Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : La Ligue des droits de l’Homme s’inquiète de la dissolution du (...)

France : La Ligue des droits de l’Homme s’inquiète de la dissolution du CCIF

mercredi 9 décembre 2020, par siawi3

Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/la-ligue-des-droits-de-lhomme-sinquiete-de-la-dissolution-du-ccif-126415

La Ligue des droits de l’Homme s’inquiète de la dissolution du CCIF

Par
Auteur
valeursactuelles.com

Mardi 8 décembre 2020 à 18:40 16

Le 3 décembre, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) a publié un communiqué critiquant la dissolution du CCIF par le gouvernement français.

La dissolution du CCIF, l’association proche des Frères musulmans, ne semble pas faire que des heureux. La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) a publié un communiqué, début décembre, dans lequel elle critique durement le décret de dissolution : « sa lecture atteste que les griefs des pouvoirs publics sont avant tout d’ordre politique quand ils ne se bornent pas à faire état de déclarations de tiers. »

Ce soutien surprenant de l’organisation au CCIF l’est moins quand on se rappelle que la LDH soutenait déjà le prédicateur accusé de viol Tariq Ramadan, il y a 25 ans. Elle disait notamment « organisation laïque, la LDH considère que la croyance de Mr. (Sic) Ramadan comme ses opinions sont parfaitement respectables et doivent pouvoir librement s’exprimer ».

Caroline Fourest
@CarolineFourest
·
22h
Au moins 25 ans que la #LDH trahit ses fondamentaux laïques.
Pour soutenir Tariq Ramadan, le voile à l’école et maintenant le #CCIF.

Sur le même sujet : Après sa dissolution, le conseil américain de défense des musulmans vole au secours du CCIF

Dans son dernier communiqué la LDH va plus loin : « En assumant de dissoudre une association parce qu’elle a qualifié d’islamophobes (Sic) le gouvernement s’engage sur la voie du délit d’opinion. [...] La Ligue des droits de l’Homme (LDH) est profondément inquiète de cette atteinte à l’Etat de droit. »