Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : un prêtre orthodoxe blessé par balle à Lyon, l’assaillant présumé en (...)

France : un prêtre orthodoxe blessé par balle à Lyon, l’assaillant présumé en fuite

samedi 31 octobre 2020, par siawi3

Source : https://francais.rt.com/france/80239-france-pretre-orthodoxe-blesse-par-balle-lyon

France : un prêtre orthodoxe blessé par balle à Lyon, l’assaillant présumé en fuite

31 oct. 2020, 17:10

France : un prêtre orthodoxe blessé par balle à Lyon, l’assaillant présumé en fuite © Capture d’écran de Google street view Eglise Orthodoxe Grecque, rue Père Chevrier à Lyon photographiée en 2019.

Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s’est fait tirer dessus à deux reprises au fusil à canon scié ce 31 octobre vers 16h à Lyon, alors qu’il fermait son église. L’auteur des faits est en fuite.

Un prêtre orthodoxe a été blessé par balle à Lyon, ce 31 octobre, selon des informations rapportées par une source policière à l’AFP. De même source, l’auteur de ces faits serait en fuite. Le prêtre était « en train de fermer son église », a précisé cette source, ajoutant qu’il se trouve dans un état grave.

« Un événement est en cours à proximité du secteur Jean-Macé, dans le VIIe arrondissement à Lyon. Les forces de sécurité et de secours sont sur place. Un périmètre de sécurité a été installé. Evitez le secteur et suivez les consignes des autorités », a de son côté annoncé sur Twitter le ministère de l’Intérieur, vers 17h.

 ???? #ALERTE | Un événement est en cours à proximité du secteur Jean-Macé, dans le 7e arrondissement à #Lyon. Les forces de sécurité et de secours sont sur place. Un périmètre de sécurité a été installé. ?? Évitez le secteur et suivez les consignes des autorités. pic.twitter.com/ZZxeTADcAF— Ministère de l’Intérieur - Alerte (@Beauvau_Alerte) October 31, 2020

Selon Le Progrès, le prêtre « de nationalité grecque » âgé de 52 ans s’est fait tirer dessus « au fusil à canon scié » et était conscient au moment de sa prise en charge par les secours. « Cet homme a indiqué qu’il ne connaissait pas la personne qui l’a agressé », rapporte le quotidien régional. « La personne blessée par balles est bien le prêtre orthodoxe (confirmation source police), touché de deux tirs dans une église orthodoxe de la rue. Des militaires arrivent sur place », a twitté le journaliste de Lyon Mag Julian Damboise, sur place.

 ???? #Lyon : la personne blessée par balles est bien le prêtre orthodoxe (confirmation source #police), touché de deux tirs dans une #église orthodoxe de la rue. Des militaires arrivent sur place @lyonmagpic.twitter.com/nVDB5Nf73m— Julien Damboise (@JDANDOU) October 31, 2020

Ces faits surviennent trois jours après l’attaque de la basilique Notre Dame de l’Assomption de Nice, où trois personnes ont été tuées par un assaillant islamiste armé d’un couteau.

Le gouvernement a laissé une dérogation jusqu’au 2 novembre inclus aux lieux de culte pour célébrer la Toussaint, avant un reconfinement pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

« Le ministre de l’Intérieur va activer la cellule de crise et je vais me rendre immédiatement à Paris pour faire un point précis de la situation [...] Vous devez compter sur l’entière détermination du gouvernement pour permettre à chacun de pratiquer son culte en toute sécurité et en toute liberté, notre détermination ne faiblira pas », a déclaré le Premier ministre Jean Castex.

« Notre détermination ne faiblira pas » : Jean Castex réagit à l’attaque sur un prêtre à Lyon pic.twitter.com/duG1kJWxLG— BFMTV (@BFMTV) October 31, 2020

Après l’attentat de Nice, Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3 000 à 7 000 soldats pour l’opération Sentinelle afin de protéger les lieux de culte et les écoles. A cela viennent s’ajouter quelque 7 000 membres des forces de l’ordre, dont pour moitié des gendarmes réservistes, qui seront mis dès le 2 novembre à disposition des préfets pour assurer la sécurité.