Subscribe to SIAWI content updates by Email
Home > fundamentalism / shrinking secular space > Portugal: Le Pape contre le projet de loi autorisant le mariage (...)

Portugal: Le Pape contre le projet de loi autorisant le mariage gay

Sunday 16 May 2010, by siawi2 (Date first published: 16 May 2010).

Benoît XVI : l’avortement et le mariage gay sont "dangereux". En visite au Portugal, le pape a affirmé qu’ils étaient les "défis les plus insidieux et les plus dangereux" d’aujourd’hui

Source : Nouvelobs.com 14 mai 2010
http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/monde/20100514.OBS3921/benoit-xvi-l-avortement-et-le-mariage-gay-sont-dangereux.html

Le pape Benoît XVI a affirmé jeudi 13 mai que l’avortement et le mariage homosexuel étaient parmi les "défis les plus insidieux et les plus dangereux" d’aujourd’hui, dans un discours à Fatima, au Portugal, pays qui s’apprête à autoriser le mariage gay.

500.000 fidèles réunis autour de Benoît XVI à Fatima
"Les initiatives qui ont pour but de sauvegarder les valeurs essentielles et premières de la vie, dès sa conception, et de la famille, fondée sur le mariage indissoluble entre un homme et une femme, aident à répondre à certains des défis les plus insidieux et les plus dangereux qui, aujourd’hui, s’opposent au bien commun", a déclaré le pape.

Ovationné

Benoît XVI s’exprimait devant les représentants des principales organisations sociales, catholiques ou non, du Portugal, qui l’ont ovationné debout.

Après avoir légalisé en 2007 l’avortement après un référendum, le Portugal, pays de forte tradition catholique, s’apprête à autoriser le mariage homosexuel sans toutefois permettre aux couples mariés de même sexe d’adopter des enfants.

Votée en février dernier par la majorité de gauche du Parlement, la loi sur le mariage gay doit être promulguée par le chef de l’Etat avant le 17 mai selon les délais légaux, soit trois jours seulement après la fin de la visite du souverain pontife au Portugal.

Catholique pratiquant, le président Anibal Cavaco Silva a la possibilité de mettre son veto au texte ce qui entraînerait un second vote, d’ores et déjà acquis, de l’Assemblée et qui serait cette fois définitif.

"Détail dans la vie de la nation"

Contrairement à l’Espagne où le clergé s’était fortement mobilisé contre le mariage homosexuel, autorisé depuis 2005 au Portugal, l’Eglise catholique est restée en retrait tout au long du débat, qualifié la semaine dernière de "détail dans la vie de la nation" par le cardinal José Policarpo, archevêque de Lisbonne.

S’exprimant sur les questions plus strictement sociales, un sujet qui retient particulièrement l’attention de l’épiscopat local alors que le Portugal est en proie à une grave crise économique et financière, le pape a jugé "fondamental d’accorder à l’activité caritative chrétienne une autonomie et une indépendance à l’égard de la politique et des idéologies, y compris dans la collaboration avec les organes de l’Etat pour atteindre des objectifs communs".

Il a une nouvelle fois dénoncé "la pression exercée par la culture dominante, qui présente avec insistance un style de vie fondé sur la loi du plus fort, sur le gain facile et alléchant".

Benoît XVI a aussi exprimé sa "vive appréciation" pour les "initiatives" qui "cherchent à lutter contre les mécanismes socio-économiques et culturels conduisant à l’avortement et qui tiennent clairement compte de la défense de la vie, de la réconciliation, et de la guérison des personnes blessées par le drame de l’avortement".