Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Encore une mosquée incendiée à Lyon : Zekri accuse la justice (...)

France : Encore une mosquée incendiée à Lyon : Zekri accuse la justice d’immobilisme

vendredi 14 août 2020, par siawi3

Source : https://www.algeriepatriotique.com/2020/08/13/encore-une-mosquee-incendiee-en-france-zekri-accuse-la-justice-dimmobilisme/

Encore une mosquée incendiée à Lyon : Zekri accuse la justice d’immobilisme

août 13, 2020 - 9:00

Photo : mosquée incendiée . Abdallah Zekri appelle la justice à réagir. D. R.

Par Kamel M. 

Une autre mosquée a été incendiée à Lyon, après les profanations et les actes criminels similaires qui ont visé les lieux de culte musulmans à Bayonne, à Anger, à Bron et à Tarbes où la mosquée avait été incendiée avant de subir une attaque par arme à feu. L’incendie de la mosquée Essalam, cette nuit à Lyon, aurait pu faire des victimes vu qu’elle est située dans un immeuble habité.

Réagissant à cette énième provocation qui commence à préoccuper sérieusement la communauté musulmane en France, le président de l’Observatoire contre l’islamophobie s’est insurgé contre l’immobilisme de la justice qui ne réagit pas face à ces comportements racistes graves qui vont en se multipliant depuis plusieurs mois. « L’inaction de la justice est incompréhensible, les auteurs de ces crimes doivent être condamnés ; sans quoi, rien n’arrêtera cette spirale qui menace sérieusement le vivre-ensemble et risque de provoquer une scission au sein de la société en France dans ces moments difficiles où la crise sanitaire et ses conséquences économiques et psychologiques complexes ne sont pas faits pour apaiser les esprits », a affirmé Abdallah Zekri.

Le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM) a, par ailleurs, indiqué qu’il s’apprêtait à demander une audience au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour lui faire part de la « grande angoisse » de la communauté musulmane en France et de ses représentants. « C’est bien beau de condamner et de dénoncer à chaque fois qu’une mosquée est prise pour cible par des hordes extrémistes, mais il va de soi que cela ne saurait suffire », s’est indigné Abdallah Zekri, qui préconise des « mesures autrement plus rigoureuses pour endiguer ce phénomène qui a tendance à se répéter sans que les criminels ressentent une quelconque crainte d’être inquiétés ».

Le président de l’Observatoire contre l’islamophobie a tenu à attirer l’attention des autorités françaises sur les « risques de dérapage » que la « troublante récurrence » de ces actes antimusulmans pourrait engendrer. Abdallah Zekri dit craindre, en effet, que de telles attaques contre les symboles cultuels « brisent la cohabitation pacifique » et « encouragent la radicalisation de certains jeunes qui refuseront de demeurer de simples spectateurs alors que les nervis de Marine Le Pen brûlent et profanent les mosquées et attentent à leur religion ».

« Avec l’incendie volontaire de la mosquée de Lyon, c’est un nouveau pas que ses auteurs ont franchi dans ces fomentations qui s’en prennent à une composante de la société française à des fins inavouées, mais qui semblent autrement plus sournoises et dangereuses qu’une simple volonté de jouer aux pyromanes nocturnes », met en garde Abdallah Zekri.