Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Pour la séparation du politique et du religieux. Pour des lois (...)

Algérie : Pour la séparation du politique et du religieux. Pour des lois civiles et non religieuses.

lundi 26 avril 2021, par siawi3

Source : email

Dimanche 25 avril 21

Prise de parole de Lalia Ducos

lors du rassemblement des démocrates algériens
Place de la République à Paris

Si vous permettez , avant toute chose, une minute de silence pour Annie Steiner, cette moudjahida qui faisait partie des nombreux européens qui se sont engagés pour la libération de notre pays, en découvrant l’horreur de la colonisation ; Annie , je ne vais pas raconter son histoire , mais sachez qu’elle a refusé sa pension, d’ancienne moudjahida , comme elle a refusé la médaille SADR de Boutef ;

Jusqu’au bout elle a lutté pour une justice et pour les droits des femmes.

Si on avait un doute sur l’état de la justice , sur le pouvoir allié aux forces conservatrices, cette semaine a été édifiante.

On n’a pas assez protesté contre un code pénal des plus répressifs !

On n’a pas assez crié notre colère pour soutenir Yacine Mebarki , Mourad Mechri, Djamel Azaim condamnés pour « offense aux préceptes de l’islam »

On n’a pas assez crié notre indignation pour l’affiche a la porte de l université qui demandait aux filles de ne pas porter de vêtements serrés pour ce mois de ramadan car cela exciterait les garçons !….

On n’a pas assez crié quand l’association culturelle SOS Bab El Oued a été fermée , son président et ses membres arrêtés pour « financement de l’étranger » une association qui existe depuis 20 ans un lieu privilégié pour les jeunes du quartier , et qui offrait entre autre du soutien scolaire !

On n’a pas assez crié quand une femme a ouvert un salon de thé à Bejaia, qu’un imam lui interdit d’exploiter , que le président de l’Apc lui demande de respecter le « cheikh », que le commissaire lui répond qu’il n’a pas que cela à faire , que les habitants prennent partie pour l’imam et qu’ils vont jusqu’à jeter de l’urine à l’entrée de son commerce ! Cette femme courageuse a adressé une plainte au procureur qui dit prendre la chose en main à suivre notre solidarité

Aujourd’hui c’est l’électro choc avec la condamnation de Said Djabelkheir : un chercheur islamologue condamné pour atteinte aux préceptes de l’Islam, une plainte déposée par des avocats et un informaticien qui se sentent offensés par des déclarations de Djabelkheir qui font partie de son travail de recherche pour un islam dans le texte et dans le contexte ;

Voilà un procès de la pensée libre , de l’ijtihad ; c’est la place à l’obscurantisme, au charlatanisme que l’on souhaite à notre société à nos enfants.

c’est la porte ouverte à l’inquisition !

La situation est grave !

Je finis par cette phrase du défunt Rachid Taha :
« voilà voilà que ça recommence, partout partout ils avancent ! »

vive la liberté de pensée, vive le liberté de conscience, vive l’égalité F/H

Pour la séparation du politique et du religieux.

Pour des lois civiles et non religieuses.

Pour une Algérie libre démocratique et sociale.