Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Iran : Daech revendique lattaque sanglante dune parade militaire

Iran : Daech revendique lattaque sanglante dune parade militaire

samedi 22 septembre 2018, par siawi3

Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/iran-attentat-meurtrier-lors-d-une-parade-militaire-22-09-2018-7898574.php

Iran : Daech revendique lattaque sanglante dune parade militaire

J.Cl.

22 septembre 2018, 10h08 | MAJ : 22 septembre 2018, 19h09 |28

Une photo prise ce samedi 22 septembre lors dune attaque, revendique par Daech, contre un dfil militaire en Iran. AFP/ISNA/MORTEZA JABERIAN

Quatre hommes ont ouvert le feu, ce samedi, lors dun dfil dans la ville dAhvaz, faisant plus dune vingtaine de morts. Le prsident Rohani a promis une rponse terrible.

Le bilan salourdit dheure en heure. Le plus rcent fait dsormais tat de 29 personnes tues, dont neuf militaires et un journaliste, ce samedi matin en Iran, dans un attentat perptr par un commando lors dun dfil militaire Ahvaz, la capitale de la province de Khouzestan (sud-ouest). Le nombre de personnes blesses, pour certaines dans un tat trs grave, est pass de 21 57.

Lattaque a t revendique par Daech en dbut daprs-midi. Des combattants de l’Etat islamique ont attaqu un rassemblement des forces iraniennes dans la ville de Ahvaz , selon Amaq, l’organe de propagande de l’organisation.

L’attaque a eu lieu la veille du dpart du prsident Hassan Rohani pour New York, o il doit participer l’Assemble gnrale annuelle des Nations unies. Elle survient dans un climat de tensions trs fortes entre l’Iran et les tats-Unis, qui s’apprtent intensifier dbut novembre leurs sanctions conomiques contre la Rpublique islamique.

La rponse de la Rpublique islamique la moindre menace sera terrible , a dclar Hassan Rohani dans un communiqu officiel. Ceux qui fournissent un soutien en matire de renseignement et de propagande ces terroristes devront en rpondre .

Quatre terroristes ont ouvert le feu

Il tait environ 9 heures, heure locale (7h30, heure franaise). Arrivs moto et vtus duniformes kaki, les assaillants ont dabord ouvert le feu sur la foule. Puis ils ont essay de tirer sur la tribune officielle mais ont t neutraliss par les forces de lordre, avait indiqu trs vite lagence Fars, proche de la garde rvolutionnaire dlite, laissant entendre que deux hommes avaient t blesss ou tus.

Les terroristes taient quatre. Deux ont t tus, et les deux autres arrts , selon Ali-Hossein Hosseinzadeh, vice-gouverneur de la province du Khouzestan. Selon un bilan rcent, un troisime assaillant serait mort, de ses blessures, et le quatrime est en dtention.

Un journaliste, Abas Aslani, a diffus sur Twitter des images de la panique qui a suivi les coups de feu. On entend nettement, de multiples reprises, les tirs, sans savoir sils manent des assaillants ou de militaires leur ripostant.

Aucun officiel prsent cet vnement na t touch, mais il y a des informations selon lesquelles plusieurs civils ont t tus sans que lon sache leur nombre exact , crit lagence officielle iranienne Irna.
Les Gardiens de la Rvolution cibls ?

La parade militaire tait organise pour la journe nationale des forces armes iraniennes qui commmore chaque 22 septembre le dclenchement, par Bagdad, de la guerre Iran-Irak (1980-1988). Riche en ptrole, le Khouzestan a par le pass t marqu par des attaques de sparatistes arabes sur les pipelines, selon la chane Al Jazeera.

La tlvision dEtat affirme que les militaires viss sont les Gardiens de la Rvolution, l’arme idologique de la Rpublique islamique.

Si lattaque a t revendique par Daech, les autorits avaient elles point du doigt le mouvement al-Ahvazieh. Ceux qui ont ouvert le feu sur les gens et les forces armes sont lis au mouvement al-Ahvazieh , a dclar Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la Rvolution cit par Isna. Ils sont nourris par l’Arabie saoudite, et ils ont essay de faire de l’ombre la puissance des forces armes iraniennes, a-t-il ajout.

Source : https://www.huffingtonpost.fr/2018/09/22/attentat-dahvaz-qui-sont-les-terroristes-qui-sevissent-en-iran_a_23537591/?utm_hp_ref=fr-homepage

INTERNATIONAL
22/09/2018 16:38 CEST | Actualis il y a 14 heures

Attentat d’Ahvaz : qui sont les terroristes qui svissent en Iran ?

L’attentat lors d’un dfil militaire Ahvaz a t revendiqu par Daech, alors que Thran pointe du doigt un « rgime tranger » soutenu par les Etats-Unis.

avec AFP

Photo : Panique pendant le dfil militaire Ahvaz , samedi 22 septembre 2018. AFP

INTERNATIONAL - Qui est l’origine de l’attentat terroriste perptr ce samedi 22 septembre Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran ? Le groupe terroriste Daech a revendiqu l’attaque mais les autorits religieuses et politiques de Thran ont point du doigt d’autres responsables.

L’Iran entretient des relations dlicates avec ses voisins. Le pays, majorit chiite, est en conflit ouvert avec l’Arabie Saoudite, majoritairement sunnite. L’Iran est galement impliqu en Syrie aux cts de la Turquie et de Bachar al-Assad, ce qui lui vaut d’tre pris pour cible par Daech. Enfin, les relations entre Thran et Washington se sont considrablement dgrades depuis l’arrive de Donald Trump la Maison Blanche, avec le retrait de l’accord sur le nuclaire iranien et les sanctions conomiques qui ont suivi.

De quoi se crer une multitude d’ennemis susceptibles d’tre derrire les attentats qui ciblent directement la reprsentation du pouvoir iranien, comme ce fut le cas ce samedi. Rapidement aprs l’attaque, les Gardiens de la Rvolution, bras arm idologique de la Rpublique islamique, ont accus les assaillants d’tre lis un groupe sparatiste arabe soutenu par l’Arabie saoudite. Le gouvernement iranien a lui dsign « des terroristes pays par un rgime tranger », soutenu par « les matres amricains ». Ce n’est que plusieurs heures aprs que Daech a revendiqu l’attaque, via son agence de propagande.

Les rebelles kurdes

Ce n’est pas la premire fois que la date du 22 septembre est prtexte une attaque contre le pouvoir iranien. Le 22 septembre 2010, 12 personnes sont tues et 81 blesses par l’explosion d’une bombe lors d’un dfil militaire Mahabad, une ville forte population kurde frontalire de l’Irak et de la Turquie.

La plupart des victimes taient des femmes et des enfants qui assistaient ce dfil organis l’occasion du 30e anniversaire du dclenchement de la guerre Iran-Irak (1980-1988). L’Iran impute l’attentat des « lments contre-rvolutionnaires ».

Les autorits iraniennes imputent plusieurs attentats similaires ces « groupes contre-rvolutionnaires » bass dans le nord-est de l’Irak, notamment le PDKI (Parti dmocrate du Kurdistan d’Iran, le plus ancien parti autonomiste kurde du pays) et le PJAK (Parti pour une vie libre du Kurdistan, li au PKK turc). Thran accuse rgulirement les Etats-Unis de soutenir ces organisations armes.

Le groupe Joundallah, les « soldats de Dieu »

Ce groupe sunnite extrmiste mne depuis 2000 une rbellion sanglante contre la Rpublique islamique, qui est 90% d’obdience musulmane chiite. Il appartient l’ethnie baloutche qui reprsente une importante part de la population de la province du Sistan-Balouchistan dans le sud-est, frontalire du Pakistan et de l’Afghanistan. Le groupe dispose d’ailleurs de bases arrire sur ces deux pays.

Thran a toujours accus Joundallah d’tre entran et quip par les services de renseignement amricains, israliens, britanniques mais aussi pakistanais dans le but de dstabiliser le pouvoir central iranien.

Ces dernires annes, plusieurs attentats ont t revendiqus ou attribus au groupe sunnite. En 2009, ils ont ainsi revendiqu un attentat la bombe qui a fait 25 morts et une cinquantaine de blesss dans une mosque chiite, ainsi qu’un attentat suicide visant les commandants de l’arme iranienne, et o 42 personnes ont t tues. En dcembre 2010, le groupe revendique un attentat suicide (34 morts et plus de 80 blesss) contre des fidles chiites runis pour la plus grande fte religieuse chiite.

Un attentat contre une mosque chiite en juillet 2010 leur est galement attribu, aprs la mort par pendaison de leur chef de Joundallah, Abdolmalek Righ un mois plus tt.

Daech

Dans une vido publie en mars 2017, l’organisation terroriste sunnite avait menac d’agir en Iran en reprsailles au soutien militaire et logistique apport par Thran aux autorits de Damas et de Bagdad. Le groupe affirmait vouloir conqurir l’Iran pour « le rendre la nation musulmane sunnite » et provoquer un bain de sang chez les chiites.

Quelques mois plus tard, le 7 juin 2017, Daech a revendiqu sa premire attaque en Iran. Des hommes arms et des kamikazes ont attaqu le Parlement et le mausole du fondateur de la Rpublique islamique, l’imam Khomeiny, Thran, faisant 17 morts et des dizaines de blesss.

Aprs ces spectaculaires attentats, Thran a multipli les oprations antiterroristes dans tout le pays et vis particulirement les rgions du nord-ouest et du Kurdistan frontalires de l’Irak, et la minorit kurde.

Lire aussi :
L’Iran dvoile son 1er avion de chasse en pleine monte des tensions avec les tats-Unis
L’Iran accuse les tats-Unis de vouloir dclencher « une guerre psychologique » avec leurs sanctions