Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Algérie : Les Algériens de l’étranger prennent position

Algérie : Les Algériens de l’étranger prennent position

dimanche 3 mars 2019, par siawi3

Source : http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5273832

Contre le 5ème mandat : Manifestation àBruxelles

par Bruxelles : M’hammedi Bouzina Med

  En ce jour anniversaire du président Bouteflika (82 ans), des centaines d’Algériens de Belgique ont tenu àmarquer leur refus d’un cinquième mandat et ont joint leur voix àcelle de leurs frères et sÅ“urs du pays.

Elles et ils sont venus comme promis manifester leur opposition àun cinquième mandat du président Bouteflika. Majoritairement résidents de la capitale belge, Bruxelles, les Algériennes et Algériens brandissant l’emblème national au vent, scandant des mots d’ordre venus du pays profond : « Non au cinquième mandat ! Assez, c’est assez ! Système dégage !... » Ils se sont rassemblés face au siège de l’ambassade pour dire leur colère et leur indignation àla farce du cinquième mandat pour Bouteflika.

Des centaines d’hommes et surtout des femmes qui ont accompagné de leurs youyous la répétition des mots d’ordre appelant àla rupture avec le système et l’instauration d’une authentique république démocratique et sociale. Il y avait là, des représentants d’associations, des artistes, des journalistes, des chefs d’entreprises, de jeunes étudiants... et une présence forte de femmes dès la première heure de la manifestation entamée à13 heures 00 précises.

Les policiers observaient sans déranger les manifestants alors même que certains manifestants se sont improvisés en « cadreurs » de la manifestation pour que tout se déroule sans incidents et sans heurts. Il faut signaler que le rassemblement s’est tenu sans demande d’autorisation àla commune et àla police. Les cinq cars de police stationnés au début devant l’ambassade ont été, dès l’arrivée des premiers manifestants, dans les rues avoisinantes, hors de vue du rassemblement, sans doute pour éviter tout effet « d’excitation » ou de provocation.

« Il y a des visages que je n’ai pas vus depuis un bail » me lance Kamel, avant d’ajouter « quel bonheur  ». Entre les slogans répétés et les youyous, beaucoup d’embrassades et de rires, beaucoup de questions aussi : que va-t-il se passer après ? Que vont faire ses soutiens d’ici dimanche, dernier jour de dépôt des candidatures ? Bouteflika est-il vraiment au courant de ce qui ce passe ? Chacun allant de ses hypothèses et avis, mais tous sont d’accord sur un principe : pas de cinquième mandat et rupture avec le système de gouvernance.

Un autre manifestant plus inquiet me lance : « Tu te rends compte, vendredi dernier le fils du président du premier gouvernement provisoire algérien, Benyoucef Benkhedda, est décédé. N’est-ce pas un signe pour nous rappeler l’origine des maux du pays ? Le coup d’Etat contre le GPRA  »

Puis d’autres rappellent que ce 02 mars est jour d’anniversaire de Abdelaziz Bouteflika. Il boucle ses 82 ans. Ils se regardent, puis l’un d’entre eux lance : encore un signe de la providence, il faut qu’il s’en aille se reposer ». Chose nouvelle, beaucoup de manifestants, l’Å“il rivé sur leurs téléphones portables, envoyaient déjàphotos et messages sur les réseaux sociaux. Façon de faire du direct àleur façon.

La présence de plusieurs caméras et journalistes belges et algériens dénote que l’appel au rassemblement lancé sur les réseaux sociaux a fait mouche. Un air de fierté et de joie se lisait sur les visages. Les Algériens de Belgique ont joint leur voix et leur appel àleurs compatriotes du pays. Ils se sont promis de rester en « veille » et de suivre quotidiennement l’évolution de la situation au pays et de se rassembler s’il le faut chaque week-end.

°°°

Source : https://www.lci.fr/international/en-direct-bouteflika-degage-au-moins-6000-manifestants-a-paris-reclament-le-depart-du-president-algerien-2114461.html

EN DIRECT – « Bouteflika dégage » : au moins 6000 manifestants àParis réclament le départ du président algérien

Video ici 01:31

L’Algérie se soulève contre Bouteflika

BASCULEMENT – L’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika àun cinquième mandat présidentiel a fait descendre des dizaines de milliers d’Algériens dans la rue. Le président sortant – affaibli depuis des années par la maladie – doit déposer sa candidature ce dimanche 3 mars. Suivez en direct les dernières informations sur cette situation de soulèvement inédite dans le pays.

03 mars 16:47 -

Abdelaziz Bouteflika va-t-il passer outre la colère d’une partie du peuple algérien ? Le président sortant est candidat àun cinquième mandat. Une annonce qui a déclenché une contestation sans précédent dans le pays en 20 de pouvoir présidentiel. Diminué par la maladie, Bouteflika ne s’est pas adressé aux Algériens depuis son AVC en 2013. Hospitalisé àGenève – officiellement pour des examens médicaux - il doit pourtant déposer sa candidature ce dimanche 3 mars. Ou plutôt faire déposer sa candidature par ses proches.

Toute la semaine, le camp présidentiel a réaffirmé que la contestation n’empêcherait pas le scrutin de se tenir dans les délais et que le dossier de candidature du chef de l’Etat serait remis dimanche au Conseil constitutionnel. Les autorités « espèrent tenir jusqu’àdimanche, avec l’espoir qu’une fois la candidature de Bouteflika actée et rendez-vous donné dans les urnes, la contestation s’essoufflera », a expliqué àl’AFP, avant les derniers défilés en date, un observateur ayant requis l’anonymat. Le mouvement va-t-il s’essouffler ou n’est ce que le début d’une contestation de plus grande ampleur ?

LE POINT A 15H

Ce dimanche, l’Algérie a les yeux tournés vers le Conseil constitutionnel, où doit être déposée la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, pour un 5e mandat. Une candidature vivement contestée et inédite depuis son arrivée au pouvoir il y a 20 ans. Le dossier de candidature de Bouteflika doit être déposé ce 3 mars avant minuit (23H00 GMT), ultime jour du délai légal.

Vendredi, des manifestations monstres ont rassemblé àAlger et àtravers le pays des dizaines de milliers d’hommes et femmes de tous âges qui ont scandé leur refus d’un 5e mandat. Ce dimanche, les manifestations montres se poursuivent àtravers le pays.

A Paris, des milliers de personnes sont actuellement Place de la République pour dire leur refus àce 5e mandat.

A Alger, Rachid Nekkaz est arrivé pour déposer sa candidature. Ghani Mahdi lui, se retire de la course tout comme Ali Benfils.

Abdelaziz Bouteflika est hospitalisé en Suisse depuis sept jours, officiellement pour « des examens médicaux périodiques ». Son retour en Algérie n’a toujours pas été annoncé.

Suivez en direct dans le live ci-dessous, les dernières informations sur cette crise inédite du pouvoir algérien.

19:11
ABDELAZIZ BOUTEFLIKA

Selon Leila Beratto, journaliste àRFI, une lettre du président algérien, candidat àsa succession est en train d’être lue àla télévision algérienne.

Leïla Beratto
✔
@LeilaBeratto

#Algérie
Déclaration de Bouteflika lue au JT de 19h.
"Si le peuple algérien me renouvelle sa confiance (...) je prends les engagements suivant :
- la tenue d’une conférence nationale inclusive et indépendante
22
7:04 PM - Mar 3, 2019

19:02
PROBLÈME ?

Dans une interview reprise par le Huff Post Maghreb, Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) indique que le dossier de candidature “doit être déposé par le candidat lui-même†.

Une réponse àla polémique concernant le dépot de candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Son nouveau directeur de campagne Abdelghani Zaâlane serait en charge du dépôt de candidature par le Président Abdelaziz Bouteflika.

18:41
PARIS

Après quelques incidents place de la République, les CRS et gendarmes mobiles interviennent, selon plusieurs journalistes sur place.

18:22
VIDEO 00:25

Les Algériens se mobilisent àParis

18:14
PARIS
aвder нeυdz 🗣 @abderheudz

Alors que le rassemblement touche àsa fin, les manifestants nettoient la place de République 👠🠽👠🠽 #Algerie
42
5:36 PM - Mar 3, 2019

17:54
MOBILISATION

Quelques 6.000 personnes ont été dénombrées àParis selon la préfecture de police, un millier àMarseille et quelques centaines àToulouse, ce dimanche 3 mars. Ils ont protesté contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

17:48
CONSEIL CONSTITUTIONNEL ALGÉRIEN

Plusieurs fourgons ; 8 selon TSA, supposés transporter les cartons de parrainages de la candidature du président Abdelaziz Bouteflika àla présidentielle du 18 avril sont arrivés au Conseil constitutionnel, dernier jour légal de dépôt des dossiers, rapporte les médias algériens.

Dans les fourgons, sans signe distinctif, sont empilés des cartons blancs sur lesquels est inscrit en arabe « Direction de campagne du candidat (...) Abdelaziz Bouteflika - Election présidentielle 2019 », a indiqué àl’AFP une journaliste d’un média algérien.

L’équipe de campagne de M. Bouteflika, qui ne s’est plus adressé aux Algériens depuis son AVC et ne fait plus que de rares apparitions publiques, a annoncé que son dossier pour le scrutin du 18 avril, serait déposé dimanche sans préciser si l’intéressé serait présent.

17:27
VIDÉO 1:30

17:17
LES CANDIDATURES

A 15H00 GMT, six candidats ont déposé leur dossier au Conseil constitutionnel. Principale figure : le général àla retraite Ali Ghediri. Débarqué de façon fracassante sur la scène politique algérienne fin 2018 en promettant « le changement » et « une IIe République », il n’a aucun parti derrière lui et sa popularité est difficile àapprécier.

Les cinq autres sont de petits candidats, dont le plus connu est Abdelaziz Belaïd, 55 ans : transfuge du FLN qu’il a quitté en 2011. Il a recueilli 3% des voix àla présidentielle de 2014.

L’homme d’affaires Rachid Nekkaz, omniprésent sur les réseaux sociaux et qui draine des foules de jeunes enthousiastes, est arrivé dans l’après-midi au Conseil constitutionnel, où il devrait déposer son dossier. Il semble toutefois ne pas remplir les conditions d’éligibilité.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), principal parti islamiste qui a rompu en 2012 avec l’alliance présidentielle a indiqué qu’il boycotterait le scrutin si Abdelaziz Bouteflika déposait sa candidature.

17:16

RENONCEMENT

Ali Benfils était le principal adversaire de Bouteflika, dans cette présidentielle, comme il l’était déjàen 2004 et 2014. Ancien Premier ministre de Bouteflika entre 2000 et 2003 et ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), ancien parti unique et formation du chef de l’Etat, Benflis a rompu avec ce dernier en refusant de soutenir son deuxième mandat.

Ali Benflis n’a cessé de tergiverser depuis l’annonce par Bouteflika de briguer un 5e mandat, qui a déclenché une contestation sans précédent en Algérie depuis son arrivée au pouvoir en 1999, et avait reporté àce dimanche l’annonce de sa décision.

16:45
RENONCEMENT

Adlène Meddi @adlenmeddi

Ali Benflis renonce àse présenter àla présidentielle : « La tenue de l’élection présidentielle dans ces conditions aggravera la situation du pays. Ma place n’est pas dans l’élection mais avec le peuple »

16:17
TOULOUSE

A Toulouse, la communauté algérienne se réunit.

Video 1:30

Olivier Mdz @0livierMdz

🔴 #Toulouse
Un rassemblement d’une centaine de personnes est en cours place du #Capitole pour dénoncer une nouvelle candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika en #Algérie.
6
4:14 PM - Mar 3, 2019

70
4:34 PM - Mar 3, 2019

partager
16:16
Urgent

GHANI MAHDI SE RETIRE DE LA COURSE

Ghani Mahdi, potentiel candidat annonce àTSA se retirer de la course àla présidentielle. « Je me retire pour des raisons bureaucratiques et politiques. On ne m’a pas donné la carte de vote et le certificat de nationalité, sous prétexte que mon père ne figure pas dans le registre de l’état civil », dit-il.

Il qualifie cette élection de « mascarade électorale » et déclare que le président du Conseil constitutionnel a refusé de le recevoir.

16:13
MARSEILLE

Un millier d’Algériens se sont rassemblés àMarseille contre une 5e candidature du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Une foule de tous âges, drapeau algérien sur les épaules pour beaucoup, ont scandé dans une ambiance bon enfant « citoyens ! citoyens ! », porte d’Aix, sous l’Arc de Triomphe de Marseille, quartier historique de l’immigration algérienne.

« Le peuple vomit le pouvoir algérien ! Prenez votre argent et dégagez ! On veut juste notre dignité », a scandé l’un des orateurs qui se sont succédé au micro.

16:11
En DIRECT ALGER

Zahra Rahmouni @ZahraaRhm

Les voies d’accès menant au Conseil Constitutionnel sont fermées aux véhicules et piétons. Du côté de la Fac de médecine, la police éloigne des soutiens de Nekkaz, arrivé quelques minutes plus tôt, et fait usage de gaz lacrymogènes#Alger #Algérie
28
4:10 PM - Mar 3, 2019

16:05
PARIS

L’artiste Souad Massi était au rassemblement de Paris, place de la République

Souad Massi @souadmassioff

Je suis très heureuse d’avoir participé aujourd’hui au rassemblement Place de la République, en soutien aux manifestant.e.s algériennes et algériens. Pour la liberté et la dignité, ensemble.
95
3:38 PM - Mar 3, 2019

15:57
EN FRANCE

La communauté algérienne se fait entendre.
VIDEO 1:55

International
Politique
Police
Justice
Terrorisme
Planète
Météo
Football
Autres sports
Insolite

direct
partager

EN DIRECT – « Bouteflika dégage » : au moins 6000 manifestants àParis réclament le départ du président algérien
Current time00:00Duration01:31
Volume
Annuler
Powered by Spark
International

Toute L’info sur
L’Algérie se soulève contre Bouteflika
Partager

BASCULEMENT – L’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika àun cinquième mandat présidentiel a fait descendre des dizaines de milliers d’Algériens dans la rue. Le président sortant – affaibli depuis des années par la maladie – doit déposer sa candidature ce dimanche 3 mars. Suivez en direct les dernières informations sur cette situation de soulèvement inédite dans le pays.
03 mars 16:47 -

Abdelaziz Bouteflika va-t-il passer outre la colère d’une partie du peuple algérien ? Le président sortant est candidat àun cinquième mandat. Une annonce qui a déclenché une contestation sans précédent dans le pays en 20 de pouvoir présidentiel. Diminué par la maladie, Bouteflika ne s’est pas adressé aux Algériens depuis son AVC en 2013. Hospitalisé àGenève – officiellement pour des examens médicaux - il doit pourtant déposer sa candidature ce dimanche 3 mars. Ou plutôt faire déposer sa candidature par ses proches.

Toute la semaine, le camp présidentiel a réaffirmé que la contestation n’empêcherait pas le scrutin de se tenir dans les délais et que le dossier de candidature du chef de l’Etat serait remis dimanche au Conseil constitutionnel. Les autorités « espèrent tenir jusqu’àdimanche, avec l’espoir qu’une fois la candidature de Bouteflika actée et rendez-vous donné dans les urnes, la contestation s’essoufflera », a expliqué àl’AFP, avant les derniers défilés en date, un observateur ayant requis l’anonymat. Le mouvement va-t-il s’essouffler ou n’est ce que le début d’une contestation de plus grande ampleur ?

Suivez en direct dans le live ci-dessous, les dernières informations sur cette crise inédite du pouvoir algérien.
Live

LE POINT A 15H

Ce dimanche, l’Algérie a les yeux tournés vers le Conseil constitutionnel, où doit être déposée la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, pour un 5e mandat. Une candidature vivement contestée et inédite depuis son arrivée au pouvoir il y a 20 ans. Le dossier de candidature de Bouteflika doit être déposé ce 3 mars avant minuit (23H00 GMT), ultime jour du délai légal.

Vendredi, des manifestations monstres ont rassemblé àAlger et àtravers le pays des dizaines de milliers d’hommes et femmes de tous âges qui ont scandé leur refus d’un 5e mandat. Ce dimanche, les manifestations montres se poursuivent àtravers le pays.

A Paris, des milliers de personnes sont actuellement Place de la République pour dire leur refus àce 5e mandat.

A Alger, Rachid Nekkaz est arrivé pour déposer sa candidature. Ghani Mahdi lui, se retire de la course tout comme Ali Benfils.

Abdelaziz Bouteflika est hospitalisé en Suisse depuis sept jours, officiellement pour « des examens médicaux périodiques ». Son retour en Algérie n’a toujours pas été annoncé.

19:11

ABDELAZIZ BOUTEFLIKA

Selon Leila Beratto, journaliste àRFI, une lettre du président algérien, candidat àsa succession est en train d’être lue àla télévision algérienne.

partager

19:02

PROBLÈME ?

Dans une interview reprise par le Huff Post Maghreb, Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) indique que le dossier de candidature “doit être déposé par le candidat lui-même†.

Une réponse àla polémique concernant le dépot de candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Son nouveau directeur de campagne Abdelghani Zaâlane serait en charge du dépôt de candidature par le Président Abdelaziz Bouteflika.

18:41

PARIS

Après quelques incidents place de la République, les CRS et gendarmes mobiles interviennent, selon plusieurs journalistes sur place.

18:22

VIDÉO 00:25

18:14

PARIS

17:54

MOBILISATION

Quelques 6.000 personnes ont été dénombrées àParis selon la préfecture de police, un millier àMarseille et quelques centaines àToulouse, ce dimanche 3 mars. Ils ont protesté contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

17:48

CONSEIL CONSTITUTIONNEL ALGÉRIEN

Plusieurs fourgons ; 8 selon TSA, supposés transporter les cartons de parrainages de la candidature du président Abdelaziz Bouteflika àla présidentielle du 18 avril sont arrivés au Conseil constitutionnel, dernier jour légal de dépôt des dossiers, rapporte les médias algériens.

Dans les fourgons, sans signe distinctif, sont empilés des cartons blancs sur lesquels est inscrit en arabe « Direction de campagne du candidat (...) Abdelaziz Bouteflika - Election présidentielle 2019 », a indiqué àl’AFP une journaliste d’un média algérien.

L’équipe de campagne de M. Bouteflika, qui ne s’est plus adressé aux Algériens depuis son AVC et ne fait plus que de rares apparitions publiques, a annoncé que son dossier pour le scrutin du 18 avril, serait déposé dimanche sans préciser si l’intéressé serait présent.

17:27

VIDÉO 01:30

17:17

LES CANDIDATURES

A 15H00 GMT, six candidats ont déposé leur dossier au Conseil constitutionnel. Principale figure : le général àla retraite Ali Ghediri. Débarqué de façon fracassante sur la scène politique algérienne fin 2018 en promettant « le changement » et « une IIe République », il n’a aucun parti derrière lui et sa popularité est difficile àapprécier.

Les cinq autres sont de petits candidats, dont le plus connu est Abdelaziz Belaïd, 55 ans : transfuge du FLN qu’il a quitté en 2011. Il a recueilli 3% des voix àla présidentielle de 2014.

L’homme d’affaires Rachid Nekkaz, omniprésent sur les réseaux sociaux et qui draine des foules de jeunes enthousiastes, est arrivé dans l’après-midi au Conseil constitutionnel, où il devrait déposer son dossier. Il semble toutefois ne pas remplir les conditions d’éligibilité.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), principal parti islamiste qui a rompu en 2012 avec l’alliance présidentielle a indiqué qu’il boycotterait le scrutin si Abdelaziz Bouteflika déposait sa candidature.

17:16

RENONCEMENT

Ali Benfils était le principal adversaire de Bouteflika, dans cette présidentielle, comme il l’était déjàen 2004 et 2014. Ancien Premier ministre de Bouteflika entre 2000 et 2003 et ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), ancien parti unique et formation du chef de l’Etat, Benflis a rompu avec ce dernier en refusant de soutenir son deuxième mandat.

Ali Benflis n’a cessé de tergiverser depuis l’annonce par Bouteflika de briguer un 5e mandat, qui a déclenché une contestation sans précédent en Algérie depuis son arrivée au pouvoir en 1999, et avait reporté àce dimanche l’annonce de sa décision.

16:45

RENONCEMENT

partager

16:40

RENONCEMENT

Ali Benfils renonce àse présenter àla présidentielle, selon TSA.

partager

16:17

TOULOUSE

A Toulouse, la communauté algérienne se réunit.

partager

16:16

GHANI MAHDI SE RETIRE DE LA COURSE

Ghani Mahdi, potentiel candidat annonce àTSA se retirer de la course àla présidentielle. « Je me retire pour des raisons bureaucratiques et politiques. On ne m’a pas donné la carte de vote et le certificat de nationalité, sous prétexte que mon père ne figure pas dans le registre de l’état civil », dit-il.

Il qualifie cette élection de « mascarade électorale » et déclare que le président du Conseil constitutionnel a refusé de le recevoir.

16:13

MARSEILLE

Un millier d’Algériens se sont rassemblés àMarseille contre une 5e candidature du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Une foule de tous âges, drapeau algérien sur les épaules pour beaucoup, ont scandé dans une ambiance bon enfant « citoyens ! citoyens ! », porte d’Aix, sous l’Arc de Triomphe de Marseille, quartier historique de l’immigration algérienne.

« Le peuple vomit le pouvoir algérien ! Prenez votre argent et dégagez ! On veut juste notre dignité », a scandé l’un des orateurs qui se sont succédé au micro.

16:11

EN DIRECT - ALGER

16:05

PARIS

L’artiste Souad Massi était au rassemblement de Paris, place de la République

15:57

EN FRANCE

La communauté algérienne se fait entendre.
Current time00:00Duration01:55

15:34
Urgent

ALGER

Les canons àeau sont sortis pour contrer les étudiants qui marchent vers le Conseil Constitutionnel. La police algérienne tente de disperser des étudiants qui sont sortis par centaines, dans les rues de la capitale.

Le métro d’Alger a été fermé en début d’après-midi de même que l’autoroute reliant l’aéroport au centre de la capitale, pour empêcher des étudiants de rejoindre le centre-ville, selon des médias algériens.

15:27

MARSEILLE

A Marseille également, la communauté algérienne manifeste.

Yoram Melloul @YoramMelloul

Un grand drapeau déployé à#Marseille pendant la manif. #Algerie
3:24 PM - Mar 3, 2019

EN DIRECT – « Bouteflika dégage » : au moins 6000 manifestants àParis réclament le départ du président algérien
VIDEO : 01:31

L’Algérie se soulève contre Bouteflika

BASCULEMENT – L’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika àun cinquième mandat présidentiel a fait descendre des dizaines de milliers d’Algériens dans la rue. Le président sortant – affaibli depuis des années par la maladie – doit déposer sa candidature ce dimanche 3 mars. Suivez en direct les dernières informations sur cette situation de soulèvement inédite dans le pays.
03 mars 16:47 -

Abdelaziz Bouteflika va-t-il passer outre la colère d’une partie du peuple algérien ? Le président sortant est candidat àun cinquième mandat. Une annonce qui a déclenché une contestation sans précédent dans le pays en 20 de pouvoir présidentiel. Diminué par la maladie, Bouteflika ne s’est pas adressé aux Algériens depuis son AVC en 2013. Hospitalisé àGenève – officiellement pour des examens médicaux - il doit pourtant déposer sa candidature ce dimanche 3 mars. Ou plutôt faire déposer sa candidature par ses proches.

Toute la semaine, le camp présidentiel a réaffirmé que la contestation n’empêcherait pas le scrutin de se tenir dans les délais et que le dossier de candidature du chef de l’Etat serait remis dimanche au Conseil constitutionnel. Les autorités « espèrent tenir jusqu’àdimanche, avec l’espoir qu’une fois la candidature de Bouteflika actée et rendez-vous donné dans les urnes, la contestation s’essoufflera », a expliqué àl’AFP, avant les derniers défilés en date, un observateur ayant requis l’anonymat. Le mouvement va-t-il s’essouffler ou n’est ce que le début d’une contestation de plus grande ampleur ?

Suivez en direct dans le live ci-dessous, les dernières informations sur cette crise inédite du pouvoir algérien.

LE POINT A 15H

Ce dimanche, l’Algérie a les yeux tournés vers le Conseil constitutionnel, où doit être déposée la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, pour un 5e mandat. Une candidature vivement contestée et inédite depuis son arrivée au pouvoir il y a 20 ans. Le dossier de candidature de Bouteflika doit être déposé ce 3 mars avant minuit (23H00 GMT), ultime jour du délai légal.

Vendredi, des manifestations monstres ont rassemblé àAlger et àtravers le pays des dizaines de milliers d’hommes et femmes de tous âges qui ont scandé leur refus d’un 5e mandat. Ce dimanche, les manifestations montres se poursuivent àtravers le pays.

A Paris, des milliers de personnes sont actuellement Place de la République pour dire leur refus àce 5e mandat.

A Alger, Rachid Nekkaz est arrivé pour déposer sa candidature. Ghani Mahdi lui, se retire de la course tout comme Ali Benfils.

Abdelaziz Bouteflika est hospitalisé en Suisse depuis sept jours, officiellement pour « des examens médicaux périodiques ». Son retour en Algérie n’a toujours pas été annoncé.

19:11

ABDELAZIZ BOUTEFLIKA

Selon Leila Beratto, journaliste àRFI, une lettre du président algérien, candidat àsa succession est en train d’être lue àla télévision algérienne.

19:02

PROBLÈME ?

Dans une interview reprise par le Huff Post Maghreb, Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) indique que le dossier de candidature “doit être déposé par le candidat lui-même†.

Une réponse àla polémique concernant le dépot de candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Son nouveau directeur de campagne Abdelghani Zaâlane serait en charge du dépôt de candidature par le Président Abdelaziz Bouteflika.

18:41

PARIS

Après quelques incidents place de la République, les CRS et gendarmes mobiles interviennent, selon plusieurs journalistes sur place.

18:22

VIDÉO 00:25

18:14

PARIS

17:54

MOBILISATION

Quelques 6.000 personnes ont été dénombrées àParis selon la préfecture de police, un millier àMarseille et quelques centaines àToulouse, ce dimanche 3 mars. Ils ont protesté contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

17:48

CONSEIL CONSTITUTIONNEL ALGÉRIEN

Plusieurs fourgons ; 8 selon TSA, supposés transporter les cartons de parrainages de la candidature du président Abdelaziz Bouteflika àla présidentielle du 18 avril sont arrivés au Conseil constitutionnel, dernier jour légal de dépôt des dossiers, rapporte les médias algériens.

Dans les fourgons, sans signe distinctif, sont empilés des cartons blancs sur lesquels est inscrit en arabe « Direction de campagne du candidat (...) Abdelaziz Bouteflika - Election présidentielle 2019 », a indiqué àl’AFP une journaliste d’un média algérien.

L’équipe de campagne de M. Bouteflika, qui ne s’est plus adressé aux Algériens depuis son AVC et ne fait plus que de rares apparitions publiques, a annoncé que son dossier pour le scrutin du 18 avril, serait déposé dimanche sans préciser si l’intéressé serait présent.

17:27

VIDÉO : 01:30

17:17

LES CANDIDATURES

A 15H00 GMT, six candidats ont déposé leur dossier au Conseil constitutionnel. Principale figure : le général àla retraite Ali Ghediri. Débarqué de façon fracassante sur la scène politique algérienne fin 2018 en promettant « le changement » et « une IIe République », il n’a aucun parti derrière lui et sa popularité est difficile àapprécier.

Les cinq autres sont de petits candidats, dont le plus connu est Abdelaziz Belaïd, 55 ans : transfuge du FLN qu’il a quitté en 2011. Il a recueilli 3% des voix àla présidentielle de 2014.

L’homme d’affaires Rachid Nekkaz, omniprésent sur les réseaux sociaux et qui draine des foules de jeunes enthousiastes, est arrivé dans l’après-midi au Conseil constitutionnel, où il devrait déposer son dossier. Il semble toutefois ne pas remplir les conditions d’éligibilité.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), principal parti islamiste qui a rompu en 2012 avec l’alliance présidentielle a indiqué qu’il boycotterait le scrutin si Abdelaziz Bouteflika déposait sa candidature.

17:16

RENONCEMENT

Ali Benfils était le principal adversaire de Bouteflika, dans cette présidentielle, comme il l’était déjàen 2004 et 2014. Ancien Premier ministre de Bouteflika entre 2000 et 2003 et ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), ancien parti unique et formation du chef de l’Etat, Benflis a rompu avec ce dernier en refusant de soutenir son deuxième mandat.

Ali Benflis n’a cessé de tergiverser depuis l’annonce par Bouteflika de briguer un 5e mandat, qui a déclenché une contestation sans précédent en Algérie depuis son arrivée au pouvoir en 1999, et avait reporté àce dimanche l’annonce de sa décision.

16:45

RENONCEMENT

16:40

RENONCEMENT

Ali Benfils renonce àse présenter àla présidentielle, selon TSA.

16:17

TOULOUSE

A Toulouse, la communauté algérienne se réunit.

16:16
Urgent

GHANI MAHDI SE RETIRE DE LA COURSE

Ghani Mahdi, potentiel candidat annonce àTSA se retirer de la course àla présidentielle. « Je me retire pour des raisons bureaucratiques et politiques. On ne m’a pas donné la carte de vote et le certificat de nationalité, sous prétexte que mon père ne figure pas dans le registre de l’état civil », dit-il.

Il qualifie cette élection de « mascarade électorale » et déclare que le président du Conseil constitutionnel a refusé de le recevoir.

MARSEILLE

Un millier d’Algériens se sont rassemblés àMarseille contre une 5e candidature du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Une foule de tous âges, drapeau algérien sur les épaules pour beaucoup, ont scandé dans une ambiance bon enfant « citoyens ! citoyens ! », porte d’Aix, sous l’Arc de Triomphe de Marseille, quartier historique de l’immigration algérienne.

« Le peuple vomit le pouvoir algérien ! Prenez votre argent et dégagez ! On veut juste notre dignité », a scandé l’un des orateurs qui se sont succédé au micro.

16:11

EN DIRECT - ALGER

16:05

PARIS

L’artiste Souad Massi était au rassemblement de Paris, place de la République

15:57

EN FRANCE

La communauté algérienne se fait entendre.
Current time00:00Duration01:55
Volume

15:34
Urgent

ALGER

Les canons àeau sont sortis pour contrer les étudiants qui marchent vers le Conseil Constitutionnel. La police algérienne tente de disperser des étudiants qui sont sortis par centaines, dans les rues de la capitale.

Le métro d’Alger a été fermé en début d’après-midi de même que l’autoroute reliant l’aéroport au centre de la capitale, pour empêcher des étudiants de rejoindre le centre-ville, selon des médias algériens.

15:27
MARSEILLE

A Marseille également, la communauté algérienne manifeste.

15:24
CANDIDATURE

Rachid Nekkaz dit être en route pour le Conseil Constitutionnel pour déposer sa candidature.
Video 0:57

15:19

CANDIDATURE OU PAS ?

Selon ce journaliste d’El Watan, le nom de Bouteflika n’apparaît pas sur la liste du Conseil Constitutionnel, de ce jour. Or il a jusqu’à23h GMT pour déposer sa candidature.

PHOTO document

[( Bouzid Ichalalene @BouzidIchalalen

Sur la liste des candidats programmés pour le dépôt de dossier au conseil constitutionnel, le non de #bouteflika n’apparaît pas. #algerie #algeria #Bouteflika #presidentielle
33
2:50 PM - Mar 3, 2019)]

Voir les infos précédentes sur le site de LCI ici