Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil du site > impact on women / resistance > France : Abolition 2012

France : Abolition 2012

samedi 14 avril 2012, par siawi3

Communiqué de presse

1946-2012 : De la fermeture des maisons closes à la lutte contre le système prostitueur, les abolitionnistes portent progrès et liberté ! _ 

Pas une ne manquait de ces fameuses « puritaines » qui voudraient empêcher les femmes de « disposer de leur corps », et les hommes en détresse et autres « libertins » de se payer leur part de plaisir. Ce vendredi 13 avril 2012, à Pigalle, l’immense majorité des associations féministes françaises étaient représentée.

Toutes, dans leur diversité, entre la gravité et l’humour, sont venues poser la même exigence : l’abolition de l’exploitation sexuelle. _ 

Des hommes, avec elles, ont revendiqué à haute et intelligible voix le fait de ne pas être « clients » ; aussi peu tentés par des actes sexuels tarifés que par le « sexe à la papa », ces deux modalités du plus vieux des « droits de l’homme », celui de disposer du corps des femmes par l’argent. Pour eux, payer, c’est forcer et ce n’est pas l’idée qu’ils se font de la liberté sexuelle.

 
A leurs côtés, des militant-e-s LGBT sont venu-es porter une parole nouvelle ; en dénonçant la conception patriarcale qui veut que les femmes soient à la disposition sexuelle des hommes, et en affirmant que la société pour laquelle elles et ils militent ne pourra se construire qu’avec une sexualité fondée, non sur l’argent, mais sur la liberté réelle et le désir mutuel. _ 

Des femmes handicapées sont venues dire qu’elles refusent de cautionner la création « d’aidant-e-s sexuelles » et considèrent que c’est une mauvaise réponse au problème bien réel de la sexualité des personnes lourdement handicapées. Des femmes qui, loin des tabous, osent dire qu’au travers de ce projet, c’est encore la domination masculine que l’on renforce et que la sexualité n’est pas un droit.

 
RassembléEs autour de l’Appel Abolition 2012 porté par plus de 45 associations et signé par une trentaine de parlementaires, les militantEs féministes et abolitionnistes ne se sont pas contentées de dénoncer la double exploitation libérale et patriarcale qu’exerce le système prostitueur. _ 

Elles ont aussi rappelé aux candidatEs à l’élection présidentielle et aux élections législatives que, 66 ans jour pour jour après la fermeture des maisons closes, elles n’attendraient pas jusqu’au 13 avril 2013 pour voir enfin adoptée une loi d’abolition du système prostitueur incluant leurs revendications :

-  la suppression de toutes les mesures répressives à l’encontre des personnes prostituées.
-  la mise en place de véritables alternatives à la prostitution et l’ouverture de droits effectifs pour toutes les personnes prostituées, y compris étrangères.
-  l’interdiction de tout achat d’un acte sexuel et la pénalisation des clients prostitueurs.
-  le renforcement de la lutte contre toute forme de proxénétisme.
-  le développement d’une politique ambitieuse d’éducation à une sexualité libre et respectueuse de l’autre et de son désir et à l’égalité entre les femmes -et les hommes.
 l’instauration d’une politique de prévention, de formation, ainsi que d’information à la réalité du système prostitueur. _ 

http://www.abolition2012.fr/

 
Contact presse :

Secrétariat du Mouvement du Nid - France : 01 42 70 77 79 / 01 42 70 92 40
ou Claire Quidet, Porte-Parole : 06 41 91 27 22

communication mouvementdunid.org

[*Siège social de l’Amicale du Nid*] : 01 44 52 56 40 ou Hélène de Rugy 06 07 15 55 65

Fondation Scelles : Yves Charpenel 01 40 26 04 45
http://www.fondationscelles.org/index.ph

Liste des associations signataires

Mouvement du Nid, Amicale du Nid, Fondation Scelles, Elu-e-s contre les violences faites aux femmes, Regards de Femmes, Coordination française pour le Lobby européen des femmes, Osez le Féminisme, FDFA, CNFF, Choisir la cause des Femmes, Ensemble l’Egalité c’est pas Sorcier, Clara Magazine, Femmes Solidaires, Réseau Féministe Ruptures, Association Mémoire Traumatique et Victimologie, Femmes en Résistance, Commission Genre et Mondialisation d’Attac, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Le monde à travers un regard, CRIFIP, AFCJ, Les Trois Quarts du monde, Lobby Européen des Femmes, Espace Simone de Beauvoir, Equipes d’action contre le proxénétisme, Collectif féministe contre le viol, L’Escale, Mouvement Jeunes Femmes, ACPE, Collectif National Droits des Femmes, CADAC, « Fier-e-s et révolutionnaires » du PCF, CNIDFF, Le CRI, CPL, ZéroMacho, Marche Mondiale des Femmes, Zonta Club de France, Femmes Libres, FIT Une Femme Un Toit, Chiennes de garde.