip.php?article4520

vendredi 15 novembre 2013

Fatima Houda-Pepin : « Je suis librale et fdraliste et je suis contre le tchador lAssemble nationale ».

La dpute librale de La Pinire, Fatima Houda-Pepin, ragit dans cette lettre aux propos de son collgue Marc Tanguay sur le port du tchador lAssemble nationale.

Cest la goutte qui a fait dborder le vase.

Je suis sidre, blesse et choque de ce que jai lu dans La Presse et Le Devoir du 12 novembre dernier, une dclaration de mon collgue Marc Tanguay, porte-parole de lopposition officielle en matire de lacit, sous le titre Les candidates librales pourront porter le tchador au prochain scrutin .

Pour tre une assidue du caucus des dputs libraux, un tel positionnement ny a jamais t discut.

Je le cite au texte : On ne peut jouer dans les limitations des liberts, et cette personne qui se fait lire (avec son tchador) aurait tout fait le droit et la lgitimit dmocratique dtre assise lAssemble nationale .

Mais avant quune librale portant un tchador puisse siger lAssemble nationale, il faut quelle soit candidate, et pour tre candidate, il faut quelle y soit autorise, par crit, par le chef du parti libral du Qubec.

Est-ce que cest a le modle de lgalit hommes-femmes que le parti libral du Qubec veut maintenant prsenter la face du Qubec ?

Est-ce que les Qubcoises ont fait tout ce chemin pour en arriver prendre comme modle de lgalit hommes-femmes celui de lArabie Saoudite ou de lIran des Ayatollahs ? Je me questionne.

Suis-je encore dans le Parti libral dont les lites politiques et intellectuelles se sont relayes pendant un sicle, pour mener un combat courageux pour la sparation de lglise et de ltat au Qubec ?

Suis-je encore au parti libral dAdlard Goudbout qui a accord aux Qubcoises le droit de vote et dligibilit des femmes, un droit gagn de haute lutte par les suffragettes et les militantes librales ?

Suis-je encore au Parti libral du mme Adlard Godboult qui a institu lcole obligatoire, forant les parents de toutes les rgions du Qubec scolariser leurs enfants - garons et filles - ?

Suis-je encore au Parti libral du Qubec de la Rvolution tranquille qui a fait lire la premire femme dpute lAssemble lgislative, Marie-Claire Kirkland, qui a mis fin la tutelle des femmes en faisant adopter la loi sur la capacit juridique de la femme marie ?

Quand on connat la signification du tchador et de sa variante afghane, le tchadri, comment peut-on justifier lacceptation dun tel symbole dans ce haut lieu de notre dmocratie quest lAssemble nationale ?

Je suis librale et fdraliste et je refuse toute drive vers le relativisme culturel sous couvert de religion, pour lgitimer un symbole, comme le tchador, qui est lexpression mme de loppression des femmes, en plus dtre la signature de lintgrisme radical.

Est-il ncessaire de rappeler que le Parti libral du Qubec a dj limit la libert dexpression (libert fondamentale) en matire daffichage commercial, par voie lgislative, et quil a mme eu recours la clause nonobstant pour soustraire sa Loi la Charte des droits et liberts de la personne du Qubec et la Charte canadienne des droits et liberts.

Oui, en dmocratie, il est permis dinterdire, quand lintrt public lexige.

Lgalit hommes-femmes est un droit fondamental qui demeure un acquis fragile lre des intgrismes qui caractrise notre sicle. Il faut le protger et le dfendre et non le mettre en pril.

Ceci nest pas une rplique la Charte des valeurs, mais une raction la dclaration de M. Marc Tanguay. Mme Houda-Pepin rendra publics ses commentaires sur la charte ultrieurement et dposera un projet de loi sur la neutralit religieuse de ltat.