Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Un essai sur la Vache en Inde

Un essai sur la Vache en Inde

vendredi 26 août 2016, par siawi3

Source : http://solidairesathees.blogspot.fr/

4 aoà»t 2016

Sur les vaches mortes du Gujarat et les révoltes Dalits. Un essai sur la Vache en Inde. T. Navin

Un essai sur la Vache en Inde

« Privilèges menacés »

« Trois semaines après l’agression d’intouchables, ou « Dalits  », au Gujarat, dans l’ouest de l’Inde, près de 10 000 manifestants se sont rassemblés dans sa capitale, Ahmedabad, dimanche 31 juillet, pour protester contre les mauvais traitements dont ils sont victimes, avant d’entamer une marche vers Una, petite ville du Gujarat où quatre Dalits ont été àdemi dénudés et attachés àune voiture, le 11 juillet, avant d’être battus en pleine rue par des membres d’une brigade de « protection des vaches  ». Ils leur reprochaient d’avoir tué le bovin qu’ils étaient en train d’équarrir, alors que l’abattage de bÅ“uf, animal considéré comme sacré, est interdit dans cet État. Les policiers présents sur place n’avaient pas immédiatement réagi. L’affaire aurait sans doute fait moins de bruit si les assaillants n’avaient pas posté une vidéo d’eux-mêmes en train de frapper les Dalits. Au Gujarat, tous les membres de la communauté, àqui revient traditionnellement ce travail, refusent désormais de ramasser les carcasses de bétail qui pourrissent dans les rues et réclament l’autorisation de s’armer pour se défendre contre les brigades de protection des vaches. Les protecteurs de l’animal sacré n’hésitent pas àcontourner la justice en infligeant eux-mêmes des châtiments. En septembre 2015, un musulman a été tué et son fils grièvement blessé par une foule de fanatiques hindous, après avoir été soupçonnés d’avoir tué une vache pour en consommer la viande. C’est donc au nom de la défense de l’animal sacré que ces hommes et femmes sont tués ou battus. Les victimes appartiennent aux minorités religieuses, àsavoir les musulmans et les chrétiens, et àla communauté des Dalits. Tous ont en commun de ne pas révérer la « mère Vache  ». Quel meilleur stratagème pour les nationalistes hindous que d’instiller, par la force autant que par la loi, la terreur autour de ce symbole pour affirmer leur suprématie ? Le premier ministre est resté étrangement silencieux sur ces exactions dans son allocution hebdomadaire radiophonique de dimanche. La dirigeante du Gujarat, Anandiben Patel, a également présenté sa démission lundi, sans mentionner les manifestations de dalits de la veille. La position du BJP se révèle inconfortable, car les voix des Dalits, qui sont 200 millions, pourraient être déterminantes lors des prochaines élections. A l’affà»t de gains électoraux, le BJP a bien tenté de promouvoir les basses castes dans ses rangs, mais il a du mal àmasquer son idéologie nationaliste hindoue, qui défend l’« harmonie  » du système de castes. Narendra Modi, qui tente plutôt de gagner les voix des basses castes et des Dalits par la promesse du développement économique, peut-il encore longtemps fermer les yeux sur les violences dont elles sont victimes ? Selon les derniers chiffres officiels, les violences contre les Dalits ont bondi de 17,1 % entre 2012 et 2013, et de 19,4 % l’année suivante. Cette augmentation n’est pas seulement liée au contexte politique. L’ascension sociale d’une partie des Dalits, qui accèdent àl’enseignement supérieur et aux postes de la fonction publique grâce aux quotas ou font fortune àla tête d’entreprises, provoque la colère des castes supérieures, dont les privilèges sont menacés. Les basses castes et les Dalits paient cher leur émancipation. « La poursuite des violences contre les Dalits est en train de créer les conditions d’un nouveau mouvement Dalit explosif  », analyse le politologue Pratap Bhanu Mehta dans les colonnes du quotidien The Indian Express. »
Source : Julien Bouissou, (New Delhi, correspondance), Le Monde| 02.08.2016.

Sur les Vaches mortes du Gujarat

- traduction de l’article de T. Navin - 3 Aoà»t, 2016
Source : http://www.countercurrents.org/2016/08/03/an-essay-on-cow/

La leçon sur la Vache est toujours populaire chez les enfants àl’école. Si l’on demandait àdes enfants de réciter un essai sur la Vache àl’époque actuelle, nous pourrions entendre àpeu près ceci :

" La Vache est un animal sacré pour certains hindous. La Vache est notre nouvel animal national. Ce n’est pas encore tout àfait officiel. Mais notre gouvernement, dirigé par Sri. Narendra Modiji, en a fait l’animal national officieux.
La Vache a quatre pattes. Notre premier ministre a donné àchaque jambe de la Vache un nouveau rôle. La première est la jambe communaliste. La deuxième est la jambe des castes. La troisième est la jambe fasciste et la quatrième est la jambe hindoue. Elle a deux yeux. Chaque Å“il a une tâche propre. Le premier Å“il est l’œil haineux et le deuxième Å“il est l’Å“il violent. La Vache se sent mal dans ce nouveau rôle.
La Vache est un animal politique important. Elle est un animal domestiqué nationalement par le Bharatiya Janata Party. Elle offre beaucoup d’avantages. Elle est humble et complètement désintéressée. Elle fournit du lait politique au BJP sous forme de votes. Et ce lait politique appelé votes, le BJP est capable de le transformer en ghee1 pur appelé sièges àl’assemblée et au parlement. A partir de ce ghee pur sont préparé de savoureuses confiseries incarnées sous la forme de positions politiques puissantes, de jeu de places et de réseau d’influences. La Vache aide politiquement le BJP et, de plus, elle ne demande rien en retour àses maîtres.

La Vache offre également bien des services àson maître principal du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS). Quand elle offre ses services, elle ne remet jamais en question ses maîtres du RSS et BJP. La Vache doit aider àmaintenir la fracture des castes dans l’hindouisme. La Vache a maintenu cette fracture de caste depuis des temps immémoriaux. Ses maîtres maintiennent les lois du vieil ordre brahmanique de Manusmriti2 grâce àson instrumentalisation. Ceux qui mangent du bÅ“uf sont rangés dans la catégorie impure et d’autres dans la catégorie pure. Ainsi la Vache est ainsi utilisée pour créer des clivages en fonction des pratiques alimentaires concernant la viande de bÅ“uf.

La Vache est un vecteur essentiel pour promouvoir le brahmanisme3. Cependant, ne l’oublions pas, les brahmanes étaient autrefois des mangeurs de viande de bÅ“uf. Le brahmane Maharshi Yagyavalkya déclara ainsi : « Je mange du bÅ“uf, car c’est très doux et délicieux.  » Dans le Rigveda4 il est dit « le dieu Indra a l’habitude de manger de la viande de vache, de veau, de cheval et de bison  ». Dans un de ses écrits, Swami Vivekananda dit :
« Vous serez surpris de savoir que, selon les anciens rites et rituels hindous, un homme ne peut pas être un bon hindou qui ne mange pas de bÅ“uf.  »

La Vache aide également ses maîtres pour créer un fossé culturel et sociétal entre hindous et musulmans. Ses maîtres disent qu’elle est un animal sacré pour les hindous. Toute personne qui est soupçonné d’avoir mangé du bÅ“uf est lynché. Les lyncheurs bénéficient d’une protection complète du RSS et du BJP. La consommation de bÅ“uf était une pratique fort répandue bien avant l’émergence de dirigeants musulmans en Inde. Il faisait partie des pratiques alimentaires indiennes. La Vache est devenu un prisonnier comme elle se sert pour amener clivage religieux.
La Vraie Vache est un animal non-violent. Elle est appelée mère par ses maîtres. Mais ses maîtres sont eux totalement violents. Ils utilisent la violence en utilisant son nom. Les soldats de la Vache nommés GauRakshaks agissent comme des milices et des gardes du corps, utilisant son nom pour entreprendre des violences et des meurtres sur les Dalits5 et les minorités. Ils le font au nom de la protection de la vache et pour servir leurs maîtres du RSS / BJP.

La Vache est maintenant devenue une source d’inspiration pour les Dalits. Ils disent « Non » et s’insurgent face au confusionnisme et àla terreur, qui àla fois leur impose des fonctions d’équarrissage et de collecte des déchets dont la manipulation des carcasses de vaches mortes, et les punit pour avoir rempli leurs obligations.
La Vache a été exploitée par ses maîtres pour supprimer les autres jusqu’ici. Mais maintenant, la Vache a commencé àsecouer ses propres maîtres du RSS / BJP. La Vache est redevenue un symbole pour les Dalits afin de secouer les puristes. La Vache est maintenant une Libératrice pour les Dalits en même temps qu’un animal sacré."

T. Navin travaille avec une ONG en tant que chercheur. Il a fait son doctorat àl’Université Jawaharlal Nehru de Delhi.


les notes sont du traducteur.

1 Beurre clarifié originaire du sous-continent indien. le ghee est généralement obtenu àpartir du lait de vache mais peut également provenir du lait de chèvre ou de buffle d’eau.

2 Ancien texte légal du polythéisme hindou, partie des Dharmasastras qui théorisent le système des castes.

3 Religieux et hautes castes.

4 Texte sacré.

5 Intouchables. Basses et hors castes.