Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France : Levée de boucliers contre la venue de Tariq Ramadan dans une (...)

France : Levée de boucliers contre la venue de Tariq Ramadan dans une mosquée de Montpellier

jeudi 19 décembre 2019, par siawi3

Source : https://www.lepoint.fr/societe/levee-de-boucliers-contre-la-venue-de-tariq-ramadan-dans-une-mosquee-de-montpellier-17-12-2019-2353703_23.php

Levée de boucliers contre la venue de Tariq Ramadan dans une mosquée de Montpellier

VIDÉO ici .L’islamologue controversé a été invité à une conférence le 28 décembre par la mosquée Aïcha. Mais sa venue fait polémique, relève France 3.

Par LePoint.fr

Modifié le 18/12/2019 à 08:01 - Publié le 17/12/2019 à 19:56 | Le Point.fr

Tariq Ramadan a beau être assigné à résidence en France, il est persona non grata dans de nombreuses villes de l’Hexagone. Fin novembre, une polémique éclatait à Saint-Germain-lès-Corbeil, dans l’Essonne, après son invitation pour une conférence, rapportait Le Parisien. Moins d’un mois plus tard, bis repetita alors que l’islamologue a été convié à une conférence par la mosquée Aïcha de Montpellier, précise France 3 Occitanie.

C’est Ian Hamel, le correspondant du Point en Suisse, qui a révélé l’existence de cette invitation sur son compte Twitter. Auteur de La vérité sur Tariq Ramadan : sa famille, ses réseaux, sa stratégie, il a publié, carton d’invitation à l’appui, les détails de ce rendez-vous.

Hamel Ian @IanHamel

L’imam Mohamed Khattabi, de la mosquée Aïcha à Montpellier, s’était distingué en juin 2018 en affirmant que Tariq Ramadan avait subi une « torture psychologique » en prison. Cette fois, Mohamed Khattabi ose l’inviter pour une conférence le 28 décembre à Montpellier dans sa mosquée.

Derrière cette invitation se trouve l’imam Mohamed Khattabi, « le père et l’esprit » de la mosquée Aïcha. Soupçonné de tenir un discours radical, il avait été assigné à résidence en fin d’année 2015. En 2018, il a affirmé son soutien envers Tariq Ramadan, dans plusieurs prêches.

Lire aussi Affaire Tariq Ramadan : un psychiatre de renom saisi du dossier

L’événement qui s’intéressera aux « épreuves personnelles et collectives » résonnera sans doute particulièrement pour Tariq Ramadan. L’universitaire est mis en examen depuis février 2018 pour deux accusations de viol remontant à 2009 et 2012. D’autres plaintes ont ensuite été déposées, et une enquête est aussi ouverte en Suisse. Il a notamment passé près de 10 mois en détention provisoire. Relâché en novembre dernier, il est désormais en liberté conditionnelle.

Lire aussi Tariq Ramadan tente de faire taire son accusatrice suisse

La mosquée Aïcha précise vouloir savoir ce que son emprisonnement a « changé pour lui, dans son comportement, sa façon de penser, de voir la religion et de la pratiquer aussi ». Face à la polémique, la situation pourrait toutefois évoluer.