Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : #6Novembre15h35

France : #6Novembre15h35

Action pour l’égalité salariale

jeudi 1er novembre 2018, par siawi3

Source :

Les Glorieuses

31.10.18

#6Novembre15h35

Et c’est reparti pour un tour. La newsletter féministe “Les Glorieuses” relance le mouvement sur l’égalité salariale cette année, ce sera le #6Novembre15h35. A partir du 6 novembre 15h35 et ce jusqu’au 31 décembre 2018, les femmes travaillant en France le feront gratuitement du fait des inégalités salariales. Après les succès des mouvements des années précédentes, #7Novembre16h34 (13 millions d’impressions sur Twitter) puis du #3Novembre11h44 sur l’égalité des salaires, la newsletter Les Glorieuses remet le couvert.

À ce rythme là, nous pouvons attendre 2168 pour arriver à l’égalité

Nous sommes en 2018 et pourtant nous devons toujours nous battre pour que nos droits économiques soient respectés. Alors que les droits des femmes ont été désignés « Grande cause nationale », la différence de salaire entre les femmes et les hommes est encore, selon Eurostat, de 15,2%. C’est toujours mieux qu’en 2011, puisque nous étions alors à 15,7% Mais à ce rythme là, nous devons attendre 150 ans arriver à une égalité soit 2168.

La lutte contre les inégalités salariales n’est pas une lutte frivole pour voler un privilège au sexe masculin. Elle incarne l’obstination des féministes à réclamer l’égalité. Sans égalité économique, il n’y aura ni égalité sociale, ni égalité politique. Et nous ne nous arrêterons pas tant que ce ne sera pas le cas.

Pourquoi le 6 novembre à 15h35 ?

Cette date a été calculée de la même manière que les années précédentes. Eurostat, organisme de statistiques de l’Union Européenne, a actualisé les chiffres concernant la différence de la moyenne horaire brute de rémunération entre femmes et hommes, tous secteurs économiques confondus (industrie, construction et services, à l’exception de l’administration publique). L’organisme vient de publier les chiffres en se basant sur l’année 2016 : la différence de salaire entre les femmes et les hommes est de 15,2%. Nous avons adapté ce rapport au nombre de jours ouvrés en 2018 (253), ce qui a donné 38,304 jours ouvrés. Cette méthode a ainsi permis d’arriver à la date du 6 novembre 2018 à 15h35 et environ 5 secondes.
La revue de presse par Esther Thiry

Comment s’engager ?

Etape 1 - On s’informe sur les inégalités salariales en France.

Découvrir les trois chiffres pour dénoncer les inégalités salariales entre les femmes et les hommes : 9% d’écart de salaire à travail et poste égal (INSEE) ; 23,7% d’écart sur toute la carrière, tous postes confondus (INSEE) et 15,2% si on prend en compte uniquement le taux horaire. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site des Glorieuses.

Etape 2 - On calcule ce qu’on gagnerait.

Et vous, c’est quoi votre manque à gagner ? Les Glorieuses s’associe avec Le Mouvement pour proposer aux femmes de calculer leur manque à gagner. Et si elles étaient des hommes, combien gagneraient-elles ? Le dispositif existe pour les hommes également.

Etape 3 - On signe la pétition pour demander trois mesures concrètes au gouvernement et on fait la révolution.

« Nous appelons le gouvernement à mettre en place ces trois propositions pour parvenir à une égalité : un congé paternité équivalent au congé maternité, un certificat d’égalité obligatoire pour les entreprises, une transparence des salaires. #6Novembre15h25 ». Signer ici.

Etape 4 - On partage la pétition avec le hashtag #6Novembre15h35.

Sur Twitter, on interpelle le gouvernement pour mettre les places les propositions avec #6Novembre15h35
Dans l’événement Facebook, on propose des actions concrètes
Sur Instagram, on partage le moment où on arrête de bosser #6Novembre15h35