Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Uncategorised > France : Guerre d’Algérie - L’état débloque 40 millions d’euros pour les harkis (...)

France : Guerre d’Algérie - L’état débloque 40 millions d’euros pour les harkis et leurs descendants

jeudi 27 septembre 2018, par siawi3

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/09/25/01016-20180925ARTFIG00170-l-etat-debloque-40-millions-d-euros-pour-les-harkis-et-leurs-descendants.php

L’�tat d�bloque 40 millions d’euros pour les harkis et leurs descendants

Edouard de Mareschal

Mis � jour le 25/09/2018 � 17:47 Publi� le 25/09/2018 � 14:09

Harkis : une enveloppe de 40 millions sur quatre ans

Lors d’une c�r�monie nationale d’hommage aux harkis, aux Invalides, Genevi�ve Darrieussecq affirme que 40 millions d’euros suppl�mentaires seront consacr�s � ces anciens suppl�tifs de l’arm�e fran�aise pendant la guerre d’Alg�rie, et � leurs enfants.
Video ici 1:00

VID�O - La secr�taire d’�tat aupr�s de la ministre des Arm�es a aussi annonc� plusieurs gestes m�moriels en faveur des harkis, ces musulmans alg�riens engag�s aupr�s de l’arm�e fran�aise pendant la guerre d’Alg�rie.

Rendre hommage � leur fid�lit� et reconna�tre une nouvelle fois la responsabilit� de la France dans leur abandon ; telles sont les lignes directrices des nouvelles mesures pour les harkis, ces musulmans alg�riens engag�s aupr�s de l’arm�e fran�aise pendant la guerre d’Alg�rie. �Oui, il y a cinquante-six ans, en Alg�rie, la France a de fait abandonn� une partie de ses propres soldats, une partie de ses propres citoyens�, a d�clar� mardi la secr�taire d’�tat aupr�s de la ministre des Arm�es, Genevi�ve Darrieussecq. �Elle a manqu� � son devoir d’accueillir ou de prot�ger ceux qui s’�taient battus pour elle�, a-t-elle poursuivi dans son discours aux Invalides. � l’occasion de cette journ�e nationale d’hommage aux harkis et autres membres des formations suppl�tives, la secr�taire d’�tat a annonc� une s�rie de mesures � la fois financi�res et m�morielles.

Exposition nationale � Paris et en r�gion

Sur le volet financier, elle a annonc� �40 millions d’euros suppl�mentaires� consacr�s aux harkis et � leurs enfants d�bloqu�s dans les quatre prochaines ann�es. �C’est une avanc�e qu’il faut saluer dans le contexte budg�taire difficile que conna�t notre pays�, estime Genevi�ve Darrieussecq. Une partie de la somme permettra de revaloriser de 400 euros l’allocation de reconnaissance des anciens harkis et l’allocation viag�re destin�e � leurs veuves. La mesure concerne environ 2000 b�n�ficiaires. L’autre partie de cet argent viendra abonder un fonds de solidarit� qui sera cr�� en 2019 pour une dur�e de quatre ans. D’environ 29 millions d’euros, ce dispositif sera destin� � aider les enfants des combattants harkis qui seraient en pr�carit� sociale. �C’est la premi�re fois que l’�tat s’engage ainsi�, a tenu � souligner la secr�taire d’�tat.

C�t� m�moire, plusieurs initiatives viendront renforcer des mesures pr�existantes. Une grande exposition nationale �consacr�e � l’engagement des harkis� devrait voir le jour � Paris et dans les d�partements. Le recueil de t�moignages, d�j� entam�, sera �largi aux femmes et aux enfants d’anciens harkis. En collaboration avec le minist�re de la Culture, ces t�moignages seront mis �� la disposition du public�, avec les archives et �l’ensemble des sources documentaires� sur le sujet. Des ressources documentaires seront aussi mises � disposition des professeurs dans les coll�ges et les lyc�es pour �lutter contre l’oubli�. Enfin, des �actions de pr�vention et de lutte contre les injures et les discriminations � l’encontre des anciens harkis� seront men�es par l’Office national des anciens combattants, en collaboration avec la Dilcra, la D�l�gation interminist�rielle � la lutte contre le racisme, l’antis�mitisme et la haine anti-LGBT.

LIRE AUSSI - Boaza Gasmi, pour l’honneur des harkis

�Nous devons r�concilier des m�moires fractur�es : celle des harkis, celle des pieds-noirs, celle des Fran�ais d’origine alg�rienne, celle des binationaux��
Emmanuel Macron,

Question encore sensible en France, la guerre d’Alg�rie a �t� abord�e plusieurs fois par Emmanuel Macron. En pleine campagne pr�sidentielle, il avait cr�� l’�moi dans la communaut� des rapatri�s en assimilant la colonisation � un �crime contre l’humanit�. Des propos qu’il avait maintenus dans une interview au Figaro , o� il pr�cisait : �Nous devons r�concilier des m�moires fractur�es : celle des harkis, celle des pieds-noirs, celle des Fran�ais d’origine alg�rienne, celle des binationaux�� Depuis son �lection, il multiplie les gestes dans diff�rentes directions, avec l’ambition d’apaiser la situation. Apr�s avoir reconnu la responsabilit� de l’�tat fran�ais dans la torture et la mort du militant communiste Maurice Audin en 1957 � Alger, il a �lev� une vingtaine d’anciens combattant harkis et repr�sentants de harkis dans les ordres de la L�gion d’honneur et du M�rite. Il avait aussi constitu� un groupe de travail sur les harkis, dont la concertation de 6 mois a men� aux mesures annonc�es ce mardi.

Mesures qui sont loin d’�tre suffisantes au regard des principaux concern�s. �Ces annonces ne nous conviennent pas du tout�, a indiqu� mardi � l’AFP Mohamed Badi, du Comit� national de liaison des harkis (CNLH). �Avec les autres pr�sidents d’associations, nous voulons d�sormais aller devant la Cour europ�enne des droits de l’homme pour une loi de reconnaissance et une r�paration (financi�re) correcte. Cette journ�e est de l’enfumage pour faire oublier les raisons de notre m�contentement total�. Le CNLH chiffre le pr�judice subit par la communaut� � 40 milliards d’euros.

Harkis : « sur le plan de la m�moire, la guerre d’Alg�rie ne s’est pas achev�e »
Jean Chichizola revient sur l’homme rendu aux Harkis par la secr�taire d’Etat � la ministre aux arm�es.
Video ici 2:20

Lire aussi :
Guerre d’Alg�rie : apr�s Maurice Audin, Macron fait un geste pour les harkis
La France face aux Harkis : apr�s la reconnaissance, la r�paration ?