Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Home > fundamentalism / shrinking secular space > Gambie: appel àl’action pour la libération des défenseures des (...)

Gambie: appel àl’action pour la libération des défenseures des droits

Saturday 16 October 2010, by siawi2

URGENT: Gambie : Les défenseuses des droits humains des femmes Isatou Touray et Amie Bojang-Sissoho ont été interpellées et mises en détention

Déclaration de WLUML et la Campagne mondiale «Arrêtons de tuer et de lapider les femmes » (Campagne SKSW) sur l’arrestation de Défenseuses des droits humains des femmes en Gambie, Dr. Isatou Touray et Mme Amie Bojang-Sissoho

Le réseau international de solidarité Femmes sous lois musulmanes (WLUML) et la Campagne mondiale «Arrêtons de tuer et de lapider les femmes » (Campagne SKSW) sont profondément préoccupé par la nouvelle de l’arrestation, ce lundi 11 octobre, de nos collègues, Dr. Isatou Touray et Mme Amie Bojang-Sissoho, qui ont été interpellées par un fonctionnaire de l’Agence nationale de renseignements de la Gambie. Selon les premiers rapports, elles avaient fait l’objet, avant cette arrestation, de menaces et de harcèlements avant d’être gardées au commissariat de police, puis envoyées àla prison centrale de « Mile Two », le 12 octobre 2010. Les deux femmes ont été interpellées puis détenues sur présomption de détournement de fonds pour un montant de 30 000 euros. La demande de liberté provisoire, a été rejetée le mardi par le tribunal qui a décidé de les envoyer huit jours en prison avant leur comparution devant le tribunal le mercredi 20 octobre.

Le réseau WLUML adhère aux appels lancés en faveur de la liberté sous caution immédiate et inconditionnelle du Dr. Touray et de Mme Bojang-Sissoho, et demande que soit garanti leur droit àun procès juste et équitable devant un tribunal indépendant et impartial, àla sécurité et àla dignité de la personne et àla liberté en raison du caractère illégal de cette détention. Le réseau WLUML affirme également que les défenseurs/euses des droits humains et d’autres membres de la société civile ne doivent pas faire l’objet de menaces, de harcèlements ni de poursuites pour leur action de défense pacifique des droits d’autrui.

Dr. Isatou Touray et Mme Amie Bojang-Sissoho sont, respectivement, Directrice Exécutive et Coordonnatrice des programmes pour le Comité gambien des pratiques traditionnelles (GAMCOTRAP) et sont depuis plusieurs années actives dans la promotion de l’égalité des sexes, des droits de la femme et de l’enfant, particulièrement dans la lutte contre les mutilations génitales féminines et autres pratiques discriminatoires. Dr Touray est également Secrétaire Générale du Comité Interafricain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants (IAC). Le News and Report Weekly Magazine l’a designée, en 2008, comme “Femme de l’année en Gambie†pour sa lutte contre les MGF et son action en faveur des droits des femmes et des enfants. Dr. Touray est, depuis 2 ans, membre du Comité de Femmes sous lois musulmanes et toutes deux travaillent activement dans le cadre de ce réseau depuis plus de dix ans. WLUML est un réseau solidaire transnational qui promeut et protège les droits des femmes, en particulier dans les environnements et les contextes musulmans.
GAMCOTRAP est une des organisations chef de file qui Å“uvre àla promotion des droits des femmes et des fillettes en luttant pour l’abandon de la mutilation génitale féminine et d’autres pratiques néfastes subies par les femmes et les fillettes en Gambie. Les années de lutte et d’efforts de GAMCOTRAP ont fortement contribué au développement des femmes et des fillettes en Gambie et ont également convaincu près 100 pratiquants de ces mutilations d’abandonner cette pratique.
Toutefois, le gouvernement de Gambie a récemment modifié sa politique et àcesser de soutenir les droits des femmes et des fillettes àl’intégrité corporelle ainsi que l’élimination de la mutilation génitale féminine. En effet, le conseiller personnel du président Jammeh en matière de religion a utilisé la radio d’État pour prôner la MGF affirmant qu’elle fait partie de l’islam. En 1999, la sécurité des membres de fut menacée quant le Président avait publiquement déclaré qu’il ne pourrait pas garantir la sécurité des activistes qui mènent une campagne contre les mutilations génitales féminines (MGF). Cette déclaration a été suivie d’une directive émise par le directeur de la radio-télévision de Gambie interdisant la divulgation de messages personnels s’opposant aux MGF ou faisant allusion aux risques médicaux. Seuls les messages favorables àcette pratique étaient désormais admis dans les médias de l’État; àl’époque, GAMCOTRAP a été la première organisation de la société civile de Gambie àréagir en envoyant une lettre ouverte de protestation au Président. GAMCOTRAP a poursuivi son action pour mettre fin àla mutilation génitale féminine.
En mai 2010, la Présidence a mis sur pied une commission d’enquête chargée d’examiner les allégations de détournement, de la part de GAMCOTRAP, de fonds apportés par une organisation appelée Yolocamba Solidaridad. La Coalition pour les droits humains en Gambie a déclaré que « Après une enquête minutieuse, des différents rapports et documents, la commission avait conclu que les allégations de détournement étaient non fondées. Mais, après avoir présenté ses résultats, la commission a été dissoute et certains de ses membres licenciés par le gouvernement gambien. Une deuxième commission fut ensuite mise en place, mais pendant que le GAMCOTRAP attendait les conclusions de cette deuxième enquête, les deux femmes ont été arrêtées et emprisonnées. » (http://www.ouestaf.com/Arrestation-de-deux-eminentes-femmes-defenseurs-droits-humains-en-Gambie-Declaration_a3309.html)

Ce n’est pas la première fois que GAMCOTRAP est dans le collimateur du gouvernement du Président Yaya Jammeh. Celui-ci, il faut le rappeler, a systématiquement proféré des menaces directes aux activistes et défenseurs/euses des droits de l’homme. L’année dernière, il a menacé d’arrêter les militants/es des droits de l’homme. En septembre 2010, le défenseur des droits de l’homme et directeur de « Africa in Democracy and Good Governance (ADH) », Edwin Nebolisa, a été emprisonné pour 6 mois assortis d’une amende de 10 000 dalasis (environ US $ 300) par le Tribunal de Banjul qui l’avait déclaré coupable de « diffusion de fausses nouvelles » concernant la Présidence de la République. Nebolisa a été arrêté en mars 2010 suite àla publication d’une lettre qu’il avait écrite àla présidence dénonçant la nomination de la fille du Président Jammeh comme ambassadrice de bonne volonté en Afrique pour la Démocratie et la bonne gouvernance. Le magistrat avait également demandé la suspension définitive de l’organisation dirigée par M. Nebolisa. Le gouvernement a récemment amorcé un processus visant àmodifier la réglementation des ONG en leur imposant davantage de restrictions afin de mieux les contrôler.

Le réseau WLUML et la Campagne mondiale «Arrêtons de tuer et de lapider les femmes » (Campagne SKSW) adhère aux appels lancés en faveur de la liberté sous caution immédiate et inconditionnelle de Dr. Touray et Mme Bojang-Sissoho. Nous demandons instamment que soit garanti leur droit àun procès juste et équitable devant un tribunal indépendant et impartial, àla sécurité et àla dignité de la personne et àla liberté en raison du caractère illégal de cette détention, conformément aux articles 9 et 10 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et àl’article 6 de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, ainsi qu’àl’article 19 de la Constitution de la République de Gambie. Nous demandons également, si elles ne sont pas jugées dans un délai raisonnable, qu’elles soient remises en liberté inconditionnelle, sans préjudice de nouvelles poursuites dont elles pourraient éventuellement faire l’objet.

Le réseau WLUML affirme également que les défenseurs/euses des droits humains et d’autres membres de la société civile ne doivent pas faire l’objet de menaces, de harcèlements ni de poursuites pour leur action de défense pacifique des droits d’autrui.

Source:
WLUML
Submitted on 10/16/2010
in Afrique de l’Ouest Gambie Contrôle étatiqueWLUML/allies

Ce que vous pouvez faire

Action :

S’il vous plaît envoyer des lettres, télécopies, courriers électroniques ou appelez les bureaux énumérés ci-dessous pour demander la libération de Isatou Touray et Amie Bojang-Sissoho en liberté sous caution et garantir leur droit àun libre et équitable procès. (Un exemple de lettre en anglais est ici)

S’il vous plaît copie wluml 9Q4 wluml.org sur vos communications.

Addresses:

Permanent Mission of the Republic of the Gambia to the United Nations
Office at Geneva

Mr. Moses Benjamin Jallow
Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary
Permanent Representative
c/o Embassy of the Republic of the Gambia, 117, rue Saint Lazare
75008 Paris, France
Tel: +33 1 72 74 82 61
Fax: +33 1 53 04 05 99
Email:ambgambia_france117 9Q4 hotmail.com

Mrs. Khadija Rachida Masri
Permanent Delegation of the African Union
Permanent Observer
Postal Address:
P.O. Box 127
1211 Geneva 21
Switzerland
Tel: +41 22 716 06 40
Fax: +41 22 731 68 18
Email: mission-observer.au 9Q4 africanunion.ch
Website: http://www.africa-union.org

Madame Reine Alapini-Gansou
African Commission on Human and People’s Rights
Chairperson
04 B.P. 0608, Cotonou, Bénin
E-mail : alapinireine 9Q4 yahoo.fr

Ms. Faith Pansy Tlakula
African Commission for Human Rights
Special Rapporteur on Freedom of Expression and Access to Information in Africa
Election House
260, Walker Street, Sunnyside, Pretoria
P. O. Box 7943, Pretoria 0001
South Africa
Tel.: (27) 12 428 5516
Fax: (27) 12 428 5592
E-mail:tlakulap 9Q4 elections.org.za

Mr. Mohamed Khalfallah
1 Rue de Kirovakan
Bagneux, 92220 France
African Commission for Human Rights
Special Rapporteur on Human Rights Defenders in Africa
Tel: + 33 – 685 04 32 52
Fax: + 33 – 147 35 22 22
Email:ladhp.ligue.africaine 9Q4 wanadoo.fr

President Jammeh
Private Mail Bag
State House,
Banjul, The Gambia

http://www.statehouse.gm/text/text-contact.html

Telephones:
General Information Line: +(220)-4223811
Secretary-General: +(220)-4228917 or + (220) 4228933
Chief of Protocol: + (220)-4201530 or + (220) 4200400
Director of Press/Public Relations: + (220) 4223851 or + (220) 4226696

Emails:
info 9Q4 statehouse.gm(General) and dppr 9Q4 statehouse.gm(Press)

Hon. Edward Gomez
Attorney General and Minister of Justice
Attorney General Chambers
Ministry of Justice
Marina Parade
Banjul, The Gambia
info 9Q4 moj.gov.gm
(t)+ (220) 422 5352
(f) +(220) 422 9908

Omar Touray
Secretary of State for Foreign Affairs
Ministry of Foreign Affairs
International Cooperation and Gambians Abroad
Marina Parade Banjul, The Gambia
info 9Q4 mofa.gov.gm
(t) +(220) 422 3578 or 422 3577
(f) + (220) 422 7917

H.E. Aja Dr. Isatou Njie-Saidy
Vice-President and Minister of Women’s Affairs
Office of The Vice President State House
Banjul, The Gambia
info 9Q4 ovp.gov.gm
(t) +(220) 422 7605 or 420 1878
(f) + (220) 422 4401 or 422 4012

Please contact the Gambian Embassy in your country:

UK
57 Kensington Court
London, United Kingdom
W8 5DG
Tel: 020 7937 6316/7/8
Fax: 020 7937 9095

France
117, rue Saint-Lazare
75008 Paris, France
T: +01.72.74.82.61
F: +01.53.04.05.99
email:ambgambia_france117 9Q4 hotmail.com

United States
Ambassador: Alieu Ngum
Suite 240, Georgetown Plaza
2233 Wisconsin Ave, NW
Washington DC, 20007 USA
(t) +1 202 785 1399
Please send your commnications via this website here

Austria (Permanent Mission to UN)
Fischhof 3
A-1010 Wien, Austria
Tel :+43 1 7404-05758
Fax:+43 1 7404-05759

Belgium
126 Ave. Franklin Roosevelt
1050 Brussels, Belgium
Tel: (32-2) 640 1049
Fax: (32-2) 646 3277

Canada
102 Bloor Street West, Suite 510
Toronto, Ontario M5S 1N1
Canada
Tel: (416) 923-2935 (416) 923-2935
Fax: (416) 923-2526

Denmark
Hoffdingsvej 22
2500 Copenhagen, Denmark
Tel: (45) 173 444

Germany
Kurfurstendamm 103
1000 Berlin 31
Tel: (49-30) 892 3121
Fax: (49-30) 891 1401

Guinea-Bissau (Consulate)
146 Ave. 14 Novembro
PO Box 529-1037
Bissau
Tel: (245) 213 088

Nigeria
162 Awolowo Road
PO Box 873, SW Ikoyi
Lagos
Tel: (234-1) 682 192

Norway (Consulate)
Bygdoy Alle 64
0265 Oslo 2
Tel: (47) 430 910

Saudi Arabia
PO Box 94322
Riyadh 11693
Tel: (966-1) 465 9996
Fax: (966-1) 456 5958

Senegal
11 Rue de Thiong
Dakar
Tel: (221) 21 14 40 / 21 44 76

Sierra Leone
6 Wilberforce Street
Freetown
Tel: (232-22) 225 191

Spain
C/Aribau 280, First Floor, No. 2
08006 Barcelona
Tel: (34-3) 200 9665
Fax: (34-3) 414 3116

Switzerland
Via al Poggio 6
6392 Breganzona/Lugano
Tel: (41-91) 563 292
Fax: (41-91) 571 824

Thailand
610/5-6 Songwand Road, Samphantwongse
Bangkok 10100
Tel: (66-2) 224 6212

Turkey
Barbaros Bulvari, Yildiz Sarayi, Seyir Kosko, Besiktas
Istanbul
Tel: (90) 160 5988
Fax: (90) 158 4365