Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Europe : Cléricalisme à l’européenne

Europe : Cléricalisme à l’européenne

jeudi 10 octobre 2019, par siawi3

Source : Combat Laïque Septembre 2019 p.11

Cléricalisme à l’européenne1

En mars 2019, la vice-présidente Mairead Mc Guinness remettait un rapport 2 faisant des propositions permettant d’améliorer le dialogue avec les organisations confessionnelles et non confessionnelles conformément à l’article 17 du Traité de fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).

Ce rapport qui devrait être discuté en bureau sans faire l’objet d’un débat en assemblée plénière fait la part belle aux de- mandes des organisations confessionnelles et semble ignorer celles des non confessionnelles. Il prend en compte, en particulier, la demande des organisations confessionnelles de pou- voir bénéficier d’un statut privilégié permettant l’organisation de réunions directes entre leurs représentants et les rapporteurs sur des dossiers particuliers avec le soutien du secrétariat de l’article 17 et des secrétaires des commissions.

Dès ce rapport rendu public la Plateforme du Parlement européen pour la laïcité a adressé une lettre ouverte au président du Parlement européen lui faisant part des trois remarques que lui suggère ce rapport pour le moins partial :
• « Les deux organisations non confessionnelles participant à la consultation ont exprimé des préoccupations qui semblent ne pas avoir été correctement reprises dans le rapport. Les recommandations semblent approuver principalement les points de vue des églises présentes. »

• « ... il est proposé aux représentants religieux d’influencer directement le processus législatif. » ce qui « constituerait une violation grave du principe de séparation des religions et de la politique. À une époque où des médias indépendants tels que l’Open Democracy révèlent que 50 millions de dollars américains ont été transférés par des extrémistes religieux à des groupes chrétiens européens au cours de la dernière décennie, afin de soutenir des campagnes contre les droits des femmes et des LGBTI, il serait irresponsable d’ouvrir le processus du débat législatif aux organisations religieuses. Les débats sur la ratification de la Convention d’Istanbul montrent également que les arguments confessionnels peuvent être utilisés pour freiner la prévention de la violence à l’égard des femmes et des filles. »

• « ... le rapport suggère que les églises nationales, en raison de « la portée étendue de leurs structures ecclésiales », pourraient discuter des problèmes européens avec leurs membres et tirer parti de l’élaboration des politiques en s’adressant à leurs députés nationaux, avec le soutien des bureaux de liaison du PE dans les États membres. Cette proposition étant loin d’être soutenue par toutes les organisations consultées, le Bureau ne devrait pas appuyer une telle proposition.

Nous avons dénoncé le traitement déséquilibré entre les organisations confessionnelles et les organisations non confessionnelles et le Parlement européen depuis assez longtemps. Étant donné le grand nombre de personnes qui n’ont pas de croyances religieuses en Europe et le programme spécifique des groupes religieux, il est totalement injustifié de renforcer et d’institutionnaliser l’influence des acteurs confessionnels dans le travail législatif de l’UE.

L’article 17 n’est pas destiné à faciliter les activités de lobby. De plus, étant donné que certaines organisations religieuses sont exemptées de l’obligation de s’enregistrer en tant que lobbyistes, les arrangements proposés constitueraient un canal de lobby privilégié hautement indésirable et non transparent en faveur des organisations religieuses. »

C’était bien entendu avant les élections européennes de mai 2019 mais soyons certains que ces dispositions cléricales dénoncées par la Plateforme du Parlement européen pour la laïcité en politique sont toujours dans les cartons.

1 Informations puisées sur le site de EGALE (Égalité Laïcité Europe) 2 Titre du rapport : Rapport sur la consultation des organisations partenaires au titre de l’article 17 avec le Parlement sur le renforce- ment de la mise en œuvre de l’article 17 du traité FUE par le parle- ment