Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > USA : La mort d’un Noir abattu par un policier blanc à Atlanta ravive les (...)

USA : La mort d’un Noir abattu par un policier blanc à Atlanta ravive les tensions

lundi 15 juin 2020, par siawi3

Source : https://www.letemps.ch/monde/mort-dun-noir-abattu-un-policier-blanc-atlanta-ravive-tensions

La mort d’un Noir abattu par un policier blanc à Atlanta ravive les tensions

États-Unis

La mort de Rayshard Brooks, 27 ans, intervient quelques semaines après le décès de George Floyd. Des manifestants en colère ont bloqué une autoroute et brûlé le fast-food où a eu lieu le drame

Photo : Manifestation à Atlanta samedi, avec la présence de forces spéciales. — © REUTERS

Valérie de Graffenried

Publié lundi 15 juin 2020 à 04:18
Modifié lundi 15 juin 2020 à 05:59

L’Afro-Américain Rayshard Brooks a été abattu par deux tirs de balles dans le dos, selon l’expertise communiquée par le bureau médical du comté de Futlon en Géorgie, et cité par CNN. La victime, qui était aux mains de deux policiers blancs lors d’une tentative d’arrestation, a succombé aux blessures infligées par les tirs, ayant endommagé des organes et occasionné des pertes de sang. Le décès est catégorisé dès lors comme un homicide. L’officier qui a ouvert le feu sur Rayshard Brooks devrait être inculpé dans le courant de la semaine, selon le procureur du district.

Atlanta s’embrase. Le décès de l’Afro-Américain Rayshard Brooks, 27 ans, tué vendredi soir par un policier alors qu’il s’était endormi près d’un Wendy’s, a ravivé la colère liée au cas Floyd. La maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, a immédiatement annoncé la démission de la cheffe de la police, Erika Shields. Mais les manifestants ne décolèrent pas. Samedi, une autoroute a été bloquée, et le Wendy’s où s’est déroulé le drame a été brûlé. Selon CNN, au moins 36 personnes ont été arrêtées.

Scène filmée

Rayshard Brooks, père de trois enfants et beau-père d’un quatrième, s’était endormi dans sa voiture devant le drive-in. Des employés du fast-food ont appelé la police parce que son véhicule bloquait les autres. Selon le rapport du Georgia Bureau of Investigation (GBI), l’homme avait de l’alcool dans le sang et a résisté à la police une fois réveillé. Il s’est emparé du Taser d’un des policiers et a cherché à fuir. Des images de vidéosurveillance, ainsi que d’autres filmées par une personne sur place, montrent la scène. Après une course-poursuite, un policier a tiré se sentant apparemment menacé quand le jeune homme s’est retourné vers lui. Rayshard Brooks est décédé à l’hôpital, après une opération.

Le policier, Garrett Rolfe, a été immédiatement renvoyé et son collègue présent au moment de l’arrestation, muté à des tâches administratives. Tous deux sont Blancs. Les autorités de police ont par la suite diffusé les images de l’arrestation de Rayshard Brooks venant des « bodycams » des policiers impliqués dans le drame. On y voit Rayshard Brooks dans un premier temps très calme, coopérant même avec la police, avant qu’il ne tente de s’échapper. Les avocats de sa famille nient que la menace d’un Taser puisse justifier de tirer.

On en a marre. C’est trop. Il faut que cela s’arrête
Chris, un manifestant présent à Atlanta

La maire, Keisha Lance Bottoms, une Afro-Américaine que le candidat démocrate à la Maison-Blanche Joe Biden pourrait choisir comme colistière, avait déjà dénoncé les violences survenues dans son agglomération après la mort, à Minneapolis, de George Floyd, sous le genou d’un policier blanc. Des violences qui ne sont pas dignes de la ville où est né Martin Luther King, a-t-elle relevé. Elle a aussi suspendu il y a quelques jours des policiers qui ont extirpé brutalement deux manifestants noirs d’une voiture. La voilà confrontée à un nouveau drame qui survient au pire moment, alors que la ville est encore marquée par les émeutes survenues après l’affaire George Floyd.

Incendie et gaz lacrymogènes

Samedi en début d’après-midi, la manifestation « Black Lives Matter » qui a eu lieu dans le centre-ville, à deux pas du siège de CNN, sous surveillance policière, s’était déroulée dans une ambiance pacifique. « On en a marre. C’est trop. Il faut que cela s’arrête », soulignait Chris, visage masqué et poing levé, en posant sa pancarte par terre. Il distribuait des bouteilles d’eau aux passants, sous un soleil de plomb, et s’apprêtait à rentrer chez lui, comme d’autres manifestants. C’est dans la soirée et la nuit que les déprédations ont eu lieu. « RIP Rayshard » a été tagué sur le Wendy’s en flammes, un incendie que les pompiers ont mis plus d’une heure à maîtriser. La police a dû recourir à des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule en colère.

Depuis le début de l’année, le Georgia Bureau of Investigation a été confronté à 48 fusillades impliquant des policiers. Quinze se sont révélées mortelles.

Lire aussi : Doudou Diène : « Le racisme est sorti du bois, c’est un immense progrès »