Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Afghanistan : Attaque terroriste contre l’université de Kaboul, au moins 22 (...)

Afghanistan : Attaque terroriste contre l’université de Kaboul, au moins 22 morts, pour la plupart des étudiants

jeudi 5 novembre 2020, par siawi3

Source : https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/02/afghanistan-l-universite-de-kaboul-visee-par-une-attaque-une-vingtaine-d-etudiants-tues_6058205_3210.html

Afghanistan

Attaque terroriste contre l’université de Kaboul, au moins 22 morts, pour la plupart des étudiants

L’attaque armée, revendiquée par l’organisation Etat islamique (EI), a pris fin après plusieurs heures d’affrontements avec les forces de sécurité.

Le Monde avec AFP

Publié le 02 novembre 2020 à 15h03, mis à jour hier à 18h31

Au moins vingt-deux personnes, des étudiants pour la plupart, ont été tuées et une vingtaine blessées, lundi 2 novembre, dans une attaque revendiquée par l’organisation Etat islamique (EI) contre l’université de Kaboul.

Un kamikaze s’est fait exploser et deux tireurs ont pris pour cible des étudiants sans défense, semant la mort et la terreur sur le campus. Des témoins ont pu voir des corps ensanglantés couchés sur les tables de classe. Les affrontements ont opposé pendant plusieurs heures les assaillants aux forces de sécurité à l’intérieur de l’établissement, selon le ministère de l’intérieur. « Trois assaillants sont impliqués. L’un d’eux a fait exploser la charge qu’il portait sur lui au début de l’attaque, deux ont été abattus par les forces de sécurité », a précisé le porte-parole du ministère.

L’EI a rapidement revendiqué l’attaque dans un communiqué posté par son agence de propagande Aamaq. L’organisation djihadiste précise avoir visé « des juges et des enquêteurs venant de terminer une formation ».

L’Union européenne, par la voix de la porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a condamné lundi un « acte de terrorisme méprisable ». « Prendre pour cible des civils innocents est une violation du droit humanitaire international et les auteurs doivent être tenus de rendre des comptes », a-t-elle ajouté.

Lire aussi « Le nihilisme djihadiste prospère quand se ferment les systèmes politiques des pays à majorité musulmane »

Le chaos et la confusion

L’attaque a été lancée lorsque des responsables gouvernementaux arrivaient sur le campus pour inaugurer une foire du livre iranien, a précisé un porte-parole du ministère de l’éducation supérieure. Les hommes armés ont fait irruption sur le campus, provoquant la fuite de centaines de personnes, certaines tentant même d’escalader le mur d’enceinte pour échapper aux tirs.

Les forces de sécurité afghanes ont, par la suite, encerclé le secteur, bloquant toutes les routes menant à l’université, ont rapporté des témoins et un journaliste de l’Agence France-Presse (AFP). Des étudiants ont raconté le chaos et la confusion provoqués par l’assaut. « On étudiait dans l’une des salles de classe lorsqu’on a entendu soudain des tirs éclater dans l’université », a déclaré l’un d’eux, âgé de 23 ans, ajoutant qu’il avait été bloqué, ainsi que plusieurs autres étudiants, pendant plus de deux heures avant d’être secouru. « Nous avions très peur et avons pensé que c’était peut-être le dernier jour de notre vie (…) les filles et les garçons criaient, priaient et appelaient à l’aide. »

Lire aussi Au bord de l’effondrement, l’Afghanistan en attente de donateurs

Des écoles et des universités ont régulièrement été prises pour cible par des groupes extrémistes comme l’EI. La semaine dernière, au moins 24 personnes, des étudiants pour la plupart, ont péri dans un attentat à la bombe contre un centre d’éducation à l’ouest de Kaboul, revendiqué par l’EI. En 2018, un kamikaze de l’EI s’était fait exploser devant l’université de Kaboul, tuant également une vingtaine de personnes.

VIDEO : La Chute de Daech ici
Le Monde avec AFP