Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France : Pour Eschyle (et contre les entraves aux échanges re-baptisés « (...)

France : Pour Eschyle (et contre les entraves aux échanges re-baptisés « appropriation culturelle »)

PETITION

mercredi 10 avril 2019, par siawi3

Source : Theatre du Soleil, 25 mars 2019

PETITION

Pour Eschyle

Les faits sont connus. Le 25 mars dernier à la Sorbonne, des activistes se réclamant de l’antiracisme (militants de la Ligue de défense noire africaine, de la Brigade anti-négrophobie, etc...), ont bloqué l’accès à la représentation des Suppliantes mise en scène dans le cadre du festival Les Dionysies par l’helléniste et homme de théâtre Philippe Brunet. Cette grave agression est survenue après que le metteur en scène eut été « interpellé » sur les réseaux sociaux, explique sur Russia Today Louis-Georges Tin, Président honoraire du CRAN (Conseil représentatif des associations noires), qui, employant un vocabulaire digne d’un tribunal ecclésiastique médiéval, assène : « Je ne mets pas en doute ses intentions, mais nous disons : l’erreur est humaine, la persévérance est diabolique. »

Au motif que les actrices qui interprètent les Danaïdes formant le chœur, des Égyptiennes dans la pièce, ont le visage grimé en sombre et portent des masques cuivrés, cela étant assimilé à la pratique du « blackface », il accuse Philippe Brunet de « propagande afrophobe, colonialiste et raciste ». Il ajoute, dans son réquisitoire qu’« il n’y a pas un bon et mauvais “blackface”, de même qu’il n’y a pas un bon et un mauvais racisme. En revanche, il y a un “blackface” conscient et un “blackface” inconscient. » L’UNEF n’est pas en reste, qui exige des excuses de l’université, en termes inquisitoriaux : « Dans un contexte de racisme omniprésent à l’échelle nationale dans notre pays, nos campus universitaires restent malheureusement perméables au reste de la société, perpétrant des schémas racistes en leur sein. » Le 28 mars, après les réactions fermes de La Sorbonne, des Ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Culture ainsi que d’une partie de la presse, dénonçant une atteinte inacceptable à la liberté de création, les mêmes étudiants commissaires politiques ont sécrété un interminable communiqué en forme de fatwa, exigeant réparation des « injures », entre autres sous forme d’un « colloque sur la question du “blackface” en France » : un programme de rééducation en somme, déjà réclamé par Louis-Georges Tin.

Aujourd’hui Les Suppliantes, Exhibit B il y a quelques années, mais aussi, souvenons-nous, Romeo Castelluci accusé de blasphème par des activistes catholiques intégristes pour sa pièce Sur le concept de visage du fils de Dieu. La logique de censure intégriste et identitaire est la même, comme le montre le registre de vocabulaire employé par ces Juges autoproclamés du Bien et du Mal. À quand les autodafés ? Brûler Othello – pour le « blackface » d’Othello. Rappelons-nous que l’Église jadis excommuniait les comédiens.

« Le théâtre est le lieu de la métamorphose, pas le refuge des identités. »

Philippe Brunet en une phrase exprime l’enjeu de cet art – de tout art : pouvoir se sentir être autre que « soi-même » – à travers des personnages, des histoires, et rejoindre ainsi toute l’humanité. « L’acteur, sur une scène, joue à être un autre, devant une réunion de gens qui jouent à le prendre pour un autre. » Auteurs, metteurs en scène, acteurs, nous sommes des passeurs hospitaliers. C’est cela notre tâche, aujourd’hui comme hier. Entre hier et aujourd’hui ; entre ici et ailleurs. Et c’est un travail, exigeant, patient, engagé. Tel Protée, « capable(s) de prendre toutes les formes, de mimer à son gré, par la vivacité de ses mouvements, la fluidité de l’eau ou l’ardeur de la flamme, la férocité du lion, l’agressivité de la panthère ou les mouvements d’un arbre – et bien d’autres choses encore » (Lucien de Samosate), il nous faut œuvrer à transmettre à tous et à faire partager cette troublante expérience de transformation/création. Une expérience, et une épreuve, à travers laquelle chacun d’entre nous, artistes comme spectateurs/lecteurs, peut apprendre ce que signifie que « rien de ce qui est humain ne lui [m’]est étranger ». Aux antipodes du catéchisme de la société prétendument « inclusive », qui en réalité fixe et cloître chacun dans une « identité » d’appartenance et dicte aux uns et aux autres la place qu’ils ne doivent pas quitter.

Ne pas céder face à ces intimidations : telle est notre commune responsabilité aujourd’hui. Le moindre symptôme de servitude volontaire ne pardonnerait pas et serait fatal pour les artistes, donc pour les citoyens qu’ils servent.

Paris, le 31 mars 2019

Premiers signataires :

Ariane Mnouchkine, metteure en scène, directrice du Théâtre du Soleil
Maguy Marin, chorégraphe
Sabine Prokhoris, philosophe et psychanalyste
Catherine Kintzler, philosophe
Cy Jung, écrivaine
Thierry Thieû Niang, chorégraphe
Florence Cestac, auteure
Liliane Kandel, sociologue
Laurent Olivier, archéologue
François Rastier, linguiste
Elisabeth de Fontenay, philosophe
Elisabeth Badinter, philosophe
Didier Deschamps, chorégraphe, directeur de Chaillot, Théâtre national de la Danse
Simon Abkarian, auteur et metteur en scène
Jean-François Matignon, metteur en scène
Jean Bellorini, metteur en scène, directeur du Théâtre Gérard Philipe, CDN de Saint-Denis Madeleine Louarn, metteure en scène
Stéphane Ricordel, codirecteur du Monfort-Théâtre
Laurence de Magalhaes, codirectrice du Monfort-Théâtre
Hélène Cixous, écrivain
Mohamed Kacimi, auteur
Christophe Rauck, metteur en scène, directeur du Théâtre du Nord
Antonio Diaz Florian, metteur en scène, directeur du Théâtre de l’Epée de Bois
Jean-Paul Manganaro, auteur et traducteur
Martial Poirson, professeur d’histoire culturelle
Pierre Lungheretti, directeur de la Cité de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême Alexandre Zloto, metteur en scène
Ariane Bégoin, comédienne
Christian Benedetti, metteur en scène, directeur du Studio-Théâtre de Vitry
Matthieu Banvillet, directeur du Quartz, scène nationale de Brest
Patrick Sommier, homme de théâtre
Gabrielle Babin Guggenheim
Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du Festival d’Avignon
Yorgos Loukos, directeur artistique
Jean-Claude Lallias, professeur de lettres
Carmen Castillo, cinéaste
Valérie Cadet, rédactrice et membre du SFCC (Syndicat Français de la Critique de Cinéma) Dominique Cabrera, réalisatrice
Bernard Sève, philosophe
Emmanuel Pierrat, avocat et écrivain
Olivier Mongin, directeur de publication, revue Esprit
Olivier Mannoni, traducteur littéraire
Jeanne Favret-Saada, anthropologue
Christine Angot, écrivaine
Agnès Fine, anthropologue, directrice d’études à l’EHESS
Laure Adler, femme de lettres
Irène Théry, sociologue
Bernard Robert, retraité SPM
Claire Amchin-Ollivier, attachée de presse
Colette Kerber, libraire
Josyane Savigneau, journaliste
Danièle Hervieu-Léger, directrice d’études EHESS
François Vescia, citoyen
Diana Kolnikoff, psychanalyste
Elisabeth Kapnist, réalisatrice de documentaire
Perrine Simon-Nahum, philosophe
Michel Théry, économiste
Heinz Wismann, philosophe
Pierre Judet de La Combe, helléniste
Patrick Penot, directeur du Festival Sens Interdits
Barbara Cassin, philosophe
Marc Olivier Baruch, historien
Walter Le Moli, metteur en scène
Sylvie Dreyfus-Alphandéry, productrice
Mickaël Phelippeau, artiste chorégraphique
Michel Treutenaere, auteur
Michele Baraldi, écrivain
Silvie d’Intino, indianiste
Gilles Butaud, retraité du Ministère de la Culture
Isabelle Barbéris, maître de conférences HDR
Dominique Tessier, consultant
Antoine Compagnon, professeur au Collège de France
Julia Varley, actrice Odin Teatret
Eugenio Barba, Odin Teatret
Agnès Chardavoine, chargée de communication
Alain Veinstein, auteur
Simon Hecquet, artiste chorégraphique
Marion Tedesco, autrice
Ellen Beaurin-Gressier, retraitée
Joshka Shidlow, journaliste
François Olivennes, gynécologue obstétricien
Isabelle Deak-Mikol, administratrice civile en retraite
Annette Wieviorka, historienne
Gérard Lefort, écrivain, journaliste
Jeanne Candel, metteure en scène, codirectrice du Théâtre de l’Aquarium
Samuel Achache, metteur en scène, codirecteur du Théâtre de l’Aquarium
Anat Birnbaum, producteur
Janine Altounian, traductrice
Sylvie Brunet, auteure
ORLAN, artiste plasticienne
Alexandre Jardin, écrivain
Ariane Bois, romancière
François Heilbronn, professeur des Universités associé à Sciences Po
Didier Daeninckx, romancier
Ghyslain Lévy, psychanalyste
François Taillandier, écrivain
Maxime St-Hilaire, professeur agrégé, Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke (Canada)
Guy Lacaze, universitaire
Sébastien Brottet-Michel, comédien
Maurice Durozier, comédien
Anne-Marie Garat, écrivain, membre du jury Femina
Jean-Jacques Lemêtre, compositeur
Geneviève Brisac, écrivaine
Dominique Schnapper, sociologue et politologue
Christine Jordis, écrivain
Samir Abdul Jabbar Saed, comédien
Marcel Bozonnet, directeur de compagnie
Milena Salvini, directrice du Centre Mandapa
Isabelle-Anna, danseuse et chorégraphe
Jean-Pierre Sarrazac, auteur dramatique et professeur émérite de dramaturgie à la Sorbonne-nouvelle François Nyssen, éditrice, Editions Actes Sud
Jean-Paul Capitani, président directeur général des Editions Actes Sud
Quentin Lashermes, comédien
Marc Amfreville, professeur de littérature américaine Sorbonne Université, traducteur
Jena-Pierre Corsia, conseiller d’arrondissement
Eliane Béranger, anthropologue de la danse
François Duplat, producteur
Hervé Pierre, sociétaire de la Comédie Française
Georges Banu, président du jury du Prix Europe pour le théâtre
Florence Naugrette, professeur d’histoire et théorie du théâtre à la Sorbonne
Dominique Delorme, directeur du Festival Les Nuits de Fourvière
Vincent Mangado, comédien
Pierrette Ominetti, ex-directrice déléguée éditoriale d’Arte France
Florence Mauro, écrivain, réalisatrice
Evelyne Abitbol, co-fondatrice Fondation Raif Badawi pour la liberté
Aurélie Maestre, scénographe
Claire David, éditrice
Paul Rozenberg, producteur Zadig Productions
Pascale Henrot, directrice ONDA
Eva Landa, psychanalyste
François Quillet, directrice CIRRAS (Centre de Réflexion et de Recherche sur les Arts du Spectacle) Dominique Jambert, comédienne
Mâkhi Xenakis, artiste, auteure
Cécile Guibert, écrivain
Alain Michon, artiste sonore
Lisa Santos Silva, artiste plasticienne
Dante Desarthe, réalisateur
Phia Menard, metteuse en scène, chorégraphe, performeuse et autrice
Fabienne Servan Schreiber, productrice de films
Aline Borsari, comédienne
Jean-Marc Quillet, auteur compositeur interprète
Bruno Karsenti, philosophe, directeur d’études à l’EHESS
Agnès Desarthe, écrivain
Antoine Manologlou, retraité président de l’association Cie Maguy Marin
Mona Ozouf, historienne
Gil Rivière-Wekstein, journaliste
Dominique Cohen, artiste peintre
Anna Nozière, autrice et metteure en scène
Hans Georg Berger, photographe, ancien directeur du Festival de Munich
Diane Watteau, maître de conférences arts plastiques Paris 1 et critique d’art AICA
Robin Renucci, directeur des Tréteaux de France CDN
André Markowicz, écrivain, traducteur
Ahmed Madani, auteur et metteur en scène
Arthur Dreyfus, écrivain
Georges Bigot, comédien
Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la Musique et Philharmonie de Paris
Françoise Morvan, écrivain
Charles Malamoud, indianiste
Lucien Attoun, ancien codirecteur de Théâtre Ouvert
Micheline Attoun, ancienne codirectrice de Théâtre Ouvert
Lise Maussion, artiste
Damien Mongin, artiste
Christine Albanel, ancienne ministre
Hélène Choquette, réalisatrice
Chantal Morel, metteur en scène
Françoise Lauwaert, anthropologue et sinologue
Catherine Lara, violoniste et chanteuse
Jean-Gabriel Carasso, auteur, réalisateur
Greta Risa, metteure en scène
Jean-François Révah, psychosociologue
Nancy Huston, écrivain
Pierre-Michel Menger, professeur au Collège de France, chaire de sociologie du travail créateur Brigitte Haentjens, metteur en scène
François Berreur, éditeur et metteur en scène
Joseph Danan, professeur à l’Institut d’Etudes Théâtrales
Hervé Loichemol, metteur en scène
Jean Lambert-wild, directeur du Théâtre de l’Union et de l’Académie de l’Union
Catherine Lefeuvre, auteure, directrice adjointe du Théâtre de l’Union
Mimlu Sen, écrivain
Stanislas Nordey, directeur du Théâtre National de Strasbourg
Jean-Pierre Ryngaert, universitaire
Evelyne Bloch-Dano, écrivain
Marcello Amalfi, compositeur
Caro Forti, enseignant
Eric Marty, auteur
Omar Porras, metteur en scène, directeur du Théâtre Kléber-Méleau, Lausanne
Paula Jacques, écrivaine
François Chatillon, architecte
Bernard Latarjet, président du Monfort-Théâtre
Chérif Khaznadar, président de la Maison des Cultures du Monde
Julie Brochen, comédienne, metteur en scène
Arwad Esber, ancienne directrice artistique du Festival de l’Imaginaire
François Morel, acteur
Panos Sarianos, archéologue
Martine Rotcejg, psychanalyste
Florence Guignard, psychanalyste
Yann Policar, comédien
Jean-Loup Bourget, professeur d’études cinématographiques, ENS
Marie-Laurence Cattalano, professeure de lettres classiques
Gérard Cattalano, directeur d’écoles d’architecture
Jean-Paul Scot, historien
Jean-Pierre Bertin-Maghit, professeur d’histoire du cinéma
Roger Barrié, conservateur général du patrimoine
Henri Pena-Ruiz, philosophe
Bruno Streiff, metteur en scène, écrivain
Christian Cavaillé, professeur de philosophie
Marc Mazelle, enseignant
Gilles Clavreul
Laurent Bouvet
Amine El Khatmi
Thérèse Weill, professeur de lettres classiques
Jean-Pierre Weill, inspecteur général de l’Éducation Nationale
Pierre Guenancia, philosophe
Raphaël Enthoven, philosophe
Denis Maillard, philosophe politique
Nathalie Hance, spectatrice
Wajdi Mouawad, metteur en scène, directeur de La Colline, Théâtre national
Jean-Michel Rabeux, auteur, metteur en scène
Claude Degliame, actrice
Marc Escola, professeur ordinaire à l’Université de Lausanne
Gérard Desarthe, comédien
Jean-Daniel Magnin, écrivain et directeur littéraire du Théâtre du Rond-Point
Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la Danse
Jean-François Dusigne, professeur d’université et directeur artistique d’ARTA
Clément Hervieu-Léger, comédien et metteur en scène, sociétaire de la Comédie-Française
Dider Bezace, comédien, metteur en scène
Jean-Louis Colinet, directeur du Festival de Liège
Daniel Mesguich, metteur en scène
Jean-Michel Ribes, auteur, metteur en scène et directeur du Théâtre du Rond-Point
Florence Laly, auteure et exploratrice
Fabrice Murgia, directeur général et artistique, metteur en scène, Théâtre National Wallonie Bruxelles Liliana Andreone, Théâtre du Soleil
Duccio Bellugi-Vannuccini, comédien
Juliette Flipo, comédienne, musicienne
Christian Schiaretti, directeur du Théâtre National Populaire
Lucia Bensasson, comédienne, directrice artistique d’ARTA
Marie-Laurence Perret, spectatrice
Pierre Ascaride, auteur, metteur en scène
Noël Casale, Théâtre du commun
Liza Terrazzoni, sociologue EHESS
Olivier Cohen, éditeur
Claude Frontisi, historien
Françoise Frontisi-Ducroux, sous directrice honoraire au Collège de France
Christian Gangneron, metteur en scène
Laure Alexandre, professeur de philosophie retraitée
Cécile Moreno, professeur de philosophie, centre Marc Bloch
Viviane Gay, actrice
Sylvie Reteuna, metteuse en scène
Julien Kosellek, comédien, metteur en scène
Danielle Le Gall, helléniste, membre de l’association des Etudes Grecques et de la Société Asiatique Sorour Kasmaï, écrivaine, traductrice
Lyne Bansat-Boudon, indianiste, Ecole Pratique des Hautes Etudes
Bruno Tackels, philosophe
Pierre Longuenesse, enseignant en arts du spectacle à l’Université d’Artois
Pierre Bras, codirecteur de L’Homme et la Société
Jean-Pierre Vincent, metteur en scène
Arnaud Desplechin, réalisateur
Jean Glavany, ancien député