Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Black Lives Matter Euro 2021 : pour France-Allemagne, les Bleus poseront un (...)

Black Lives Matter Euro 2021 : pour France-Allemagne, les Bleus poseront un genou à terre, l’extrême droite vent debout

mardi 15 juin 2021, par siawi3

Source : https://www.liberation.fr/sports/football/euro-2021-pour-france-allemagne-les-bleus-poseront-un-genou-a-terre-lextreme-droite-vent-debout-20210615_VBBXSJHEQBCBNFILUQSUWAWKJU/

Black Lives Matter
Euro 2021 : pour France-Allemagne, les Bleus poseront un genou à terre, l’extrême droite vent debout

Pour son entrée dans la compétition, l’équipe de France va, après celles d’Angleterre et de Belgique, s’adonner à ce geste symbolique contre le racisme. Une initiative qui fait grincer des dents du côté de la droite et de l’extrême droite.

Les Bleus, dont Griezmann et Mbappé, ont déjà posé un genou à terre le 2 juin face au Pays de Galles. (Valerio Pennicino/Getty Images/AFP)

par Sacha Nelken

publié le 15 juin 2021 à 13h27

Un petit geste pour une symbolique forte. Ce soir, pour son entrée dans l’Euro, l’équipe de France a décidé de marquer le coup. Quelques minutes avant le coup d’envoi du choc contre l’Allemagne, à Munich, les Bleus poseront un genou à terre pour marquer leur opposition au racisme et aux discriminations. « Oui, c’est prévu », a confirmé lundi le capitaine, Hugo Lloris, en conférence de presse.

En quelques années, le geste est devenu un véritable symbole de la lutte contre le racisme. En 2016, deux joueurs afro-américains de football américain des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick et Eric Reid, s’agenouillent lors de l’hymne national joué avant chaque match de NFL pour protester contre les violences policières envers les minorités. Le geste ne sort évidemment pas de nulle part. Il reproduit l’agenouillement de Martin Luther King à Selma, dans l’Alabama en 1965, lors d’une manifestation pour le droit de vote des Afro-Américains quelques minutes avant qu’il ne soit interpellé par la police. « Nous avons choisi de nous agenouiller parce que c’est un geste respectueux. Je me souviens avoir pensé que notre posture était comme un drapeau flottant en berne pour marquer une tragédie », expliquait Eric Reid en 2017 au New York Times. Cette prise de position coûtera à Kaepernick sa carrière, puisque aucune franchise n’acceptera de le recruter après la fin de son contrat en 2016.

« Certains [joueurs noirs] continuent à se faire insulter »

En 2020, le geste prend une nouvelle ampleur et traverse l’Atlantique quand le mouvement « Black Lives Matter » s’en empare à la mort de George Floyd, tué par un policier à Minneapolis. A travers le monde, dans chaque manifestation contre les violences policières ou le racisme, des foules entières posent un genou à terre. Le monde du sport suit le mouvement : chaque rencontre de NBA ou de Premier League (le championnat anglais de football) débute par un « take-a-knee » de la grande majorité des joueurs. En mars, l’attaquant ivoirien de Crystal Palace Wilfried Zaha avait toutefois décidé de ne pas s’agenouiller pour dénoncer ce qui était, selon lui, devenu « une simple partie du protocole d’avant-match », expliquant que, « que l’on s’agenouille ou que l’on reste debout ne change rien, certains [joueurs noirs] continuent à se faire insulter ».

Ce mardi soir, les Bleus ne seront pas les premiers à poser un genou à terre dans cet Euro. Depuis le début de la compétition, les Anglais et les Belges ont déjà observé cet hommage en début de match. A Saint-Pétersbourg, les Diables rouges s’étaient d’ailleurs fait siffler par le public russe tandis que le onze slave était resté debout. Dimanche, à Wembley, le take-a-knee des Three Lions avait quant à lui été couvert à la fois par des applaudissements et par des sifflets.

#BoycottEquipedeFrance

Dans la classe politique française, l’information a fait réagir de manière prévisible à droite et à l’extrême droite. « Très sincèrement, je le regrette, Black Lives Matter, c’est un drame, mais c’est un drame qui s’est passé aux Etats-Unis, c’est un drame qui s’est passé avec la police américaine. La police française n’a jamais eu ces dérives », a expliqué ce mardi matin le candidat du Rassemblement national en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Thierry Mariani sur Europe 1. Dans une surenchère toujours plus droitière, l’ancien président du Mouvement pour la France (MPF) Philippe de Villiers n’a pas hésité à aller jusqu’à l’appel au boycott ? : « Porteurs du coq gaulois, ils engagent le pays tout entier et désignent ainsi le peuple français comme raciste. Cette génuflexion est une honte. Je vous invite à couper le poste », a-t-il tweeté.

Evidemment, la chaîne CNews et son Heure des pros ne sont pas passés à côté de l’événement ? : « Ils s’achètent une conscience pour pas cher, ils font comme tout le monde mais ils ne combattent rien du tout en réalité », est monté au créneau Charlotte d’Ornellas, journaliste de Valeurs actuelles. A la mi-journée, le hashtag #BoycottEquipedeFrance était en tête des tendances France de Twitter (bien aidé par ceux qui dénoncent justement ledit hashtag lancé par l’extrême droite).

Si l’affaire fait autant de bruit aujourd’hui, ce n’est en réalité pas la première fois que l’équipe de France accomplira ce geste. Les Bleus s’étaient déjà agenouillés avant le match de préparation contre le pays de Galles le 2 juin, mais le geste avait été alors passé sous silence à cause de l’absence de supporteurs dans le stade et de cette satanée coupure pub imposée entre les hymnes et le coup d’envoi.