Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Journée Internationale des Migrants : Déclaration à l’adresse de Mr Hichem (...)

Journée Internationale des Migrants : Déclaration à l’adresse de Mr Hichem Mechichi chef du Gouvernement tunisien

mercredi 30 décembre 2020, par siawi3

Source : http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article56130&utm_source=Address+list&utm_campaign=dae80d561f-EMAIL_CAMPAIGN_2020_07_13_08_12_COPY_02&utm_medium=email&utm_term=0_f9557c45ce-dae80d561f-538537518

Journée Internationale des Migrants : Déclaration à l’adresse de Mr Hichem Mechichi chef du Gouvernement tunisien

par Associations et personnes tunisiennes

vendredi 18 décembre 2020, Mise à jour le 19/12/2020 à 8 heures

La libre circulation et les mouvements migratoires sont une chance pour la paix et l’amitié entre les peuples. Ils n’ont rien à voir avec les extrémismes.

En visite officielle en France, le chef du gouvernement tunisien, M. Hichem Mechichi, a accordé une interview à la chaîne France 24 dans laquelle il a tenu des propos inacceptables concernant les Tunisien(ne)s en situation irrégulière en France – des propos dignes de ceux habituellement utilisés par l’extrême-droite française.

En effet, affirmer comme le fait M. Mechichi que « qui dit immigration clandestine dit aussi terrorisme », ou que « les personnes se trouvant sur le territoire français d’une manière illégale ou qui constitueraient une menace pour nos amis ont vocation à rentrer chez eux… » est non seulement un amalgame dangereux mais également un signe qui en dit long sur le degré d’alignement de l’exécutif tunisien sur la politique de fermeture et d’expulsion prônée par le gouvernement français.

Les Tunisien(ne)s et leurs associations à l’étranger condamnent, avec la plus grande fermeté, les propos indignes du chef de gouvernement tunisien et rappellent que, si des dizaines de milliers de jeunes Tunisien(ne)s choisissent, souvent au péril de leur vie, de fuir le pays pour trouver un peu d’espoir d’une vie meilleure ailleurs, c’est d’abord en raison de l’échec des politiques économiques et sociales des gouvernements tunisiens successifs, dont le sien.

Les Tunisien(ne)s et leurs associations à l’étranger, qui n’ont eu de cesse de condamner le terrorisme, n’acceptent pas l’amalgame dangereux du chef du gouvernement tunisien et exigent qu’il s’explique publiquement sur ses propos indignes.

Les Tunisien(ne)s et leurs associations à l’étranger demandent à la société civile et aux forces démocratiques en Tunisie de condamner les déclarations du chef du gouvernement tunisien, de créer les conditions d’un véritable débat national sur la question migratoire et d’adopter une stratégie migratoire nationale conformes aux droits de l’Homme et à l’intérêt des Tunisien(ne)s. Le désir massif des jeunes à vouloir quitter la Tunisie se heurte à la fermeture des frontières et au diktat des pays de l’Union européenne qui cherchent à imposer l’externalisation des frontières et à favoriser le retour massif des immigrés.

Un débat national doit être engagé pour prendre à bras le corps la question du retour en Tunisie de celles et ceux qui sont suspectés de connivence avec le terrorisme en Europe et ses conséquences sur la sécurité nationale de la Tunisie.

De même, il est indispensable que des réponses appropriées soient enfin trouvées à l’aspiration incompressible d’un grand nombre de compétences tunisiennes (y compris les jeunes diplômés) à l’émigration.

Non à l’amalgame et aux discours simplistes.

Non à l’alignement sur les politiques de fermeture et d’exclusion de l’Union européenne.

Paris, le 18 décembre 2020.

Premiers signataires

Associations :

Arts et Cultures des deux Rives (ACDR)

Association des Tunisiens en France (ATF)

Association des Tunisiens du Nord de la France (ATNF)

Association des deux Rives

Association Démocratique des Tunisiens en France

Association le Pont de Genève (Suisse)

Association Vigilance pour l Etat Civile – (Yakadha)

Cap-med-FTCR – Marseille

Centre Inter-Culturel Formation Médiation

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)

Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie (CVDT) Belgique

Création Culture Citoyenneté 3C

CSP-92

Fawacil, Association d’étude de la pensée et de la société

Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives (FTCR)

Générations Solidaires

Mouvement Citoyen des Tunisiens en France (MCTF)

Réseau Euro Maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC)

Réseau IDD (Immigration Développement Démocratie)

Union des Tunisiens pour une Action Citoyenne (UTAC)

Zembra Echo

Personnes :

ABASSI Mouhieddine, militant associatif

ABDESSAMAD Hichem, historien, militant associatif

AFFES Hafedh, enseignant, militant associatif -Lille

AKKARI Hedi, militant responsable associatif,

ALLAL Mourad, directeur de Centre de formation, militant associatif

AMARA Ahmed, militant associatif

AYEB Habib, sociologue

AZAIEZ Nasr, avocat

BACCOUCHI Nejib, philosophe

BAABOURA Noureddine, conseiller juridique, militant associatif

BAHRI Moncef, militant associatif

BALTI Mohsen, secrétaire de la section France du parti des Travailleurs -Tunisie

BARDI Houcine, avocat militant associatif

BAZZA Mohammed Militant Associatif

BEN ABDALLAH Faycal, président de la FTCR

BEN ARFA Slim, militant politique, syndical et associatif

BEN BRIK Taoufik, écrivain

BEN DHIA Moez, militant politique et associatif

BEN GHORBEL Mohamed, militant politique et associatif

BEN HIBA Tarek, militant associatif

BENKHELIFA Selma, avocate au Barreau de Bruxelles

BENYAKHLEF Imed, acteur associatif Uni’t

BEN KRAIEM Hédi, ingénieur, retraité, Toulouse

BEN MOUSSA Sassi, militant associatif

BENRAJEB Nacer, militant associatif

BEN SAID Mohamed, médecin, militant associatif

BHAR Mohamed, musicien

BOUDEN Hajer, traductrice

CHAABANE Nadia, féministe, députée de la constituante en Tunisie

CHENCHABI Hédi directeur de Centre de formation, militant associatif

CHERBIB Mouhieddine, défenseur des droits de l’Homme

CHOUAIEB Jelloul, chef d’entreprise

DAKHLIA Jocelyne, historienne, anthropologue, enseignante à l’ EHSS

DRIDI Mohsen, militant associatif

ELFAHEM Naceur, militant politique et associatif

EL GHOUL Chafik, enseignant, militant démocrate

ELLALA Mohamed Lakhdar, président de l ATF

ELLOUMI Chedly, militant associatif – Grenoble

ELLOUZE Mohamed

FERJANI Claudette, enseignante, retraitée

FERJANI Mohamed Cherif, Professeur Honoraire de l’Université Lyon2

FOURATI Sarah, militante associative

GAFSIA Nawel, avocate

GHADHOUMI Mrad, militant associatif

GHARBI Najla, chercheuse enseignante, Rouen

GHRIBI Hatem, militant associatif, Strasbourg

HAJALI Fethi, militant associatif, Belgique

HAMMAMI Ines, maitresse de conférence, université Coté d’Azur, Nice

HAMMAMI Nader, docteur en civilisation arabo-musulmane

HAMROUNI Mohamed, militant associatif

HAMROUNI POTHIER Radhia, militante associative

HAMZAOUI Mejed, Professeur universitaire Belgique

HMED Chokri, politiste, universitaire Paris Dauphine

HORCHANI BOUAZIZI Abderrazak

HOUAICHIA Hédi, militant associatif – Lille

JABRANE Aicha, militante associative

JALLOUL Nacer, militant associatif
JENDOUBI Kamel, militant des droits de l’Homme

KHABLACHI Saifallah, syndicaliste, retraité

KHENISSI Mohamed, president de l’association Nachaz-Dissonances

KHIRI Mohamed, militant associatif

JLASSI Chokri, militant politique

KITAR Abderrazak, militant associatif

LASSOUAD Abdou, militant associatif – Lièges

LASSOUAD Sanjurjo Ines, militante démocrate – Lièges

LIMAM Wajdi, sociologue, militant associatif Uni’t

LTIFI Adel, historien, enseignant à la Sorbonne

MAKHLOUFI Sofiane, député à l’ARP

MANSAR Mohamed Militant Associatif

MATRI Jalel, président du Pont de Genève

M’HAMEDI Hend, militante associative

MILED Najet, libraire

MIZOUNI LINDENBERG Najet, enseignante, militante associative

MKADEM Faical, militant Associatif

MNAOUAR Maryam, activiste pour le Droit et la Justice

MOHSEN BEN AMEUR, citoyenne tunisienne

MOSBAH Mawaheb, militante politique

NACHI Mohamed, sociologue, militant associatif, Belgique

NAJAR Noureddine, Banquier retraité

OUARDA Habib, libraire

OUESLATI Ramzi, militant associatif

OUEZINI Bahija, militante pour les droits des femmes

REBAI Lilia, directrice Euromed-Droit

SAADALLAH Fathi, comédien et metteur en scène de Théâtre

SALAMA, Hassen, universitaire – Italie

SAMAH Sassi

SANHOURI Maher, militant associatif

SELMI Youssef, militant associatif – Grenoble

SENOUSSI Noureddine, militant politique

SMIDA Mohamed, militant politique et associatif

SRAIEB Hédi, économiste

THABET Thabet, militant politique (PTT)

TLILI Ridha, Fondation Ahmed Tlili pour la Culture Démocratique

TOUKABRI Tarek, président de l’ADTF, coordinateur du CAITE

TRIFI Mokhtar, président d’honneur de la LTDH

YOUSSFI Hela, sociologue, universitaire Paris Dauphine

ZARRAD Azza, défenseure des Libertés

Lien Entretien Hichem Mechichi Fr 24
https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/l-entretien/20201214-hichem-mechichi-chef-du-gouvernement-tunisien-les-musulmans-vivent-librement-en-france