Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > 8chan, rendez-vous de la haine et des suprémacistes blancs

8chan, rendez-vous de la haine et des suprémacistes blancs

mercredi 7 août 2019, par siawi3

Source : https://www.slate.fr/story/180438/fusillades-el-paso-christchurch-poway-supremacistes-blancs-8chan-tueurs-de-masse?utm_source=ownpage&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily_20190807&_ope=eyJndWlkIjoiZWU1YTU1MWQyNmQzMmYxMmE0MzMyZDY4NmJjYmFiMmUifQ%3D%3D

Monde
8chan, rendez-vous de la haine et des suprémacistes blancs

April Glaser

Traduit par Peggy Sastre

6 août 2019 à 11h00 — mis à jour le 6 août 2019 à 11h16

Les auteurs des fusillades d’El Paso, de Christchurch et de Poway semblent avoir posté leur manifeste sur le même forum avant de commettre leurs massacres.

Photo : Les forces de l’ordre interviennent lors de la fusillade dans un magasin Walmart à El Paso (Texas) le samedi 3 août 2019. | Joel Angel Juarez / AFP

Samedi 3 août en fin de matinée, un jeune homme blanc entre dans un supermarché Walmart d’El Paso, au Texas, et ouvre le feu avec un fusil d’assaut de type AK-47. Il tue sur le coup vingt personnes et en blesse vingt-six autres –deux d’entre elles meurent à l’hôpital quelques heures plus tard. La police a pu appréhender un suspect, un homme de 21 ans vivant à Allen, au Texas.

Il n’aura pas fallu longtemps aux détectives d’internet pour trouver un manifeste de quatre pages posté moins d’une heure avant la tuerie, un document qui, selon le chef de la police d’El Paso, serait actuellement analysé par les autorités. Le texte avait été téléchargé sur le fameux forum non modéré 8chan à 10h15, heure locale. Il était associé à cette demande : « Les mecs, à vous maintenant de faire tourner ! »

Dans son laïus xénophobe, l’auteur détaille son projet –tirer à vue sur des Hispaniques qu’il estime envahir les États-Unis–, les armes qu’il compte utiliser et son idéologie, le nationalisme blanc. Peu de temps après sa première publication sur 8chan, le manifeste s’est retrouvé sur 4chan, un autre forum de discussion aux règles plus que laxistes sur ce que les gens peuvent ou non y partager. Et sans avoir encore à attendre très longtemps, il s’est mis à circuler en fichier image sur Twitter, Facebook, pour être facilement repérable dans une recherche Google. Visiblement, la demande avait été entendue.

Des fusillades conçues pour la viralité

L’auteur du manifeste s’est dit inspiré par la tuerie de la mosquée de Christchurch, en Nouvelle-Zélande –avant laquelle le tireur, un autre jeune homme blanc, avait posté un pavé sur 8chan ainsi qu’un lien vers un Facebook Live du massacre et des instructions de partage. La vidéo sera retirée à peu près quarante-cinq minutes après le début de la diffusion, soit amplement suffisamment de temps pour que son public copie son contenu. Dans les vingt-quatre heures qui ont suivi le massacre, il allait être partagé 1,5 million de fois sur Facebook.

À lire aussi : Christchurch : YouTube et Facebook ne sont que la partie émergée du problème

L’implication de 8chan est désormais une annexe familière à la violence suprémaciste blanche. La fusillade d’El Paso est apparemment la deuxième depuis le massacre de Christchurch à copier les stratagèmes du tueur. Environ cinq semaines plus tard, et deux heures avant qu’un autre jeune homme n’ouvre le feu et ne tue une femme dans une synagogue de Poway, en Californie, le suspect publiait lui aussi son manifeste sur 8chan. Il y précisait les raisons idéologiques qui l’avaient poussé à vouloir commettre un meurtre de masse et donnait des instructions pour répandre sa parole aux quatre coins de la planète.

Chacune de ces fusillades semble avoir été conçue pour la viralité : un acte atroce attire l’attention du monde entier et un manifeste débordant de haine est là pour en véhiculer la charge utile.

Usine à mèmes anonyme des confins d’internet, 8chan est depuis longtemps un endroit où les suprémacistes blancs peuvent endoctriner leur monde –surtout composé de jeunes hommes blancs– à coup d’idéologies frelatées. Difficile de dater exactement quand 8chan et 4chan sont devenus un terrain de choix pour les nationalistes blancs et les néonazis, mais leurs liens avec d’autres sites haineux sont évidents.

Amour de la ségrégation raciale et de l’ethnonationalisme

Avant 8chan et 4chan, il y avait Stormfront, un forum de discussion créé en 1996 par Don Black, « Grand Sorcier » du Ku Klux Klan. Pendant plus d’une décennie, Stormfront sera le site suprémaciste blanc le plus populaire du web. Fondé en 2003, 4chan a longtemps été apprécié des Anonymous, ces activistes penchant en général à gauche et qui lançaient des campagnes de trolling contre toutes les personnalités qui leur déplaisaient politiquement. Là-bas, la section /pol/ (pour « politiquement incorrect ») attirait des gens qui adoraient troller avec des blagues bourrées de codes nazis et racistes.

Vers 2012, des utilisateurs de Stormfront auraient commencé à vouloir rendre des 4channers « conscients de leur race ». Cette même année, une brochure d’endoctrinement « Redpill » s’est mise à circuler sur 4chan, si on en croit une enquête de Rolling Stone. Selon les propres dires d’Andrew Anglin, fondateur de l’influent site néonazi Daily Stormer, 4chan est l’endroit où il est « tombé dans la marmite Hitler ». Anglin allait ensuite faire équipe avec Andrew « weev » Auernheimer, un troll néonazi tristement célèbre pour avoir mené de violentes campagnes de doxxing contre des femmes. Les deux compères ont été les pionniers d’un style de trolling haineux toujours populaire sur 4chan, 8chan et dans la fachosphère américaine : multiplier les blagues sur la Shoah et autres génocides afin d’accoutumer les gens à l’extrême violence.

À lire aussi : Les leçons à tirer du succès de 4chan

Si le /pol/ de 4chan pouvait salement déraper, 8chan est devenu le terminus du pire. Le forum a été créé aux États-Unis par Fredrick Brennan après l’interdiction sur 4chan des threads portant sur le Gamergate, la campagne de harcèlement en ligne. Si 4chan a une modération quasiment inexistante, son règlement interdit cependant de poster des informations personnelles, comme des adresses postales ou des numéros de téléphone.

Rien de tout cela sur 8chan. Le trop dégueu pour 4chan sera comme un coq en pâte sur 8chan. Ce qui, aujourd’hui, inclut l’amour de la ségrégation raciale et de l’ethnonationalisme. La politique de modération de 8chan, désormais hébergé aux Philippines, est probablement « la moins restrictive » de tout internet, ce qui en a fait un « espace naturellement plus transgressif » que nulle part ailleurs, explique Benjamin T. Decker, fondateur de Memetica, un cabinet de conseil en investigations numériques.

Une armée en ligne

Sur les forums politiquement incorrects de 4chan et 8chan, beaucoup d’utilisateurs viennent de l’univers des jeux vidéo et un gamer voulant se marrer d’une blague humiliante ou discuter de jeux violents y trouvera toujours des amis sans risquer d’indigner grand monde. Les forums débordent de private jokes où la frontière entre rire du nazisme et y croire est fréquemment brouillée. Après la publication du manifeste du tireur de Poway, des 8channers disaient que le tueur voulait « péter tous les scores » et faire davantage de victimes qu’à Christchurch.

8chan n’est pas qu’un endroit où la haine peut se trouver une communauté, mais c’est là que vont des tueurs pour annoncer un massacre imminent à une armée en ligne et espérer qu’elle les aide à diffuser leur message. Même lorsque les propriétaires de 8chan se sentent obligés d’intervenir –c’est assez rare pour être signalé, le thread original du suspect d’El Paso semble avoir été supprimé– les troupes se seront déjà mises au boulot. Le manifeste a été posté et reposté, encore et encore. Les consignes de jeu ont été parfaitement respectées.