Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ce (...)

France : Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ce que l’on sait

vendredi 25 septembre 2020, par siawi3

Source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/attaque-a-l-arme-blanche-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo-25-09-2020-8391429.php

Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ce que l’on sait

Plusieurs personnes ont été attaquées à la machette ce vendredi matin près des anciens locaux du journal satirique, théâtre d’un attentat en janvier 2015, dans le XIe arrondissement de Paris.

Par Jean-Michel Décugis, Jérémie Pham-Lê et Carole Sterlé

Le 25 septembre 2020 à 12h18, modifié le 25 septembre 2020 à 15h07

Video ici

Alors que le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit à la cour d’assises spécialement composée de Paris, une attaque à la machette s’est produite ce vendredi matin, rue Nicolas-Appert, près des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement de la capitale.

Le parquet antiterroriste, saisi du dossier, a ouvert une enquête de flagrance pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle », a-t-il indiqué. Le point sur ce que l’on sait.

LIRE AUSSI > Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : suivez les événements en direct

Deux blessés

D’après des sources concordantes, deux blessés, dont le pronostic vital ne serait plus engagé, ont été transférés à l’hôpital de la Salpêtrière et à l’Hôpital européen Georges Pompidou.

Il s’agit de deux collaborateurs du magazine de France 2 « Cash Investigation », travaillant pour la société de production Premières Lignes, ont indiqué Elise Lucet et une salariée de l’entreprise. « J’ai eu évidemment les producteurs et plusieurs salariés de Premières Lignes Télévision au téléphone […], ce qu’ils me confirment maintenant avec certitude, c’est que deux de nos collaborateurs sont blessés, un homme et une femme, qu’ils ont été blessés par un homme qui était dans la rue, donc devant les anciens locaux de Charlie Hebdo », a indiqué Elise Lucet.

Photo : Des secours et des policiers près des lieux de l’attaque. LP/Philippe de Poulpiquet

« Une de nos salariés a vu cet homme courir avec une lame de boucher ou une machette après un de nos collaborateurs qui était déjà blessé et même ensanglanté », a précisé la journaliste.

Une employée de Premières Lignes a également témoigné que deux de ses collègues avaient été blessés dans cette attaque. « Deux collègues fumaient une cigarette en bas de l’immeuble, dans la rue. J’ai entendu des hurlements. Je suis allée à la fenêtre et j’ai vu un de mes collègues, taché de sang, être poursuivi par un homme avec une machette dans la rue ».

Deux interpellations

Vers 12h30, un premier suspect a été arrêté dans le secteur de Bastille, les vêtements en sang. On ignore pour l’heure s’il s’agit de l’auteur de l’attaque. Selon nos informations, il n’était pas connu des services de renseignements pour radicalisation.

Alors que le signalement d’un potentiel second suspect avait été émis, une autre arrestation a eu lieu plus tard, près du métro Richard-Lenoir. Des vérifications quant à l’implication de ce second suspect étaient en cours. Les deux ont été placés en garde à vue.

Selon les témoins, l’un des suspects était vêtu d’une doudoune sans manches noire, d’un bas de jogging noir et de chaussures rouges. Un ca été retrouvé sur place dans un sac.

Parquet antiterroriste et cellule de crise à Beauvau

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a ouvert immédiatement place Beauvau une cellule de crise. Le Premier ministre Jean Castex, qui a interrompu un déplacement en Seine-Saint-Denis, l’a rejoint.

Si le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « tentative d’assassinat » en début d’après-midi, le parquet antiterroriste (Pnat) a ensuite déclaré s’être saisi du dossier. « Une enquête de flagrance est ouverte pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, et association de malfaiteurs terroriste criminelle », a-t-il indiqué. Les services saisis de cette enquête sont la DRPJ Paris et la DGSI.

Le groupe terroriste Al-Qaïda, dont les frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo se sont revendiqués, avait récemment lancé de nouveaux appels à s’en prendre au journal satirique après que celui-ci a republié les caricatures du prophète Mahomet.
Un vaste dispositif policier

En ce début d’après-midi, les écoles du 11e, 3e et 4e arrondissements étaient confinées par mesure de sécurité. « Cinq écoles du XIe arrondissement et toutes les écoles des 3e et 4e arrondissements ont été confinées. Ça représente des milliers d’élèves, de la crèche au lycée. On se met en sécurité. On est en train de fermer les équipements municipaux et les gymnases aussi », a précisé le maire de Paris Centre Ariel Weil.

Un vaste dispositif policier avait rapidement été déployé afin de retrouver l’auteur ou les auteurs de l’attaque. De nombreux policiers avec des armes lourdes, des gilets et des casques, arpentaient les rues très passantes du XIe, entre les véhicules de CRS et de pompiers. « Mon fils faisait du sport à proximité au moment des faits, raconte une gardienne d’immeuble. Il a entendu des gens crier et a vu un homme partir en courant avec un grand couteau. Il a vu une femme et un homme blessés. J’habitais déjà dans le quartier il y a cinq ans, forcément, ce sont des souvenirs traumatisants. »

°°°

Source : https://fr.news.yahoo.com/entendu-cris-homme-t%C3%A9moigne-apr%C3%A8s-105740342.html

Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, deux suspects interpellés

« On a entendu des cris » : un homme témoigne après l’attaque près des anciens locaux de « Charlie Hebdo »

[BFMTV]
Clarisse Martin

BFMTV25 septembre 2020

Photo : Une attaque à l’arme blanche a été perpétrée ce vendredi matin aux abords de la rue Nicolas-Appert, dans le XIe arrondissement de Paris. Deux personnes ont été blessées.

Une attaque à l’arme blanche a été perpétrée ce vendredi matin à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo, rue Nicolas-Appert dans le XIe arrondissement. Deux personnes ont été blessées, avant que l’agresseur présumé ne prenne la fuite. Un « suspect » a été interpellé, a annoncé par la suite la préfecture de police de Paris.

Il était peu avant midi lorsque Fabien, qui travaille à côté des lieux de l’attaque, a entendu des cris :

« J’étais en montage avec une collègue sur un reportage et on a entendu des cris donc je me suis penché par la fenêtre et là j’ai vu une jeune femme avec une énorme blessure à la tête et le sang coulait partout sur son visage et elle était en panique et elle a été recueillie par des gens d’une société qui sont eux au rez-de-chaussée », relate-t-il sur BFMTV.

Selon lui, l’attaque s’est produite à l’angle des rues Nicolas-Appert et Gaby-Sylvia, devant l’immeuble des anciens locaux de l’hebdomadaire satirique.

« Quand j’ai entendu les cris, le temps d’ouvrir la fenêtre, la fille avait du sang qui coulait sur son visage et l’auteur était déjà parti, et quelques instants après on a appris qu’il y avait une deuxième victime, allée verte », une artère perpendiculaire de la rue Nicolas-Appert.