Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > « De la burqa afghane à la hijabista mondialisée »

« De la burqa afghane à la hijabista mondialisée »

Book Presentation

vendredi 5 octobre 2018, par siawi3

Source : http://sisyphe.org/spip.php?breve2614

jeudi 10 mai 2018

« De la burqa afghane à la hijabista mondialisée » (Carol Mann) -

Recension d’Ana Pak

De la burqa afghane à la hijabista mondialisée.
Une brève sociologie du voile afghan et ses incarnations dans le monde contemporain,
de Carol Mann/Édition Harmattan

Depuis les années 1995-2000 les Talibans imposent la burqua aux femmes en Afghanistan. Ainsi ils assujettissent une partie de la population et renforcent la domination masculine sur le corps des femmes.

Comment ce symbole de répression des Talibans, quelques années plus tard, devient-il le symbole de « libération et de choix » pour les femmes dans les pays occidentaux ? A tel point que pour les « droits de l’hommiste » cette burqa est devenue un bastion à défendre.

Carol Mann, observatrice exceptionnelle, fait ses recherches avec un regard honnête, non condescendant durant ses maintes voyages en Afghanistan, Iran, Liban, Turquie et d’autres pays sous la lois musulmane et ou en guerre. Elle publie un livre remarquable et unique. Ses analyses sont basées sur une recherche approfondie. Elles sont nourries des interviewes avec des femmes dans ces pays ou de ses relations avec des femmes et hommes de ces pays lors ses actions humanitaires.

L’écrivaine met la lumière sur le voile, ce « linceul noir » comme le disait le poète iranien Mirzadeh Eshghui en 1890. D’où vient-il ? Pourquoi les hommes voilent-ils dans telle ou telle société musulmanes des femmes de telle ou telle façon ?

Depuis quand le voilement du corps des femmes est-il devenu un « texte politique » du patriarcat ? Comment les hommes isolent-ils et privent-ils les femmes de leur humanité avec le voile ? Quelle est la vie des femmes sous ce voile ?Quelles est leur luttes pour se libérer de ce voile ?

C’est glaçant d’y lire que dans un centre de réfugiés au Pakistan un père afghan dit que si la main de sa fille touche celle du vendeur lorsqu’il lui rend la monnaie alors elle devra être tuée pour laver ce « déshonneur ». Le père justifie que c’est pour sauvegarder cet honneur que sa fille doit être cachée entièrement et accompagnée par un homme pour faire ses courses. Ce livre est le récit détaillé d’une domination esclavagisante des femmes et aussi de leurs luttes.

C’est un voyage à travers le temps et l’espace. On y apprend comment les femmes dans les pays musulmans ont mené des luttes acharnées pour s’émanciper, exister et devenir un sujet libre se libérant du voile.

Bien qu’à l’ère de globalisation islamique le diktat du voile amoindrit l’émancipation des femmes, où les droits des femmes ont fait un saut en arrière, elles continuent à résister et à lutter.

Carol Mann, avec clarté, nous livre des analyses les plus justes sur la question du voile qui aient été faite en Occident ! Une fois qu’on le commence on continue notre voyage d’un seul trait.


Ana PAK , mai 2018