Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Pakistan : la Cour suprême acquitte la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort (...)

Pakistan : la Cour suprême acquitte la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème

mercredi 31 octobre 2018, par siawi3

Source : https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pakistan-la-cour-supreme-acquitte-la-chretienne-asia-bibi-condamnee-a-mort-pour-blaspheme_3011517.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20181031-[lestitres-coldroite/titre3]

Pakistan : la Cour suprême acquitte la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème

Asia Bibi, mère de cinq enfants, avait été condamnée à la peine capitale après avoir bu l’eau d’un puits réservé aux musulmans.

Photo : Manifestation pour la libération d’Asia Bibi, condamnée pour blasphème à Lahore (Pakistan), le 21 novembre 2010. (K.M. CHAUDARY/AP/SIPA / AP)
avatarfranceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le 31/10/2018 | 10:28
publié le 31/10/2018 | 06:59

Son cas avait suscité l’indignation à l’étranger et des violences dans le pays. La Cour suprême du Pakistan a acquitté en appel la chrétienne Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème en 2010, selon un verdict rendu mercredi 31 octobre. Asia Bibi se trouve actuellement incarcérée dans une prison à Multan, dans le centre du pays, et va être libérée « immédiatement ».

Ce verdict pourrait susciter la fureur des milieux religieux fondamentalistes qui appellent de longue date à l’exécution d’Asia Bibi. Mère de cinq enfants, Asia Bibi avait été condamnée à la peine capitale en 2009 à la suite d’une dispute avec une musulmane au sujet d’un verre d’eau. Chrétienne du Pendjab et ouvrière agricole, elle ramassait des baies rouges dans le village d’Ittan Wali, lorsqu’elle a commis l’irréparable aux yeux de ses voisines : boire de l’eau d’un puits réservé aux musulmans, détaille Le Monde.

« Aucune remarque désobligeante envers le Coran »

Son cas avait eu un retentissement international, attirant l’attention des papes Benoît XVI et François. Asia Bibi avait également reçu le soutien de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui avait réclamé sa grâce et l’avait élevée en 2015 au rang de citoyenne d’honneur de la ville.

Lors de l’examen de son recours début octobre, les juges de la Cour suprême ont remis en question le bien-fondé de l’accusation. « Je ne vois aucune remarque désobligeante envers le Coran dans le rapport d’enquête », avait observé le juge Mian Saqib Nisar, tandis qu’un second juge relevait plusieurs points de non-respect des procédures.

Le blasphème est un sujet extrêmement sensible au Pakistan, où l’islam est la religion d’Etat. La loi prévoit jusqu’à la peine de mort pour les personnes reconnues coupables d’offense à l’islam.