Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > France : Le soutien aux gilets jaunes ne se dément pas

France : Le soutien aux gilets jaunes ne se dément pas

jeudi 7 février 2019, par siawi3

Source : https://www.huffingtonpost.fr/2019/02/06/avant-lacte-xiii-le-soutien-aux-gilets-jaunes-ne-se-dement-pas-sondage-exclusif_a_23663067/?utm_hp_ref=fr-homepage

07/02/2019 05:07 CET | Actualisé il y a 39 minutes

Avant l’Acte XIII, le soutien aux gilets jaunes ne se dément pas
- SONDAGE EXCLUSIF

Près de 65% des Français continuent à soutenir le mouvement selon le baromètre YouGov pour Le HuffPost et CNews.

Par Anthony Berthelier

Voir tous les graphiques ici

POLITIQUE - Semaine après semaine, le soutien de l’opinion publique au mouvement des gilets jaunes se maintient. Quand il ne se renforce pas. Près de trois mois après le début de la mobilisation et alors que se profile l’acte XIII, on compte toujours 64% des Français pour soutenir le mouvement, selon le baromètre mensuel YouGov pour Le HuffPost et CNews réalisé entre mercredi 30 et jeudi 31 janvier. Par rapport à la vague précédente (réalisée entre le 4 et le 7 janvier), ce taux augmente de deux points et ce alors que la cote de popularité du président de la République reste stable et que le grand débat national bat son plein.

Même petit rebond pour la perception du mouvement aux yeux des Français. Ils sont désormais 77% à trouver la mobilisation « justifiée » contre 74% au mois de janvier. A l’inverse, tout juste 20% des personnes interrogées estiment la fronde « injustifiée. » Dans le détail, le soutien a beau baisser du côté de la droite (-2%) et de la gauche (-3%) -et grimper chez les centristes (+2%)-, les seuls Français à se dire majoritairement défavorables à cette fronde sont sans surprise les sympathisants LREM. Le taux de soutien au mouvement monte toutefois de 21 à 23% en un mois chez les partisans d’Emmanuel Macron.

Les Français et les gilets jaunes
Infogram
Les gilets jaunes doivent continuer (même pendant le grand débat)

Autre indice de ce semblant de second souffle : l’opinion publique estime majoritairement que le mouvement doit se poursuivre pendant les deux mois du grand débat national, une première. Le taux de soutien grimpe de quatre points d’une vague à l’autre pour s’établir aujourd’hui à 52% contre 48% en janvier 2019, comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus.

Un petit désaveu pour le pouvoir en place qui ne cesse de vanter les mérites et le succès de son entreprise débutée à la mi-janvier et rythmée, notamment, par les déplacements du président de la République se prêtant volontiers à l’exercice des grands débats.

Toujours selon notre baromètre du mois de janvier, les Français restent sceptiques à l’égard de ces semaines de discussion. Ils sont encore majoritaires (58% contre 84% le mois précédent) à se dire mal informés sur l’organisation de ce grand débat national. Ce chiffre a beau baisser drastiquement d’un mois à l’autre, il révèle une méfiance persistante des Français pour qui ces deux mois de débats risquent de n’être qu’un nouveau coup d’épée dans l’eau. Dans le détail, ils sont 58% à penser que ces discussions ne contribueront pas à infléchir la politique du gouvernement et 54% à douter d’une restitution des propositions « en toute transparence et impartialité. »