Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Quebec : Loi 21, portant laïcité de l’État Québécois, une belle victoire pour (...)

Quebec : Loi 21, portant laïcité de l’État Québécois, une belle victoire pour les laïcs

samedi 11 avril 2020, par siawi3

Source : http://www.convergencesplurielles.com/2020/04/un-numide-en-amerique-du-nord-258.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+convergencesplurielles%2FWqdC+%28Convergences+Plurielles%29

Un Numide en Amérique du Nord - 258 -

Posted : 11 Apr 2020 09:04 AM PDT

Ferid R Chikhi

Loi 21, portant laïcité de l’État Québécois, une belle victoire pour les laïcs

Comme bien des citoyens, vivant au Québec et malgré la distanciation sociale imposée par le Covid19, j’ai appris la nouvelle selon laquelle la loi 21 portant laïcité de l’état Québécois a encore de beaux jours devant elle.

Je me souviens que ses opposants ont été confrontés à deux précédents revers. En effet, la Cour supérieure du Québec et la Cour d’appel avaient toutes deux rejeté cette demande de suspension temporaire. À cela s’ajoute qu’afin d’éviter une contestation de la loi par ceux qui feraient valoir qu’elle est contraire à la Charte des droits et libertés, le législateur québécois avait invoqué la clause dérogatoire - souvent appelée clause nonobstant.

Imaginons, juste un instant que le Québec est indépendant ?
La décision de la cour suprême du Canada est donc, le troisième revers que connaissent les quelques opposants, toujours les mêmes, (Association canadienne des libertés civiles et Conseil national des musulmans canadiens). Il faut noter que ces associations ne sont même pas domiciliées au Québec mais en Ontario. En apprenant la nouvelle, lesdits opposants soutiennent qu’ils voulaient que l’article qui interdit le port de signes religieux par les agents de la fonction publique offrant des services au public soit invalidé. La Cour suprême a tout simplement décidé de ne pas entendre leur demande. Cette demande n’aurait pas eu cours si le Québec était indépendant.

Ce jeudi 09 avril 2020, la nouvelle est tombée comme un couperet. Elle intime à ces islamistes, que cette décision comme les précédentes et les prochaines, marque les limites de leur rejet des valeurs sociétales du Québec. Même s’ils soutiennent que leur activisme ne visait qu’à minimiser les dégâts en attendant la suite des procédures sur le fonds, leur déception n’était pas feinte. Dans un Québec indépendant, ils n’auraient jamais osé aller contre une loi votée et adoptée par les représentants de la majorité des citoyens du Québec. En fait, ce sont les défenseurs de la laïcité ainsi que le gouvernement du Québec qui se réjouissent de cette nouvelle victoire.
Rappelons que la Loi 21 sur la laïcité de l’État du Québec a été adoptée en juin 2019 par l’Assemblée nationale. Elle régule, entre autres, mais pas seulement, la représentation pour ne pas dire l’image de tous les agents des services publics - juges, policiers, sapeurs-pompiers, enseignants du réseau public - dans l’exercice de leurs fonctions et loin de toute visibilité des signes religieux des uns et des autres. En apprenant la nouvelle, la ministre de la Justice du Québec a émis un communiqué par lequel elle a souligné que : “Le gouvernement du Québec est satisfait de la décision rendue par le plus haut tribunal au Canada en faveur du maintien de la Loi sur la laïcité de l’État adoptée par l’Assemblée nationale. Nous continuerons à défendre le bien-fondé et la constitutionnalité de la Loi, comme nous l’avons toujours fait”. Et pour cause, il est clair qu’il peut s’écouler plusieurs années avant que la confirmation de cette loi au niveau institutionnelle soit définitive. J’anticipe qu’elle est là pour durer malgré l’activisme des quelques nervis islamistes qui parlent de droits qui n’ont rien à voir avec ceux du Québec et agissent pour empêcher la majorité des Québécois de vivre selon leurs droits adoptés par leur assemblée nationale et les élus du peuple. Cependant, imaginons un instant que le Québec fasse son indépendance ?

Algéro-Canadien, Ferid Chikhi vit au Québec depuis 2001 et par ses réflexions et écrits participe y activement à la vie sociopolitique et culturelle. Libre penseur et observateur de la scène sociopolitique, il est membre de plusieurs groupes et collectifs d’études. Ferid est, entre autres, membre de l’Association des Humanistes du Québec, de Pour le Droit des femmes du Québec (PDFQ), de CIVICUS

°°°

Source : https://laiciteaqnal.blogspot.com/2019/06/aqnal-soutien-ladoption-rapide-du-pl21.html

samedi 8 juin 2019

AQNAL soutien l’adoption rapide du PL21

L’Association Québécoise des Nord-Africains pour la Laïcité (AQNAL)

Confirme son soutien au Projet de loi 21

AQNAL en appelle à son adoption rapide et sans concession

Montréal, le Samedi 08 juin 2019

Depuis, sa création, le 10 mars 2013, AQNAL œuvre à la réalisation d’un projet de laïcité ancrée dans l’histoire et les valeurs québécoises, inscrites dans la continuité du siècle des Lumières et des idéaux de la Révolution Tranquille dans lesquels baigne le Québec.

Ce qui suit se veut la confirmation du soutien au Projet de loi 21 portant Laïcité de l’État Québécois.

Considérant que,

Nous sommes laïques parce que nous avons été témoins, dans de nombreux pays où la religion - notamment l’Islam politique - se mêle des affaires de l’État, des hommes et des femmes, élu-e-s donc mandaté-e-s pour réaliser un projet de société citoyenne manipulent le fait religieux pour des convenances purement électoralistes avant de s’y brûler et devenir eux-mêmes des promoteurs.

Nous sommes laïques, parce que nous considérons qu’une société se définit par un projet citoyen et la volonté du vivre ensemble et en bonne intelligence, selon des règles clairement établies pour le respect des droits de chacun et celui des mêmes devoirs pour tous.

Nous sommes laïques, parce que nous sommes pour l’égalité citoyenne devant la loi et parce que sans la laïcité, elle ne peut pas s’accomplir.

Nous sommes laïques par fidélité à la mémoire et au combat de nos amis victimes, notamment de l’islamisme, celui-là même qui en Occident conduit des gouvernants à l’utiliser pour museler la liberté d’expression et culpabiliser la majorité de la société.

Nous sommes, laïques parce que nous voulons exprimer librement nos opinions.

Nous sommes laïques, parce que nous ne comprenons pas pourquoi certains de nos amis de gauche aient perdu leurs repères idéologiques pour s’en remettre à une idéologie prédatrice. Et, qu’au nom d’un certain relativisme culturel, il nous faut au Québec accepter le retour du religieux dans l’espace public et institutionnel.

Nous sommes laïques, parce nous ne voulons pas être caractérisés par notre religion ou par nos origines ethniques.

Nous sommes laïques parce que depuis plus de dix ans nous avons constaté les incohérences du Parti Libéral majoritaire qui votait les lois contre la majorité francophone qui l’avait pourtant élu. Et nous observons, qu’aujourd’hui, alors qu’il est dans l’opposition empêche par tous des moyens insidieux l’adoption du PL21, pourtant réclamé par la majorité des électeurs.

Or,

Nous observons, depuis le début des discussions à l’Assemblée nationale du Québec, l’obstruction, opérée par les oppositions libérale et solidaire, contre le Projet de loi 21 portant laïcité de l’État québécois et nous sommes indignés par les entraves abusives avancées, ici et là, sans arguments appropriés.

Nous sommes exaspérés, en tant que citoyens de constater, que diverses manœuvres déraisonnables ainsi que la multiplication de prises de paroles des députés libéraux et solidaires concourent à freiner illégitimement le processus d’adoption d’une loi vitale constitutive pour le Québec et protectrice des minorités religieuses.

C’est pour cela que,

Nous en appelons tous les parlementaires québécois à faire preuve de discernement et de détermination objective en adoptant le plus rapidement possible le projet de loi 21 Portant laïcité de l’État québécois et enfin que nous avancions ensemble dans la bonne direction pour en finir avec ce débat sur les signes religieux qui perdure depuis une décennie.

Nous en appelons à la raison de l’ensemble des élu-e-s, et ce dans l’intérêt majeur de l’État québécois, à approuver dans la forme et le fonds le projet de loi sur la laïcité de l’État pour développer et améliorer le bien vivre ensemble et en bonne intelligence.

P/AQNAL

Ferid Chikhi - Ali Kaidi - Leila Lesbet - Nadia El Mabrouk - Amari Kamel - Feroudja Kaidi - Mohand Abdelli - Mohamedi Boualem - Radhia Ben Amor - Samir Achoubi - Zoubir Amari - Karim Lassel

le juin 08, 2019