Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Al Qaïda renouvelle ses menaces contre Charlie Hebdo

France : Al Qaïda renouvelle ses menaces contre Charlie Hebdo

mercredi 16 septembre 2020, par siawi3

Source :https://www.nicematin.com/faits-de-societe/al-qaida-renouvelle-ses-menaces-contre-charlie-hebdo-571540

Al Qaïda renouvelle ses menaces contre Charlie Hebdo

France

PAR La rédaction avec AFP

Mis à jour le 13/09/2020 à 15:46 Publié le 13/09/2020 à 15:46

Les tueries avaient fait 17 morts, entre le 7 et le 9 janvier 2015.

Les tueries avaient fait 17 morts, entre le 7 et le 9 janvier 2015. Photo d’archives EPA/MAXPPP

Al Qaïda a menacé d’attaquer de nouveau la rédaction de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, qui a réédité des caricatures du prophète de l’islam Mahomet avant le procès de l’attentat de janvier 2015 contre le journal.

Le raid meurtrier contre Charlie Hebdo « n’était pas un incident ponctuel », avertit l’organisation jihadiste, selon le groupe américain Site, spécialisé dans la surveillance des organisations jihadistes.

Al Qaïda évoque les « héroïques frères Kouachi », auteurs de l’attaque, qu’ils avaient revendiqués au nom d’Al Qaïda au Yémen avant d’être tués par les forces de l’ordre.

Pour marquer l’ouverture du procès à Paris des attentats contre Charlie Hebdo, des policiers et une supérette juive ayant fait 17 morts dans la capitale française en janvier 2015, le journal satirique a remis en une les caricatures de Mahomet, qui avaient fait de l’hebdomadaire une cible des jihadistes.

« Préparez-vous »

Le président Macron a « donné son feu vert » à cette réédition, accuse encore Al Qaïda.

« Si votre liberté d’expression ne respecte aucune limite, préparez-vous à vous confronter à la liberté de nos actions », menace l’organisation jihadiste dans sa publication, parue ce 11 septembre, date anniversaire des attentats de septembre 2001 contre les États-Unis fomentés par le groupe jihadiste.

Au procès qui vient de s’ouvrir, quatorze accusés, dont trois jugés par défaut, sont soupçonnés à des degrés divers de soutien logistique aux frères Saïd et Chérif Kouachi, et à Amédy Coulibaly, auteurs des tueries qui avaient fait 17 morts, entre le 7 et le 9 janvier 2015, et suscité un mouvement contre le terrorisme le 11 janvier en France.