Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Israël autorise l’extradition d’une Australienne soupçonnée de (...)

Israël autorise l’extradition d’une Australienne soupçonnée de pédophilie

lundi 28 septembre 2020, par siawi3

Source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/israel-autorise-l-extradition-d-une-australienne-soupconnee-de-pedophilie-20200921

Israël autorise l’extradition d’une Australienne soupçonnée de pédophilie

Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 5 heures, mis à jour il y a 3 heures

Photo : L’Australienne est soupçonnée de 74 agressions de mineures. AHMAD GHARABLI / AFP

La justice israélienne a autorisé lundi l’extradition de Malka Leifer, une Australienne soupçonnée d’avoir commis des abus sexuels sur des mineures dans son pays.

À lire aussi : Israël : report de la décision de l’extradition d’une Australienne soupçonnée de pédophilie

La justice israélienne avait conclu en mai que Mme Leifer, accusée de dizaines d’agressions contre des filles mineures, élèves d’une école juive orthodoxe qu’elle dirigeait à Melbourne il y a plusieurs années, était mentalement apte à subir son procès, ouvrant ainsi la voie à son extradition.

En juillet, la Cour suprême avait rejeté l’appel de ses avocats qui s’opposaient à l’extradition, affirmant que le processus judiciaire en cours était valable et renvoyant au tribunal du district de Jérusalem la décision de l’extrader ou pas. Or le tribunal de Jérusalem a jugé lundi que « l’accusée peut être extradée vers l’Australie pour les crimes qui lui sont attribués dans le cadre de la demande d’extradition ».

« Une victoire pour la justice, une victoire pour toutes les survivantes. Aujourd’hui nos cœurs sourient », a réagi sur Twitter Dassi Erlich, l’une des femmes accusant Mme Leiffer d’agression sexuelle.

Selon la presse australienne, Me Leifer, une ex-enseignante, est soupçonnée de 74 agressions contre des mineures. Elle s’était enfuie d’Australie il y a 12 ans après le dépôt d’une plainte d’une ancienne élève contre elle. Selon des médias israéliens, elle vivait dans la colonie israélienne d’Immanuel, dans le nord de la Cisjordanie occupée. Elle avait nié sa culpabilité lors de différentes audiences consacrées à son extradition devant des tribunaux israéliens, la première ayant eu lieu en 2014.

En 2016, elle avait été déclarée inapte à être jugée et hospitalisée. Mais des policiers vêtus en civil l’avaient traquée et filmée en train de faire du shopping et de déposer un chèque à la banque pour ainsi prouver qu’elle simulait sa folie, afin d’éviter un procès. Ces nouvelles révélations avaient mené à son arrestation deux ans plus tard pour « obstruction à la justice » et favorisé de nouvelles démarches judiciaires pour établir sa capacité à être jugée.

Video : ici- Affaire Matzneff : quand des intellectuels défendaient la pédophilie