Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Ils auraient dû appeler ce sommet : Appel à l’action pour Christchurch et (...)

Ils auraient dû appeler ce sommet : Appel à l’action pour Christchurch et Colombo.

lundi 27 mai 2019, par siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Source : email 25.05.2019

Ils auraient dû appeler ce sommet : Appel à l’action pour Christchurch et Colombo.

by tarek fatah

Oscar Wilde a dit : « Quand les bons Américains meurent, ils vont à Paris. » C’est peut-être la raison pour laquelle il n’y a pas eu d’Américains au Sommet de Paris de la semaine dernière, organisé par le président français Emmanuel Macron et la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, pour « freiner l’extrémisme en ligne ».

Le premier ministre Justin Trudeau était présent aux côtés de la Britannique Theresa May et d’autres politiciens libéraux d’Europe qui ont signé ce qu’ils ont appelé « l’Appel à l’action de Christchurch » pour commémorer le massacre de 51 musulmans perpétré dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande le 15 mars dernier.

Le rassemblement des dirigeants occidentaux dans les deux mois qui ont suivi l’horrible festival de la haine a été salué par tous. Mais entre le 15 mars à Christchurch et le 15 mai à Paris, il y a eu d’autres actes horribles de nature génocidaire en Asie et en Afrique qui sont passés complètement sous silence dans le document de Paris.

Des représentants de l’Australie, du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Irlande, de l’Italie, du Japon, des Pays-Bas, de la Norvège, de l’Espagne, de la Suède et du Royaume-Uni semblaient tous avoir gravé « Christchurch » dans leur mémoire, mais ne pouvaient pas se rappeler le massacre, commis une semaine plus tard, de 250 chrétiens à Colombo au Sri Lanka.

Video ici

Le roi Abdallah de Jordanie d’origine britannique et les ambassadeurs d’Indonésie, d’Inde et du Sénégal ont rejoint leurs anciens maîtres coloniaux européens à Paris, mais eux aussi n’ont pas prononcé un seul mot de solidarité avec ceux qui sont morts à Colombo.

La question est de savoir pourquoi les premiers ministres Macron et Ardern n’ont pas invité le premier ministre du Sri Lanka, Ranil Wickremesinghe, au sommet. Avec lui à la table, ils auraient pu appeler le sommet « Appel à l’action pour Christchurch et Colombo », mais malheureusement, ils ne l’ont pas fait. Comme on dit, c’est une question « d’emplacement, d’emplacement et d’emplacement ».

Le président nigérian brillait également par son absence, de même que le dirigeant du Burkina Faso, deux pays où beaucoup plus de 51 personnes sont mortes aux mains des terroristes.

On dirait que le narcissisme d’Ardern l’a empêchée de mieux juger. Il était irresponsable et hypocrite de la part des dirigeants occidentaux d’exiger que la haine soit éradiquée d’Internet, mais pas de l’esprit des gens idéologiquement dirigés vers la suprématie, qu’ils soient blancs ou islamiques.

Voici un exemple de haine qui n’a pas besoin d’Internet et des médias sociaux. Il s’adresse aux jeunes musulmans vulnérables et sème la répulsion envers les non-musulmans.

Voici des paroles extraites d’un sermon prononcé dans une mosquée de Toronto il y a quelques années : « Ô Allah ! Compte leur nombre, tue-les un par un [les non-musulmans] et donne-leur une leçon à leur image. Ô Allah, vaincs-les et fais trembler la terre sous leurs pieds, et montre-les-nous comme des exemples de merveilles de ta puissance, car ils sont faibles devant toi, ô Puissant, ô Puissant. »

Aux États-Unis, la découverte récente d’une vidéo montrant des enfants musulmans chantant lors d’un événement islamique à Philadelphie a été choquante. « Nous leur couperons la tête et nous libérerons la mosquée Al-Aqsa, triste et exaltée… Nous les soumettrons à la torture éternelle », scandaient les filles.

Ailleurs, plus tôt cette année, la chanteuse koweïtienne Monia Al-Hob a déclaré à une chaîne de télévision publique que le jour du jugement dernier : « Nous tuerons tous les juifs », ajoutant que les juifs auront une porte spéciale pour les mener à l’enfer.

Il est fort probable que cette nouvelle race de leaders « jeunes et beaux » en Occident ait eu peu de temps pour lire quoi que ce soit de substantiel. Cela pourrait être utile de se renseigner sur les meurtres motivés par la haine commis avant la naissance d’Internet et de l’électricité. Deux exemples de l’ère pré-Facebook et Twitter peuvent aider.

Le génocide de 1971 commis au Bangladesh par le Pakistan et le génocide du Darfour effectué par les Janjaouid arabes en 2002 peuvent être cités comme exemples. Mais malheureusement, cela s’est passé à Colombo et non à Christchurch.

Traduction : Laurence B