Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : La potion libeÌ rale alliée àla xeÌ nophobie et au cleÌ (...)

France : La potion libeÌ rale alliée àla xeÌ nophobie et au cleÌ ricalisme

lundi 26 juin 2017, par siawi3

Source : Comité de Rélexion et d’Action Laïque de la Seine Maritime (CREAL76)
Combat Laïque 76 N° 65 - Juin 2017 - Page 2

EÌ dito :

Basculements

Francis VanheÌ e
PreÌ sident du CREAL76

Le 29 mai 2017

Sur tous les continents, des pays ont basculeÌ dans des reÌ gimes autoritaires et nationalistes qui au nom de la nostalgie des traditions patriarcales exacerbent les conflits religieux ou ethniques.
En Turquie, Erdogan s’eÌ rige en autocrate « islamo-conservateur  » par un referendum truqueÌ pour eÌ liminer ses opposant-e-s, pour reÌ primer les Kurdes tout en meÌ nageant Daech. En Inde, Narendra Modi du BJP (Parti du peuple indien) arriveÌ au pouvoir en 2014 pieÌ tine les principes constitutionnels au nombre desquels la laïciteÌ . AÌ€ sa solde, des organisations seÌ vissent en toute impuniteÌ contre ceux qui ne sont pas des adeptes de l’hindouisme : les minoriteÌ s religieuses, les laïques, les consommateurs de viande de vache, les jeunes amoureux dans l’espace public... Marine Le Pen s’est trouveÌ des affiniteÌ s avec Modi comme avec Poutine eÌ troitement lieÌ aÌ€ l’eÌ glise orthodoxe ou Donald Trump soutenu par les religieux conservateurs. En Pologne ou en Hongrie, membres de l’UE, se sont eÌ tablis - dans le cadre d’un processus « deÌ mocratique  » ! - des reÌ gimes autoritaires affichant xeÌ nophobie et cleÌ ricalisme.

La France n’eÌ chappe pas aÌ€ ce repliement dans un monde ouÌ€ le niveau d’ineÌ galiteÌ s des richesses s’approche de celui de la funeste peÌ riode 1925 -1937 (1). Le doublement du nombre de voix du candidat du FN, de la preÌ sidentielle de 2002 aÌ€ celle de 2017, traduit aÌ€ la fois une lepeÌ nisation des esprits qui a contribueÌ aÌ€ faire reculer l’eÌ tat de droit dans le cadre d’un eÌ tat d’urgence peÌ renniseÌ et l’expression d’un abandon social exploiteÌ par ce parti qui est le pire ennemi des travailleurs et de la laïciteÌ .

Peut-on penser que l’arriveÌ e au pouvoir d’une coalition adoubeÌ e par le MEDEF inversera la tendance ? Ainsi, sous l’impulsion d’un preÌ sident dont la jeunesse tient lieu de moderniteÌ et d’un premier ministre lieÌ aÌ€ l’industrie nucleÌ aire, les ministres les plus attacheÌ s aÌ€ l’orthodoxie libeÌ rale sont titulaires des Finances, de l’Economie, du Budget et... de l’EÌ ducation nationale.

Son ministre, Jean-Michel Blanquer a servi sous de Robien ( poleÌ mique meÌ thode syllabique), sous Sarkozy ouÌ€ il a eÌ teÌ l’artisan de la suppression de 80 000 postes, de la quasi liquidation des RASED (aide aux eÌ leÌ€ves en difficulteÌ ), de la suppression de la formation des maiÌ‚tres, de la promotion des « internats d’excellence  », qui ont accru les difficulteÌ s scolaires des quartiers populaires. LibeÌ rer le systeÌ€me, autonomie..., ses maiÌ‚tres mots en matieÌ€re de gestion manageÌ riale de l’eÌ cole s’inspirent de ce que revendique le SecreÌ tariat geÌ neÌ ral de l’enseignement catholique.

La potion libeÌ rale n’apaisera pas les frustrations des exclus de la mondialisation. Plus que jamais combat social et combat laïque ont partie lieÌ e. Pour se garder des basculements geÌ neÌ rateurs de reÌ gressions sociales, politiques, environnementales, le combat social porteur de solidariteÌ et d’eÌ galiteÌ est neÌ cessaire mais il doit se conjuguer au combat pour les principes universels des droits humains porteÌ s par l’eÌ mancipation laïque.

Note:1 voir “IneÌ galiteÌ s croissantes“ page 14