Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Algérie : L’avocat et défenseur des droits Me Salah Dabouz, en grève de la (...)

Algérie : L’avocat et défenseur des droits Me Salah Dabouz, en grève de la faim illimitée, gagne une première manche

mercredi 24 juillet 2019, par siawi3

Source : https://www.algerie-focus.com/2019/07/salah-dabouz-gagne-une-bataille-le-controle-judiciaire-sous-lequel-il-avait-ete-place-vient-detre-leve/

A LA UNEJustice

Salah Dabouz gagne une bataille / Le contrôle judiciaire sous lequel il avait été placé vient d’être levé

Par Massinissa Mansour

24 juillet 2019610

Le juge d’instruction de la première chambre du tribunal de Ghardaia a informé l’avocat et militant des droits de l’homme, Me Salah Dabouz que son affaire a été renvoyée devant le tribunal des délits. Par conséquent, le contrôle judiciaire éprouvant sous le coup duquel il était placé a été levé.

Me Salah Dabouz et le militant Aouf Hadj Brahim, (codétenu de feu Kameleddine Fekhar mort en détention provisoire) ne sont plus soumis àun contrôle judiciaire. C’est la conséquence du transfert du dossier de ces deux militants devant le tribunal des délits de Ghardaïa.

Soumis àun contrôle judiciaire le 08 avril dernier. Me Salah Dabouz était contraint de faire un aller-retour entre Alger (lieu de résidence) et Ghardaïa (lieu où il est poursuivi en justice) trois fois par semaine. Salah Dabouz a expliqué àplusieurs reprises que les 3600 kilomètres qu’il est obligé de parcourir chaque semaine restreignant son champ d’action, en tant militant des droits de l’homme.

Pour protester contre cette mesure « arbitraire  », Me Dabouz avait entamé une grève de la faim le 8 juillet dernier, ce qu’il ne l’a pas empêché àdescendre sur le terrain du Hirak àAlger pour exprimer son point de vue en tant acteur du Hirak, mais également, en tant que citoyen. L’avocat a également saisi M. Michel Forst, rapporteur spécial de l’ONU, sur la situation des droits de l’homme, afin de constater la situation de « non-droit  » dans laquelle il est.