Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Sortir de l’insécurité

Sortir de l’insécurité

vendredi 11 octobre 2019, par siawi3

Source : Combat Laïque 76 N° 74 - Septembre 2019 - page 2
Edito

« Trop souvent les hommes ont tendance à privilégier ce qui les divise. Avec la laïcité, il faut apprendre à vivre avec ses différences dans l’horizon de l’universel, sans jamais oublier qu’on a des intérêts communs en tant qu’homme. »
Henri Peña-Ruiz

Sortir de l’insécurité

L’insécurité, source d’inquiétudes et souvent de replis, prend des proportions inédites. Elle recouvre maintenant tous les compartiments marchandisés de la vie individuelle et sociale de l’humanité. Le néolibéralisme - en fait le capitalisme - en apparaît comme le responsable y compris pour notre environnement. Dès lors, comment parler d’égalité, de liberté, de fraternité, de laïcité ?

L’insécurité environnementale s’aggrave. L’année 2019 aura été spectaculaire en « catastrophes climatiques » sources d’inquiétude mais aussi de mobilisation particulièrement des jeunes générations. Au gaspillage des ressources, au pillage des pays pauvres, s’ajoute la destruction de l’environnement accélérée par les dénis ahurissants d’un Trump ou d’un Bolsonaro. Au-delà des effets de manche, le récent G7 n’accouche d’aucune proposition sérieuse. Encore faut-il noter que dans les accords internationaux, les gaspillages énergétiques et économiques militaires, les situations de guerre ne sont jamais prises en compte.

L’insécurité sociale grandit avec le travail de sape contre les solidarités, les services publics même vitaux comme les urgences médicales et les hôpitaux dans un contexte d’inégalités de plus en plus insupportables. Ces inégalités sont révoltantes quand elles sont à l’œuvre dès le plus jeune âge, comme l’établissent Bernard Lahire et son équipe de sociologues au travers de l’ouvrage Enfances de classe : de l’inégalité parmi les enfants. (voir article p.7)

La sécurité des capitaux et du montant des dividendes est assurée : au deuxième trimestre 2019, les actionnaires se sont répartis 513,8 milliards € échappant désormais à l’ISF. En prenant son temps (jusqu’après les municipales ?), le gouvernement entend faire chuter le montant des retraites de 15 jusqu’à 23 % selon les situations1 tandis que le pouvoir d’achat des salarié-e-s est en baisse.

Les insécurités environnementale comme sociale s’accompagnent du recul des droits fondamentaux qui ont été brutalement remis en cause lors des manifestations. Les droits de manifester, de résister, de s’opposer ainsi déniés sont cher payés et finissent par affecter les libertés d’expression et de pensée. Ainsi les populations - par manipulation de la peur, des angoisses, des haines à connotations religieuses ou nationalistes - sont amenées à préférer une sécurité illusoire à la liberté. Elles n’auront ni l’une ni l’autre.

À l’opposé de la promotion de l’universalisme, la défense des particularismes ou des identités par les militant-e-s du postcolonialisme ou du décolonialisme sont des impasses - d’abord apparues aux États-Unis - qui entravent la nécessaire unité des combats antiracistes, féministes, sociaux, laïques. « [...] les études postcoloniales régurgitent un essentialisme que la gauche considérait à raison comme un socle idéologique de la domination impériale. Quel meilleur cadeau offrir aux dictateurs qui piétinent les droits de leurs peuples que d’invoquer les cultures locales pour discréditer l’idée même de droits universels ? »2 affirmait en 2013 avec raison le sociologue américain Vivek Chibber. Il nous faut combattre cette idéologie pour pouvoir unifier nos combats vers un avenir commun solidaire. Partout cette unité est un levier nécessaire pour faire advenir une république démocratique, laïque et sociale.

Francis Vanhée, président du CREAL76 Le 14 septembre 2019

Notes :
1 Dan Israël, Mediapart, 04.09.2019 :
www.mediapart.fr/journal/economie/040919/ reforme-des-retraites-les-vrais-chiffres
2 Vivek Chibber, L’universalisme, une arme pour la gauche. Le Monde diplomatique, mai 2014