Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Moselle : Un militaire a-t-il perpétré une attaque terroriste, hier, à (...)

France : Moselle : Un militaire a-t-il perpétré une attaque terroriste, hier, à la gendarmerie de Dieuze ? Un individu avait menaçé d’un carnage en se revendiquant de l’Etat islamique

mardi 4 février 2020, par siawi3

Source : https://www.jeanmarcmorandini.com/article-415195-moselle-un-militaire-a-t-il-perpetre-une-attaque-terroriste-hier-a-la-gendarmerie-de-dieuze-un-individu-avait-menace-d-un-carnage-en-se-revendiquant-de-l-etat-islamique-video.html

Moselle : Un militaire a-t-il perpétré une attaque terroriste, hier, à la gendarmerie de Dieuze ? Un individu avait menaçé d’un carnage en se revendiquant de l’Etat islamique

Vidéo ici

C’est une affaire qui est quasiment passée inaperçue hier dans les médias et pourtant on devrait savoir dans les prochaines heures si il s’agit d’une attaque terroriste ou pas. Un jeune militaire armé d’un couteau a attaqué hier la gendarmerie de Dieuze juste après l’appel téléphonique d’un individu qui menaçait d’un « carnage » en se revendiquant du groupe Etat islamique, et la justice doit dire si elle retient ou non la piste terroriste.

Même si le lien entre ces menaces téléphoniques et l’attaque qui a fait deux blessés - l’assaillant et un gendarme qui a ouvert le feu sur lui - n’a pas encore été établi, le parquet de Metz a indiqué lundi soir avoir « bien évidemment pris attache avec le Parquet national antiterroriste de Paris » (Pnat). Celui-ci dira prochainement s’il se « saisit ou pas » de l’enquête, a spécifié le procureur de la République de Metz Christian Mercuri.

Dans l’« appel reçu par le centre opérationnel de la Gendarmerie peu avant » l’attaque, l’individu « a déclaré qu’il était militaire, qu’il allait y avoir un carnage à Dieuze et qu’il se revendiquait de l’Etat islamique », a relevé le magistrat devant la presse.

Transporté à l’hôpital de Metz, le militaire de 19 ans qui s’était « engagé dans l’armée début décembre« , a été opéré, a-t-il précisé. Quant au gendarme auteur des coups de feu, il a »été légèrement blessé au bras par l’arme blanche et hospitalisé« , toujours selon M. Mercuri.

De nombreux véhicules de la gendarmerie et des pompiers ont alors convergé vers les lieux de cette attaque perpétrée dans cette ancienne ville de garnison qui abrite désormais un centre de formation initiale des militaires du rang.