Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > FRANCE : ASILE POLITIQUE POUR JULIAN ASSANGE !

FRANCE : ASILE POLITIQUE POUR JULIAN ASSANGE !

vendredi 7 février 2020, par siawi3

Source : https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/juan-branco-pour-julian-assange

[( Entretien – Vidéo 55’39

JUAN BRANCO publie « ASSANGE. L’antisouverain ».éditions du Cerf, 2020 Entretien avec Daniel MERMET)]

°°°

JUAN BRANCO POUR JULIAN ASSANGE

Le 5 février 2020

Le 24 février s’ouvre à Londres le procès en extradition de Julian Assange. Privé de liberté depuis 2010, le journaliste fondateur de WikiLeaks est « réclamé » par les États-Unis pour dix-huit chefs d’inculpation. Assange risque une peine de 175 ans de prison.

Que s’est-il passé pour qu’un héros de la liberté devienne l’ennemi public numéro un ? En s’appuyant sur son expérience au sein de l’équipe juridique d’Assange, Juan Branco retrace le parcours incroyable du plus grand lanceur d’alerte de notre époque, « qui s’est peut-être brûlé les ailes, mais que nous pouvons encore sauver. »

Juan Branco pour Julian Assange [EXTRAIT] par Là-bas si j’y suis

En avril 2019, après 2 487 jours d’enfermement et de surveillance 24 heures sur 24 par la CIA, Julian Assange est exfiltré de l’ambassade de l’Équateur où il avait cru pouvoir se réfugier. Des hommes en noir le mènent à la prison antiterroriste de Belmarsh. Depuis, selon l’ONU, il est soumis à une torture incessante.

Que s’est-il passé en dix ans pour qu’un héros de la liberté – dont le travail a été repris et utilisé par les grands médias du monde entier – devienne l’ennemi public numéro un ? Qu’a commis Assange de si terrible pour qu’on accepte ainsi le renversement de son destin ?

Par contraste, Assange et WikiLeaks ont mis en lumière la connivence entre les médias et le pouvoir. Pas seulement avec le pouvoir des quelques milliardaires qui possèdent la grande majorité des médias, mais un lien de consanguinité qui unit les journalistes et leurs sources. Un lien évidemment apparent dans le journalisme de « connivence », mais qui est dissimulé dans le journalisme de « révélations ». Ce journalisme qui dénonce Cahuzac, Benalla ou François de Rugy avec ses homards ne remet pas en cause le système. Au contraire, en dénonçant la pomme pourrie, il sauve l’ensemble du panier. C’est là une fausse opposition agitant de fausses alternatives et pour qui, au fond, « un autre capitalisme est possible ».

Ce leurre, bien sûr, n’est pas nouveau. C’est à ce puissant fonds de commerce que Julian ASSANGE a été confronté. Dans un premier temps, le monde médiatique l’a porté au pinacle. Du New York Times au Monde, les plus grands titres ont largement exploité WikiLeaks. Jusqu’au moment où ils ont redouté que leur pouvoir ne s’effondre puisque n’importe qui pouvait avoir accès aux mêmes sources et pourrait bien un jour se passer de ces guides indispensables. C’est alors qu’Assange est devenu moins fréquentable et même plus fréquentable du tout.

°°°

Source : https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/julian-assange-arrete

Entretien – Vidéo 7’06

Julian Assange arrêté !
FRANCE : ASILE POLITIQUE POUR JULIAN ASSANGE !

(Entretien avec Juan Branco)

Le 11 avril 2019
Archives

Julian Assange a été arrêté jeudi 11 avril par la police britannique dans l’ambassade d’Equateur, où il se réfugiait depuis près de 7 ans. L’Equateur a mis fin au statut de demandeur d’asile dont bénéficiait le lanceur d’alerte, fondateur du site Wikileaks, prétextant « [des] violations répétées des conventions internationales ».

Depuis l’arrivée au pouvoir en Equateur de Lenin Moreno en mai 2017, la menace planait sur Julian Assange. Le nouveau président de l’Equateur, beaucoup plus favorable aux intérêts américains, s’est en effet donné pour mission de faire tout le contraire de son prédécesseur, le socialiste Rafael Correa. Y compris donc, revenir sur la protection accordée à Julian Assange depuis 2012.

Le 21 janvier 2019 au Lieu-Dit, Juan Branco, ancien conseiller juridique de Wikileaks, nous donnait des nouvelles de Julian Assange. Une séquence à voir et à revoir, 7 minutes pour comprendre en quoi cette arrestation est grave et inacceptable.

VIDEO ici : Juan BRANCO sur Julian ASSANGE (21 janvier 2019) par Là-bas si j’y suis

La suite pour Julian Assange ? L’hypothèse la plus pessimiste envisage une extradition vers les États-Unis, où Julian Assange risque de graves poursuites au nom de l’Espionage Act. Le président équatorien a lui affirmé : « J’ai demandé à la Grande-Bretagne la garantie que M. Assange ne serait pas extradé vers un pays où il pourrait être torturé ou condamné à mort. »