Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > WikiLeaks-Mobilisation en Allemagne pour la libération de Julian (...)

WikiLeaks-Mobilisation en Allemagne pour la libération de Julian Assange

samedi 8 février 2020, par siawi3

Source :https://www.courrierinternational.com/article/wikileaks-mobilisation-en-allemagne-pour-la-liberation-de-julian-assange

WikiLeaks.Mobilisation en Allemagne pour la libération de Julian Assange

Publié le 07/02/2020 - 17:27

Photo : Julian Assange quitte le tribunal de Westminster, à Londres, le 11 avril 2019. REUTERS/Henry Nicholls

Un collectif de personnalités renommées du monde des médias, de la culture et de la politique a lancé un appel pour que le fondateur de WikiLeaks soit libéré, avant les audiences sur son extradition aux États-Unis, qui débuteront le 24 février à Londres.

Plus de 130 grands noms de la vie politique, culturelle et médiatique allemande ont signé un appel pour la libération du fondateur de WikiLeaks, actuellement incarcéré à la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le nord-est de Londres, et menacé d’extradition vers les États-Unis, relate la première chaîne de télévision publique ARD, après la conférence de presse qui s’est tenue le 6 février à Berlin.

Les signataires se fondent sur les enquêtes du rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, qui pointent les défaillances graves en matière d’État de droit dans les poursuites contre Julian Assange et la procédure d’extradition, qui doit s’ouvrir le 24 février.

À lire aussi Enquête. Un ancien militaire espagnol aurait espionné Julian Assange pour la CIA

Au-delà de la personne de Julian Assange, ajoute le journaliste d’investigation Günter Wallraff, à l’initiative de cet appel, il s’agit de défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. “Si les journalistes et les lanceurs d’alerte doivent craindre de payer de leur vie ou d’années d’emprisonnement les révélations sur les crimes d’État, le quatrième pouvoir est plus qu’en danger”, rapporte en substance ARD sur son site en ligne. La pétition est également soutenue par Reporter sans frontières et le PEN-Club [une association internationale pour la liberté d’expression], précise le quotidien neues deutschland.

“Cette pétition est juste et légitime”, estime Deutschlandfunk. Mais l’espoir est mince qu’elle aboutisse, aussi longtemps que le gouvernement en place ne s’en saisit pas. Et rien ne porte à croire qu’il s’engagera davantage pour Assange que pour le lanceur d’alerte Edward Snowden, replié depuis des années en Russie.

À lire aussi  : Controverse. Faut-il pardonner à Edward Snowden ?

Julian Assange, dont la santé physique et psychique est gravement altérée, est accusé par les États-Unis d’avoir divulgué des informations confidentielles sur les interventions militaires en Irak et en Afghanistan. Il risque 175 ans de prison.