Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Allemagne : les actes antisémites en forte hausse en 2018

Allemagne : les actes antisémites en forte hausse en 2018

jeudi 14 février 2019, par siawi3

Source : https://www.lemonde.fr/international/article/2019/02/13/allemagne-les-actes-antisemites-en-forte-hausse-en-2018_5422988_3210.html

Allemagne : les actes antisémites en forte hausse en 2018

Plus de 1 600 actes ont été recensés l’année dernière en Allemagne, au moment où ils se multiplient également en France.

Le Monde avec AFP

Publié aujourd’hui 13.02.19 à 12h46, mis à jour à 12h46

Le gouvernement allemand a recensé une forte hausse des crimes et délits antisémites en 2018, selon des statistiques préliminaires publiées mercredi 13 février à la demande de députés.

Au total, 1 646 actes antisémites ont été recensés l’année passée, une hausse de 9,4 % par rapport à 2017. Les violences antisémites sont, elles, passées de 37 à 62, selon les données de la police allemande transmises à la demande du groupe parlementaire de la gauche radicale Die Linke. Il s’agit du plus haut niveau de crimes et délits antisémites atteint en près de dix ans.

A la suite de la révélation de ces chiffres, le président du conseil central des juifs d’Allemagne, Josef Schuster, a dénoncé « une tendance effrayante » et appelé à « un engagement plus fort et urgent contre l’antisémitisme des politiques, de la police et de la justice ». Et « si l’on pense à tous les actes qui ne relèvent pas du pénal, les choses sont encore plus inquiétantes », a ajouté le responsable de cette communauté qui compte environ 200 000 personnes en Allemagne.

Un délégué gouvernemental pour la lutte contre l’antisémitisme

Le gouvernement allemand a relevé en 2018 avoir été confronté à deux formes d’antisémitisme, celui lié à l’extrême droite, mais aussi celui attribué à l’afflux de centaines de milliers de migrants du monde arabo-musulman à partir de 2015.

L’année dernière, la chancelière Angela Merkel a décidé de nommer pour la première fois un délégué gouvernemental pour la lutte contre l’antisémitisme. Elle s’est aussi inquiétée à de nombreuses reprises, notamment en novembre, lors de la commémoration du pogrom nazi de la Nuit de cristal, de l’essor des actes antijuifs en Allemagne et ailleurs en Europe, sur fond d’envolée électorale des partis populistes et d’extrême droite.

En France, les chiffres des actes antisémites sont également en hausse : le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a annoncé lundi soir une augmentation de 74 %. Plusieurs actes antijuifs ont été commis ce week-end et en début de semaine à Paris et dans l’Essonne – parmi eux : des croix gammées dessinées sur un portrait de Simone Veil barré et un arbre planté à la mémoire d’Ilan Halimi profané.

Lire aussi Antisémitisme : en France, les différents visages d’une haine insidieuse et banalisée