Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Syrie : Les approches libertaires de lcole du Rojava

Syrie : Les approches libertaires de lcole du Rojava

vendredi 21 septembre 2018, par siawi3

Source : http://www.autrefutur.net/Les-approches-libertaires-de-l-ecole-du-Rojava

Photo : Sortie de ?cole a ? Kobani ? en mai 2018

Les approches libertaires de le ?cole du Rojava

19 septembre 2018

Pierre Bance

Cest aussi la rentre ?e au Rojava. Malgre ? les menaces dinvasion des gouver- nements turc et del-Assas, malgre ? la guerre environnante, quelque 500 000 e ?le ?ves ont pris le chemin de le ?cole au Rojava et dans les territoires libe ?re ?s de loppression de l’E ?tat islamique en Syrie du Nord et de lEst (1). Un petit territoire denviron 60 0000 km2 au cur du Proche-Orient ou ? vivent trois ou quatre millions dhabitants, Kurdes, Arabes, Assyriens, Turkme ?nes et dautres peuples encore, ou ? se co ?toient musulmans, ye ?zidis, chre ?tiens de diffe ?rentes obe ?diences. Ensemble, ils tentent de construire une nouvelle socie ?te ? fonde ?e sur la solidarite ? entre les peuples, la liberte ? dopinion et de conscience, la lutte contre le patriarcat, de sorganiser sans E ?tat par la de ?mocratie directe au sein de communes autonomes fe ?de ?re ?es.

Toutes les re ?volutions accordent une place importante a ? le ?ducation et a ? la culture, pour le meilleur ou parfois le pire, le bourrage de cra ?ne ide ?ologique. Pour un peuple victime dun processus dassimilation par un E ?tat nationaliste et dictatorial, la liberte ? dinstruction reve ?t dautant plus dimportance que la reprise en main de sa culture saccompagne dune transformation radicale de la socie ?te ?. Quil ne sagit pas de remplacer linstruction autoritaire arabe par une instruction autoritaire kurde, mais de concevoir une instruction libertaire arabe, kurde, assyrienne... Quil ne sagit pas de remplacer l’E ?tat par un autre E ?tat, mais dapprendre pour inventer autre chose.

Sous le re ?gime baasiste nexistaient que des e ?coles publiques en langue arabe et des e ?coles confessionnelles prive ?es assyriennes ; les enfants et les e ?tudiants kurdes apprenaient en arabe, ce qui affaiblissait lusage du kurmanci, dialecte kurde en Syrie. Pour beaucoup dhabitants du Rojava, la premie ?re grande conque ?te re ?volutionnaire aura e ?te ? de simplement pouvoir donner aux enfants une e ?ducation dans leur langue maternelle. Le Contrat social de la Fe ?de ?ration de ?mocratique de la Syrie du Nord du 29 de ?cembre 2016 sa constitution la consacre a ? larticle 54 :
Les composantes de chaque re ?gion ont le droit de ?tablir et de pratiquer leurs vies culturelles, politiques et sociales en utilisant leurs langues maternelles et en exprimant leurs cultures.

Penser une e ?cole pour tous

Cest a ? partir de 2013 que, paralle ?lement a ? une reprise en main de ladministration scolaire he ?rite ?e de l’E ?tat syrien, les cantons du Rojava ont re ?introduit la langue kurde dans les e ?tablissements scolaires et universitaires au point quil fallut organiser, notamment sous limpulsion de lInstitution de langue kurde (SZK) et du Syndicat des enseignants du Rojava, des formations acce ?le ?re ?es denseignants parlant correctement le kurde. Le mouvement se poursuit, la situation same ?liore.

Re ?gulie ?rement, des E ?glises assyriennes et arme ?niennes, relaye ?es par des universitaires et des journalistes de droite et dextre ?me-droite, de ?noncent ce qui serait une kurdification de la socie ?te ?. Sihanouk Dibo, conseiller du Parti de lunion de ?mocratique (PYD), parti a ? lorigine de la re ?volution, y a re ?pondu. Chacun, dit-il, a le droit de choisir une deuxie ?me langue en plus de sa langue maternelle et, a ? sa connaissance, il est peu probable que [dans des e ?coles] les Arabes ou les chre ?tiens soient force ?s dapprendre le kurde (2).

Il est e ?vident que pour une partie des communaute ?s religieuses plus que la douteuse kurdification, cest la raison rationaliste quil sagit dentraver.

Dans toute la Syrie du Nord, il semble acquis que, en fonction de la re ?partition ethnique, lenseignement dune e ?cole ou dune universite ? est dispense ? en une ou plusieurs langues, larabe, le kurde, lassyrien parfois le turkme ?ne. Dans le second degre ?, les programmes pre ?voient lapprentissage dune autre langue de la Fe ?de ?ration ou dune langue e ?trange ?re, surtout langlais, parfois le franc ?ais. Cette volonte ? dinstruction des enfants et des adultes na pas faibli depuis le de ?but de la re ?volution. Il ne faudra pas un mois apre ?s la cruelle de ?faite dEfri ?n (Afrin), fin mars 2018, pour que les Kurdes re ?fugie ?s dans le camp de Berxwedan du canton voisin dal-Shahba, ouvrent une e ?cole.

Le ?cole publique est gratuite a ? tous les niveaux et obligatoire pour le primaire et le secondaire (article 34 du Contrat social). Linstruction est largement assure ?e par le secteur public, mais lenseignement prive ? na pas disparu telles les e ?coles assyriennes, ce qui est conforme larticle 54 pre ?cite ? (3). Le ?ducation publique est sous la responsabilite ? des communes aux premiers niveaux et des re ?gions pour les universite ?s, avec le soutien de lauto-administration fe ?de ?rale.

Le ?cole publique est- elle lai ?que ? Sur ce point, le Contrat social est muet. A-t-il voulu e ?viter de choquer les parents ou les e ?tudiants encore attache ?s aux traditions patriarcales autoritaires, a ? la religiosite ? obsessionnelle, notamment des territoires arabes libe ?re ?s ?

En pratique, lesprit du Contrat social ne laisse pas place a ? interpre ?tation, lenseignement public est lai ?c et dans les programmes on ne note aucun enseignement religieux. Par contre, la jine ?ologie, cest-a ?-dire la science des femmes, entrera dans les program- mes scolaires du secondaire de lanne ?e 2018-2019 dans la re ?gion de Cizi ?re (Jazira). Dans cet esprit, la Premie ?re confe ?rence du Comite ? de ?ducation des femmes de la Syrie du Nord, tenue a ? Qamis ?lo en aou ?t 2018, conside ?re que la jine ?ologie est la base pour e ?lever le niveau de formation des enseignants a ? tous les niveaux.

Avant la re ?volution de 19 juillet 2012, sur le territoire de la Fe ?de ?ration de la Syrie du Nord nexistait aucun e ?tablissement denseignement supe ?rieur. Tre ?s rapidement, les citoyens et les autorite ?s du Rojava se sont employe ?s a ? combler ce vide. La pre- mie ?re universite ? du Rojava sest ouverte dans le canton dEfri ?n le 14 juin 2015. Sont venues ensuite les universite ?s du canton de Cizi ?re a ? Qamis ?lo, le 4 juillet 2016, et du canton de Kobani ?, le 30 septembre 2017. LUniversite ? de Qamis ?lo est la plus importante, avec 720 e ?tudiants en 2018 et huit faculte ?s : litte ?rature et langues ; e ?ducation ; agriculture ; pe ?trole et pe ?trochimie ; jine ?ologie ; beaux-arts ; sciences e ?conomiques et administratives ; me ?decine. A ? linauguration des deux premie ?res, Hadiya Yousef, copre ?sidente de lAssemble ?e constituante, de ?clarait que lobjectif de lUniversite ? du Rojava e ?tait de de ?velopper une nouvelle mentalite ?, un nouveau sens de la communaute ?, une nouvelle culture de la de ?mocratie et de la coexistence entre les peuples (4). Les 20 et 21 juillet 2018, les universite ?s du Rojava se sont re ?unies en symposium a ? Qamis ?lo sur le the ?me Une universite ? libre et de ?- mocratique . A ? cette occasion, le professeur Mesud Mihemed, de ?clarait que le syste ?me e ?ducatif du Nord de la Syrie pourrait e ?tre un mode ?le applique ? a ? dautres nations (5).

En effet, au Nord de la Syrie se met en place un processus de de ?mope ?die , telle que lentendait Pierre-Joseph Proudhon. La base de le ?ducation nest plus constitue ?e de principes transcendants religieux ou nationalistes, dide ?es philosophi- ques absolues mais de lobservation, de lexpe ?rience, de la critique et de lautocriti- que. Le ?cole est la voie dacce ?s a ? la de ?mocratie et la de ?mocratie conduit les citoyens a ? la raison politique. La re ?volution se fera par le ?ducation continue, plus lente que par laction violente, mais plus su ?re. Au Rojava comme dans les territoires libe ?re ?s, il sagira dapprendre aux enfants, au-dela ? des connaissances essentielles, lesprit critique et linitiative, de convertir les adultes a ? lautonomie, a ? la de ?mocratie directe et a ? lide ?e de nation de ?mocratique. Une de ?claration, en 2014, de Salih Muslim, a ? le ?poque copre ?sident du PYD, reste une bonne boussole, me ?me si davantage adresse ?e aux adultes quaux enfants :

Vous devez vous instruire vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour apprendre a ? discuter, a ? de ?cider collectivement. Vous devez rejeter lide ?e quun chef quelconque vienne vous dire quoi faire et apprendre a ? e ?tre autonomes dans une pratique collective. Les gens doivent se ?duquer mutuellement. Re ?unissez dix personnes, posez-leur un proble ?me ou une question et elles trouveront la bonne re ?ponse. Le ?change favorise la politisation (6).

Penser une pe ?dagogie e ?mancipatrice

A ? tous les niveaux de lenseignement, sest produite une rupture pe ?dagogique. Ce nest pas seulement le brassage des populations et des langues qui renouvelle le ?cole et luniversite ?, cest aussi une nouvelle fac ?on denseigner et de penser lenseignement. A ? lordre autoritaire succe ?de lordre libertaire. Lart denseigner par la pe ?dagogie nouvelle ne sapplique e ?videmment pas de la me ?me manie ?re a ? le ?cole primaire, au colle ?ge ou en faculte ?. Tous les instituteurs, institutrices et professeur(e)s ne sont pas pre ?pare ?s a ? la pe ?dagogie de le ?cole moderne, tous ny sont pas favorables.

Certains peinent a ? remettre en cause leurs habitudes pe ?dagogiques autoritaires he ?rite ?es du re ?gime syrien dautant que ceux qui e ?taient en poste avant la re ?volution peuvent faire valoir que l’E ?tat syrien continue de les payer et, qua ? ce titre, il reste leur employeur. Dautres seront confronte ?s a ? des cas de conscience religieux voire politiques. Combien, partisans ou opposants a ? la nouvelle pe ?dagogie, connaissent les travaux des pe ?dagogues libertaires et les expe ?riences mene ?es depuis plus dun sie ?cle ?

Aux proble ?mes de personnels en nombre insuffisant et insuffisamment forme ?s, sajoutent les difficulte ?s mate ?rielles. La construction de ?cole pour les re ?fugie ?s de retour, la re ?novation des ba ?timents en mauvais e ?tat, lachat de mobilier et de fournitures scolaires se heurtent a ? des capacite ?s budge ?taires re ?duites. Cest, malgre ? tout, avec enthousiasme que beaucoup de mai ?tresses et de mai ?tres, de profes- seur(e)s duniversite ?, de ?tudiantes et de ?tudiants se sont lance ?s dans laventure de le ?cole e ?mancipe ?e. Une e ?cole qui demande que soit abandonne ?e lide ?e dapprendre pour la re ?ussite mate ?rielle, la carrie ?re, une place dans la socie ?te ? du spectacle. La pe ?dagogie nouvelle est pense ?e pour adapter lenseignement rec ?u aux re ?alite ?s de la vie, lharmoniser avec les modes dorganisation de lautonomie de ?mocratique. La cellule de base e ?tant la commune, chaque citoyen est responsable du destin collectif. Mieux il aura appris et compris le principe de ?galite ?, le sens des droits humains, la force des liberte ?s fondamentales, la ne ?cessite ? de lengagement solidaire, la finalite ? de la de ?mocratie directe... plus la re ?volution aura de chance de re ?ussir, de se de ?ve- lopper, surtout, de maintenir lide ?al initial contre les de ?rives autoritaires, lapparition de leaders populistes qui sont des dangers permanents. Il ne sagit pas de promou- voir une pe ?dagogie des opprime ?s mais une dynamique des savoirs pour des femmes et des hommes de la socie ?te ? des e ?gaux. Message traduit de la manie ?re suivante par le co-recteur de lUniversite ? de Kobani ?, Mehmud Kemal Bersavi :
Les jeunes ne vont pas simplement obtenir un diplo ?me. Ils apprendront sur leur socie ?te ?, ils acquerront une conscience qui de ?clenchera le changement social. Nous voulons leur donner une e ?ducation de ?mocratique et scientifique. Nous noublierons pas les valeurs de la lutte le ?gendaire de notre ville et continuerons de les porter par la con- naissance et le ?ducation. Nous ne gaspillerons pas lespoir et le travail du peuple (7).
Pour les plus jeunes doivent e ?tre abandonne ?es les mauvaises manie ?res densei- gner tels les coups et les insultes qui conduisent a ? la haine de le ?le ?ve pour les e ?tudes , comme le rappelle une pie ?ce pre ?sente ?e par des enfants lors du Festival de la culture et des arts des e ?coles de la Syrie du Nord (8). Ainsi, linstruction ne doit pas e ?tre fonde ?e sur la me ?morisation, laquelle cultive des accointances avec la socie ?- te ? autoritaire, mais sur la compre ?hension pour former des sujets en mesure de de ?- battre et de de ?cider par eux-me ?mes. La hie ?rarchie enseignant-e ?le ?ve est rede ?finie sur la base de lamitie ? et du respect (9), chacun ayant a ? apprendre de lautre avec, bien su ?r, des ponde ?rations lie ?es a ? la ?ge. Le principe prend ainsi une valeur particulie ?re a ? luniversite ? : Nous sommes tous des e ?tudiants et des enseignants, dit un e ?le ?ve de la Faculte ? des arts de Tirbespiye ? pre ?s de Qamis ?lo. Cest ainsi que nous sommes organise ?s et que nous avons constate ? que nous apprenions mieux (10). Les examens traditionnels fonde ?s sur un contro ?le des acquis livresques sont remplace ?s par un syste ?me de ?valuation continue et un entretien final sur la compre ?hension de lenseignement rec ?u ; il ny a pas de ?chec a ? un examen seulement le besoin de comple ?ter la formation. Le directeur de la faculte ? de me ?decine de Me ?sopotamie, le docteur Hamit Tekin, peut dire que cette fac ?on denseigner permet de ?tudier dans une atmosphe ?re plus de ?tendue avec des e ?tudiants qui ont confiance en eux (11). Au-dela ? de lenseignement, mai ?tres et e ?le ?ves participent, en principe, a ? ladministration de le ?cole et lentretien de ses locaux, pour bannir la hie ?rarchie des ta ?ches, ce qui nest autre que lautogestion.

La nouvelle e ?ducation prend une valeur particulie ?re avec le ro ?le fondamental que jouent la reconnaissance et la stricte e ?galite ? des cultures traditionnelles de tous les peuples (article 54 du Contrat social pre ?cite ?). Et du droit, reconnu comme un droit de lhomme, de de ?velopper et de rendre publiques ses activite ?s culturelles et artisti- ques (article 39). Droit dont dispose toutes les institutions et organisations sociales (article 80). Cela nest pas suffisant. Une re ?volution nen serait pas une si elle ne saccompagnait dune rupture culturelle :
La question de la transformation de lexpe ?rience sensible et non seulement des institutions et des lois, sest installe ?e au cur de la pense ?e et de la pratique re ?volutionnaire (12).

Jacques Rancie ?re reprend la ? lide ?e que les artistes doivent sengager pour un art nouveau dans un monde nouveau.

Certainement souvrent nombre de bibliothe ?ques et de maisons de la culture et des arts, fleurissent les manifestations culturelles tout au long de lanne ?e. On citera, entre beaucoup, le Festival de the ?a ?tre du Rojava en mars qui sappelait, jusquen 2016, Festival du the ?a ?tre kurde, et a change ? de nom pour respecter la diversite ? culturelle ; le Festival du court-me ?trage dEfri ?n en avril dont on souhaite quil reverra le jour ; le Festival des arts et de la litte ?rature organise ? en mai par lUnion des intellectuels du Rojava ; le Festival des contes du Rojava en juin. En mai 2018, sest tenu le premier Festival dart et de culture des e ?coles de la Syrie du Nord a ? Qamis ?lo en me ?me temps que la troisie ?me exposition de peinture du Rojava sur le the ?me : L’art des peuples est la voix de la re ?sistance dEfri ?n . Toutefois, lexpression artistique est encore souvent lie ?e soit a ? la tradition, soit au re ?alisme socialiste, sans que ?merge un style imme ?diatement identifiable et associable a ? la Re ?volution du Rojava comme ce fut le cas pour les photographies de la Commune de Paris, le constructivisme de la Re ?volution sovie ?tique, les peintures du modernisme mexicains, le street art cubains, les affiches de lEspagne libertaire ou les slogans de Mai 1968.

Il nest pas de sauveurs supre ?mes

Le danger en matie ?re e ?ducative comme culturelle serait que lide ?ologie baasiste, le panarabisme et le socialisme dE ?tat soient remplace ?s en Syrie du Nord plus encore que par une propagande partisane par elle-me ?me condamnable, par le culte de la personnalite ? dAbdullah O ?calan. Que se profile la tentation dinculquer aux enfants, mais aussi au peuple, la ve ?rite ? dun syste ?me qui ne devrait pas en avoir. De ?s 2014, le voyageur anarchiste, Zaher Baher, soulevait clairement la question :
Le pire, cest a ? la Maison des enfants et dans les centres de jeunesse, ou ? les enfants apprennent les ide ?es nouvelles, la re ?volution et de nombreuses choses positives pour e ?tre utiles a ? la socie ?te ?. Cependant, ces enfants apprennent aussi lide ?ologie et la pense ?e dO ?calan, et a ? quel point il est le grand leader du peuple kurde. A ? mon avis, les enfants ne devraient pas e ?tre endoctrine ?s [...]. Ils devraient avoir leur liberte ? de conscience et quon les laisse tranquilles jusqua ? ce quils puissent de ?cider par eux-me ?mes (13).

Quen est-il aujourdhui, ou ? le culte de la personnalite ? est toujours oppressant ? A ? cette survivance du marxisme-le ?ninisme qui nous de ?route, de ?fi a ? lide ?e et a ? le ?ducation libertaires, ont e ?te ? donne ?es des explications, des logiques, dont il appartient a ? chacun dappre ?cier la pertinence. Il ne sagit pas dabandonner la lutte pour la libe ?ration dAbdullah O ?calan emprisonne ? depuis 1999, mais de la mener avec un autre e ?tat desprit que lidola ?trie. Si O ?calan doit e ?tre libe ?re ?, ce nest pas parce quil est linfaillible leader , mais parce quil a su mettre en question une ide ?ologie qui de ?nature le socialisme, la remplacer par une ide ?e e ?mancipatrice, le confe ?de ?ralisme de ?mocratique, quil a su pro ?ner la fin de la lutte arme ?e et la paix entre Turcs et Kurdes et proposer une refonte des institutions qui permettrait dy parvenir. Pour moins que cela, dans ce me ?me Proche-Orient, dautres ont obtenu le Prix Nobel de la Paix.

Pierre Bance
Auteur dUn autre futur pour le Kurdistan ? Municipalisme libertaire et confe ?de ?ralisme de ?mocratique, Paris, E ?ditions Noir et Rouge, 2017, 400 pages.

Notes :

1. Les chiffres sur le nombre de ?le ?ves, de ?tudiants, de ?coles et denseignants varient fortement dune source a ? lautre. Pour un bilan a ? la fin de lanne ?e scolaire 2017-2018, Hogir Najjar, Second Semester finished in Rojava, North Syria successfully (Le deuxie ?me semestre au Rojava-Nord Syrie se termine avec succe ?s), Hawar news Agency (ANHA News), 13 mai 2018 (http://www.hawarnews.com/en/haber/second-semester-finished-in-rojava-north-syria-successfully- h1367.html).

2. Wladimir Van Wilgenburg, PYD official says no kurdification policy in education in Rojava (Un officiel du PYD de ?clare quil ny a pas de politique de kurdification dans le ?ducation au Rojava), Ajansa Rojnamevaniya Azad (ARA News), 15 mars 2017 (ce site a cesse ? de ?mettre).

3. A ? la rentre ?e de 2018, quatorze e ?coles assyriennes ont e ?te ? ferme ?es par les autorite ?s de la re ?gion de Cizi ?re pour ne pas vouloir suivre le programme scolaire local mais celui de l’E ?tat syrien au motif que seul ce dernier e ?tait officiellement reconnu en Syrie et a ? linternational. Cest le me ?me argument qui fait que ces e ?coles fassent des difficulte ?s pour enseigner en syriaque pluto ?t quen arabe. Un accord boiteux est intervenu le 11 septembre entre lauto-administration et larcheve ?che ? syriaque orthodoxe pour rouvrir les e ?coles (Pour plus de de ?tails, voir AFP, En Surie, le cursus scolaire fait pole ?mique dans les re ?gions kurdes , 12 septembre 2018, https://www.institutkurde.org/info/depeches/en-syrie-le-cursus-scolaire-fait-polemique-dans-les- regions-kurdes-10993)

4. Firat News Agency (ANF News), First university of Rojava opens in Qamis ?lo (La premie ?re universite ? du Rojava ouvre a ? Qamis ?lo), 20 novembre 2016 (https://anfenglish.com/kurdistan/first- university-of-rojava-opens-in-qamishlo-17333).

5. ANF News, Spreading the ideas of the Rojava Revolution (Diffuser les ide ?es de la re ?volution du Rojava), 22 juillet 2018 (https://anfenglishmobile.com/news/spreading-the-ideas-of-the-rojava- revolution-28417).

6. Salih Muslim, novembre 2014. Propos rapporte ?s par Janet Biehl, Revolutionary Education. Two academies in Rojava (E ?ducation re ?volutionnaire. Deux faculte ?s au Rojava), Ecology or Catastrophe, 7 fe ?vrier 2015 (http://www.biehlonbookchin.com/revolutionary-education/).

7. ANF News, Kobane ? University to open new faculties (LUniversite ? de Kobani ? ouvre de nouvelles faculte ?s), 8 juin 2018 (https://anfenglish.com/culture/kobane-university-to-open-new- faculties-27281).

8. ANHA News, Art, sports performances on 3 day of schools-festival , 13 mai 2018
(http://www.hawarnews.com/en/haber/art-sports-performances-on-3rd-day-of-schools-festival- h1384.html). Dans cette pie ?ce est aussi condamne ?e linconduite de certains enfants tel le tabagisme .

9. De ?claration du premier symposium des universite ?s du Rojava pre ?cite ? (ANHA News,
Researchers : constructive criticism, creative thinking are crucial to built educated society [Selon les chercheurs, une critique constructive et une pense ?e cre ?ative sont cruciales pour construire une socie ?te ? e ?duque ?e], 21 juillet 2018, http://www.hawarnews.com/en/haber/researchers-constructive- criticism-creative-thinking-are-crucial-to-build-educated-society-h2672.html).

10. Marcel Cartier, Rojavan pedagogy : Where students are also teachers (La pe ?dagogie au Rojava : quand les e ?le ?ves sont aussi les mai ?tres , Kurdish Question, 7 mai 2017 (http://kurdishquestion.com/article/3918-rojavan-pedagogy-where-students-are-also-teachers).

11. Devrim Amed, Medical academy of Mesopotamia opened in Rojava (Ouverture de la Faculte ? de me ?decine de Me ?sopotamie), ANF News, 24 juillet 2017 (https://anfenglish.com/rojava/medical-academy-of-mesopotamia-opened-in-rojava-21159).

12. Jacques Rancie ?re, En quel temps vivons-nous ? Conversation avec E ?ric Hazan, Paris, La Fabrique e ?ditions, 2017, 74 pages, citation page 43.
13. Zaher Baher, The experiment of West Kurdistan (Syrian Kurdistan) has proved that people can make changes (Lexpe ?rience du Rojava prouve que le peuple peut changer les choses), Libcom.org, 26 aou ?t 2014, https://libcom.org/news/experiment-west-kurdistan-syrian-kurdistan-has- proved-people-can-make-changes-zaher-baher-2).