Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Mashrou’ Leila, le groupe de rock qui offusque les chrétiens au (...)

Mashrou’ Leila, le groupe de rock qui offusque les chrétiens au Liban

samedi 14 septembre 2019, par siawi3

Source : https://www.courrierinternational.com/article/societe-mashrou-leila-le-groupe-de-rock-qui-offusque-les-chretiens-au-liban

Mashrou’ Leila, le groupe de rock qui offusque les chrétiens au Liban

mercredi 7 août 2019,

par L’Orient-Le Jour

Sur fond d’insultes, de critiques virulentes et de menaces de mort, les organisateurs du festival libanais de Byblos, craignant les débordements, ont annulé la venue du groupe de rock alternatif pro-LGBT Mashrou’Leila, prévue le 9 août. Retour sur une polémique qui secoue le Liban depuis fin juillet.

“Le groupe [de rock] libanais Machrou’Leila ne se produira pas sur les planches de Byblos”, relate L’Orient Le-Jour. La décision a été annoncée mardi 30 juillet par les organisateurs du Festival international de Byblos, durant lequel Mashrou’Leila devait se produire le 9 août. “Craignant que des éléments perturbateurs ne s’infiltrent dans la salle de concert et menacent la sécurité des lieux et des artistes, le comité directeur du festival a finalement décidé de déprogrammer le spectacle”, détaille le quotidien libanais. Cette annulation fait suite à une “campagne de diabolisation orchestrée contre le groupe”.

Le quotidien beyrouthin rappelle : “La polémique concernant le concert du groupe avait éclaté il y a quelques jours [le 21 juillet] sur les réseaux sociaux, en raison d’une atteinte présumée à la religion chrétienne due à une photo représentant une icône de la Vierge dont le visage a été remplacé par celui de la chanteuse Madonna, accolée à un article partagé par le chanteur du groupe, Hamed Sinno, en 2015. Deux des titres du groupe sont également pointés du doigt. Sur un plan plus implicite, l’homosexualité affichée du chanteur semble également déranger.”

Élan de solidarité

Au final, le groupe, formé en 2008 par des étudiants de l’Université américaine de Beyrouth, ne jouera pas sur le port antique de Byblos ses morceaux aux textes engagés dénonçant l’oppression et l’homophobie. “La censure préalable et l’intolérance menacent à nouveau au Liban, avec un arrière-goût désagréable de chasse aux sorcières digne du Moyen Âge”, s’indigne L’Orient Le-Jour.

Toutefois, dans un élan de solidarité avec Mashrou’Leila et pour défendre la liberté d’expression et les artistes en général, un appel a été lancé pour soutenir le groupe.

“La société civile contre-attaque après l’annulation par le Festival international de Byblos et sous la contrainte du concert de Mashrou’Leila, ce groupe de rock alternatif libanais accusé d’atteinte aux valeurs et symboles chrétiens, victime d’une campagne de menaces et d’incitations à la violence. Le 9 août prochain à 21 heures, date à laquelle était programmé le concert, chaque personne qui soutient la liberté d’expression, la liberté artistique et les libertés individuelles est invitée à partager publiquement et sur les réseaux sociaux une chanson du groupe, avec le hashtag للوطن# (“lilwatan” en arabe, “pour la nation”).”

L’appel lancé par l’association SKeyes (Samir Kassir Eyes) qui milite pour la liberté d’expression et par des militants pour les droits de l’homme souhaite également dénoncer “le laisser-faire de l’État qui a failli à ses obligations de protéger les quatre membres du groupe de rock, les organisateurs du Festival international de Byblos et le public des menaces et discours haineux”, appelant aussi à “protéger les libertés d’expression et artistique”.

Dans ce contexte, “le groupe néerlandais de métal Within Temptation a annoncé dimanche 4 août qu’il annulait son concert prévu le 7 août dans le cadre du Festival international de Byblos, ‘en solidarité’ avec le groupe Mashrou’Leïla”, signale L’Orient Le-Jour. Pour le groupe néerlandais de métal symphonique :

“Les autorités libanaises ne sont pas capables en ce moment d’assurer aux artistes la sécurité pour se produire dans un climat de paix.”

L’Orient-Le Jour