Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Uncategorised > France : Guerre d’Algrie : aprs Maurice Audin, Macron fait un geste pour les harkis

France : Guerre d’Algrie : aprs Maurice Audin, Macron fait un geste pour les harkis

samedi 22 septembre 2018, par siawi3

Source : https://actu.orange.fr/france/guerre-d-algerie-apres-maurice-audin-macron-fait-un-geste-pour-les-harkis-CNT0000016HysG.html

Guerre d’Algrie : aprs Maurice Audin, Macron fait un geste pour les harkis

A lire aussi
Macron lve une vingtaine de harkis dans l’ordre de la Lgion d’honneur et du Mrite

AFP,

publi le vendredi 21 septembre 2018 12h48

Emmanuel Macron a promu d’anciens combattants harkis et des reprsentants d’associations dans l’ordre de la Lgion d’honneur, un nouveau geste dans le travail mmoriel sur la guerre d’Algrie, jug toutefois insuffisant par les harkis qui rclament « le pardon ».

Le chef de l’Etat avait reconnu le 13 septembre que Maurice Audin, mathmaticien communiste, militant de l’indpendance de l’Algrie, tortur par l’arme franaise et disparu sans laisser de traces en 1957, tait bien « mort sous la torture du fait du systme institu alors en Algrie par la France ». Il avait alors demand « pardon » sa veuve.

Une semaine plus tard, il tend cette fois-ci la main aux harkis, ces anciens suppltifs de l’arme franaise pendant la guerre d’Algrie (1954-1962), quelques jours de la Journe nationale d’hommage du 25 septembre. Mais aussi au moment o certains tapent du poing sur la table. Dbut septembre, ils rappelaient leur soutien au candidat Macron en 2017, menaant, pour obtenir rparation, de porter plainte contre la France pour crimes contre l’humanit devant les tribunaux internationaux.

La secrtaire d’Etat auprs de la ministre des Armes, Genevive Darrieussecq, prsentera mardi aux Invalides une srie de mesures en faveur des harkis portant sur la reconnaissance de leur sort la fin de la guerre d’Algrie et la connaissance de leur histoire. Une enveloppe de 40 millions d’euros sur quatre ans devrait aussi tre dbloque pour venir en aide notamment aux harkis de deuxime gnration qui continuent connatre de graves difficults sociales et d’intgration.

Emmanuel Macron envisage en outre de faire « un geste mmoriel trs fort » l’gard des harkis en dcembre, indique-t-on de source proche de la prsidence.

Les dcrets parus au Journal officiel vendredi distinguent un total de 37 anciens combattants ou enfants de harkis, promus chevaliers de la Lgion d’honneur, officiers ou chevaliers de l’ordre national du Mrite, ou dcors de la mdaille militaire.

Cette promotion de harkis n’est pas la premire, mais c’est la premire fois qu’une promotion est aussi importante et que des enfants de harkis - seize sur le total de 37 - sont distingus au titre de leurs travaux et de leur parcours personnel.

- Considrs comme des tratres -

Le geste d’Emmanuel Macron intervient aprs celui de Franois Hollande en 2016, qui avait reconnu « les responsabilits » de la France dans « l’abandon » des harkis, au cours d’une journe d’hommage du 25 septembre qui avait alors pris des allures de pr-campagne lectorale, sept mois de l’lection prsidentielle de 2017.

Parmi la deuxime gnration distingue vendredi, Fatima Besnci-Lancou, cofondatrice de l’association « Harkis et droits de l’homme » et promue au grade de chevalier de la Lgion d’honneur, a dit l’AFP tre « honore ». Elle a ddi sa dcoration notamment ses « deux grand-pres qui ont fait la Premire guerre mondiale, qui ont la mdaille militaire, dont un a disparu tragiquement en 1962 ».

Boaza Gasmi, le prsident du Comit national de liaison des harkis (CNLH), est plus mitig. « Bien sr, une dcoration a fait toujours plaisir et honneur », a-t-il ragi sur franceinfo. Mais « aujourd’hui le plus jeune harki a 80 ans. C’est un peu tard », et « notre combat, c’est une vraie reconnaissance et une vraie rparation (...) : nous mritons le pardon », a-t-il affirm.

Interrog par l’AFP, l’historien spcialiste de la guerre d’Algrie Abderahmen Moumen met en garde contre le risque d’une « concurrence mmorielle » des porte-parole de certains groupes sociaux de cette guerre, alors que la majorit des acteurs et les tmoins de ces pages sombres de l’Histoire ont eux, « tourn la page ». « Il n’y a pas de guerre des mmoires mais une instrumentalisation des mmoires », rsume-t-il.

Sur les quelque 150.000 Algriens recruts par l’arme franaise comme auxiliaires durant la guerre d’Algrie, environ 60.000 sont parvenus partir pour la mtropole avec les pieds-noirs. Mais leur accueil s’est fait dans des conditions prcaires (camps, hameaux de forestage et cits urbaines), sans relles perspectives d’intgration pour eux-mmes ni leurs enfants.

Les autres - entre 55.000 et 75.000 selon les historiens - ont t livrs leur sort en Algrie et, considrs comme des tratres par le nouveau rgime, victimes de sanglantes reprsailles.

Source : https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/trois-questions-sur-la-promotion-d-une-vingtaine-de-harkis-dans-l-ordre-de-la-legion-d-honneur_2950463.html

Trois questions sur la promotion d’une vingtaine de harkis dans l’ordre de la Lgion d’honneur

Cette promotion intervient quelques jours de la Journe nationale d’hommage aux harkis, le 25 septembre. La communaut harkie, qui a soutenu Emmanuel Macron lors de la campagne prsidentielle, demande des rparations la hauteur du prjudice subi la fin de la guerre d’Algrie.

Mis jour le 21/09/2018 | 11:34
publi le 21/09/2018 | 10:35

Le symbole est fort. Jeudi 20 septembre, Emmanuel Macron a promu d’anciens combattants harkis et des reprsentants d’associations de harkis dans les ordres de la Lgion d’honneur et du Mrite. Le dcret est paru au Journal officiel vendredi 21 septembre, quelques jours de la Journe nationale d’hommage ces anciens suppltifs de l’arme franaise pendant la guerre d’Algrie.

1 Qui sont les harkis promus ?

Quatre personnes ont t leves au grade d’officier de l’ordre national du Mrite. Il s’agit d’Ounassa Benslimane, prsidente dpartementale dune association de harkis, Hafida Chabi, membre dune association danciens combattants harkis, Khmissi Makabrou, prsident dune association de harkis et Mohammed Semir, prsident rgional dune association de harkis. Quinze autres reprsentants de fdrations ont t promues au grade de chevalier du mme ordre.

A la fin de la guerre d’Algrie (1954-1962), quelque 60 000 des Algriens recruts comme auxiliaires de l’arme franaise avaient t admis en France aprs les accords de paix. Les autres, entre 55 000 et 75 000 selon les historiens, avaient t abandonns : ils connurent de sanglantes reprsailles de la part des nationalistes qui les considraient comme des tratres.

2 Pourquoi maintenant ?

Cette promotion intervient quelques jours de la Journe nationale d’hommage aux harkis, le 25 septembre, au cours de laquelle des annonces du prsident de la Rpublique sont attendues. Elle s’inscrit dans la suite d’une rflexion engage depuis plusieurs mois. En juillet, un groupe de travail, lanc l’initiative du chef de l’Etat, avait prconis de crer un « fonds de rparation et de solidarit » de 40 millions d’euros pour les harkis et leurs enfants. Mais ce montant est trs loin des attentes des associations.

La dcision arrive galement quelques jours aprs un pas de plus dans le travail de mmoire sur la guerre d’Algrie, franchi par Emmanuel Macron. Jeudi 13 septembre, le chef de l’Etat a reconnu « la responsabilit de l’Etat dans la disparation » du mathmaticien communiste militant de l’indpendance de l’Algrie Maurice Audin, tortur par l’arme franaise et disparu en 1957.

3 Que rclame la communaut harkie l’Etat ?

La communaut harkie avait appel dbut septembre le chef de l’Etat lui accorder des rparations la hauteur du prjudice subi la fin de la guerre d’Algrie. Elle rappelait le soutien qu’elle lui a apport en 2017 et menace de porter plainte contre la France pour crimes contre l’humanit. « La seconde gnration ne sera pas aussi docile que la premire, elle se battra jusquau bout tant que le dossier harki naura pas t rgl de manire juste et digne », expliquait Mohamed Badi, porte-parole du Comit national de liaison des harkis (CNLH).

« Notre combat, pour tre franc, c’est une vraie reconnaissance et une vraie rparation, ragit vendredi Boaza Gasmi, prsident de CNLH, sur franceinfo. Les dcorations, ce n’est pas ce qui va enlever la souffrance des harkis. Il aurait fallu que, ds le dpart, les harkis soient insrs dans la vie sociale, de faon qu’ils puissent russir, comme leurs enfants et leurs petits-enfants. Malheureusement, cela n’a pas t le cas et la souffrance est sur trois ou quatre gnrations. »

Nous mritons plus qu’une Lgion d’honneur. Nous mritons les pardons de la Nation.
Boaza Gasmi, prsident du Comit national de liaison des harkis franceinfo

Le Comit national de liaison des harkis avait dj ritr sa volont de se battre « jusqu’au bout » et d’aller plaider sa cause devant les tribunaux internationaux s’il n’obtenait pas satisfaction auprs de l’Etat. Le CNLH a aussi rclam « une vritable loi qui reconnaisse que la France de lpoque a volontairement abandonn la communaut harkie » en Algrie en 1962, alors que le groupe dexperts prconise une simple rsolution parlementaire.

A lire aussi :
Histoire : Maurice Audin tortur en Algrie
Histoires d’info. Qui tait Maurice Audin et que lui est-il arriv ?
VIDEO. Guerre d’Algrie : le fils de Maurice Audin appelle les tmoins de l’poque « dire la vrit » et « transmettre les documents »
Guerre d’Algrie : une reconnaissance historique