Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > France : Assassinats identifiés par la justice comme terroristes commis sur (...)

France : Assassinats identifiés par la justice comme terroristes commis sur le territoire français depuis 2012

mardi 3 novembre 2020, par siawi3

Source : email

Assassinats identifiés par la justice comme terroristes commis sur le territoire français depuis 2012

par Claudie Lesselier

Claudie Lesselier.

Mise à jour : 01/11/2020

Note méthodologique :
Il s’agit d’assassinats, c’est à dire meurtres avec préméditation, et en tant que « assassinat », un crime dont les victimes sont décédées (j’ai inclus cependant un survivant de l’attentat du 15 mars 2012).
Commis sur le territoire français
Identifiés par la justice comme « terroristes », c’est à dire qualifiés juridiquement comme « assassinat en relation avec une entreprise terroriste ». D’autres assassinats comportant des motivations racistes ou antisémites ou des circonstances aggravantes en tant que crime « commis en raison de l’appartenance réelle et supposée » de la victime à « une ethnie, une race ou une confession » (selon les termes employés dans l’incrimination et le Code pénal), ne sont donc pas inclus ici.

11 mars 2012, à Toulouse, Imad Ibn Ziaten, militaire à qui le terroriste disait vouloir acheter un scooter
15 mars 2012, à Montauban, Abel Chennouf et Mohamed Legouad, militaires, tués à proximité de leur caserne. Le 4e militaire visé, Loïc Liber, a survécu, tétraplégique...
19 mars 2012, à Toulouse, école juive Ozar Hatorah, Jonathan Sandler, rabbin et professeur, ses enfants Gabriel (3 ans) et Arié (6 ans), Myriam Monsonégo (8 ans).
Tous tués par arme à feu.

9 janvier 2013, à Paris 10e arrondissement, Fidan Do ?an, Sakine Cans ?z et Leyla Söylemez, militantes kurdes, tuées par arme à feu, l’auteur du crime, de nationalité turque, étant probablement un agent des services turcs.

7 janvier 2015, dans et devant les locaux de Charlie Hebdo à Paris 11e arrondissement : les journalistes Stéphane Charbonnier (Charb), Jean Cabut (Cabu), Philippe Honoré (Honoré), Bernard Verlhac (Tignous), Georges Wolinski, Bernard Maris, Elsa Cayat, Mustapha Ourrad ; Michel Renaud, invité à la conférence de rédaction ; Ahmed Merabet (policier, gardien de la paix au commissariat du 11e arrondissement), Franck Brinsolaro (policier, service de protection) ; Frédéric Boisseau, agent de maintenance de la société Sodexo
8 janvier 2015, Clarissa Jean-Philippe, policière municipale, à Montrouge (Hauts de Seine)
9 janvier 2015, Philippe Braham, Yoav Hattab, Yohan Cohen, François-Michel Saada, tués à l’Hypercacher avenue de la porte de Vincennes à Paris

19 avril 2015, à Villejuif (Val de Marne), Aurélie Châtelain, Tuée par balles par l’assassin qui tentait de voler sa voiture dans le cadre (selon le dossier judiciaire) de la préparation d’un attentat contre des églises de la ville.

26 juin 2015, à St Quentin-Fallavier (Isère), Hervé Cornara, chef d’entreprise, décapité par un de ses employés qui ensuite a tenté un attentat contre un site industriel.

13 novembre 2015, Manuel Dias, tué par explosif, aux abords du Stade de France à St Denis ; 90 morts au Théâtre du Bataclan ; 39 morts dans les cafés et restaurants du 10e et 11e arrondissement de Paris. Noms et photographies des 130 victimes : https://www.liberation.fr/apps/2015/11/13-novembre/

13 juin 2016, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, policiers au commissariat des Mureaux, poignardés à leur domicile à Magnanville (Yvelines)

14 juillet 2016, 84 personnes tuées par un terroriste au volant d’un camion à Nice. Les noms des victimes : https://www.lepoint.fr/societe/attentat-de-nice-les-84-victimes-decedees-formellement-identifiees-19-07-2016-2055514_23.php

26 juillet 2016, Jacques Hamel, prêtre catholique, égorgé dans son église de Saint-Etienne-du Rouvray (Seine Maritime)

20 avril 2017 Xavier Jugelé, policier, conducteur d’un fourgon de police stationné devant un site sensible sur les Champs Elysées à Paris, visé et tué d’un tir de fusil d’assaut.

23 mars 2018, à Carcassonne et Trèbes (département de l’Aude) : Jean Mazières, agriculteur dont le terroriste a volé la voiture, Christian Medvès et Hervé Sosna, vendeurs d’un super U, Arnaud Beltrame, officier de gendarmerie

12 mai 2018, Ronan Gosnet, libraire, poignardé dans la rue, Paris 2e arrondissement

11 décembre 2018, Pascal Verdenne (habitant de Strasbourg), Anupong Suebsaman (touriste thaïlandais), Kamal Naghchband (garagiste), Antonio Megalizzi (journaliste italien) et Bartosz Piotr Orent-Niedzielski (musicien), tués par arme à feu à Strasbourg durant le marché de Noël

3 octobre 2019, Damien Ernest, Anthony Lancelot, Aurélia Trifiro (policiers), Brice Le Mescam (adjoint administratif), tués à coups de couteaux dans les locaux de la Préfecture de police de Paris

3 janvier 2020 Janusz Michalski, intermittent du spectacle ou électricien (selon les sources divergentes...), poignardé dans un parc à Villejuif (Val de Marne)

4 avril 2020, Thierry Nivon (ingénieur informaticien vivant à Châtillon-Saint-Jean) et Julien Vinson (co-gérant d’un café théâtre), tués dans la rue à coups de couteau à Romans sur Isère (Drôme)

16 octobre 2020, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, décapité devant son collège à Conflans Ste Honorine (Yvelines).

29 octobre 2020, Vincent Loquès, sacristain, Simone Barreto Silva, aide soignante, préparant un CAP de cuisinière, Nadine Devillers, comédienne. Egorgés ou poignardés dans la Basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice.

Sources : encyclopédie en ligne « wikipedia », presse écrite et audiovisuelle (nationale, régionale et locale).

Pour mémoire...

On se souvient le plus souvent du nom des criminels, c’est de ceux des victimes qu’il faut se souvenir...
Hommage, solidarité, révolte et détermination !

Les noms et biographies des assassins terroristes, les circonstances détaillées des attentats, vous les trouverez facilement... Quant à l’idéologie dont les auteurs de tous ces assassinats se réclament, ce n’est pas compliqué : sauf pour l’attentat du 9 janvier 2013, c’est toujours l’islamisme radical, dans ses diverses variétés...

Il est possible que j’ai négligé un des attentats ayant eu lieu, ou fait une erreur, merci de me le signaler.

Mon seul espoir est que cette « liste » puisse s’arrêter là...