Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Honneur et amnestie des intégristes

Algérie : Honneur et amnestie des intégristes

dimanche 11 septembre 2011, par siawi

9 septembre 2011

Un rappel nécessaire/ témoignage àvoir,

par Zazi Sadou

Bonjour àtoutes et tous,

La mémoire a une vertu formidable celle de rappeler qu il n y a pas d accidents de l histoire ! Beaucoup d entre vous suivent avec attention la vie des algériennes via la presse et d autres la vivent en direct. Pour ma part la lecture de la presse rapportant les agressions et violences multiples que subissent les femmes me révoltent profondément. Alors quand une copine militante contre l intégrisme m envoie ce mail ci dessous avec le lien ytube et son commentaire, elle m incite àréagir. D abord en le faisant suivre àvous toutes et tous puis écrire en complément de son commentaire :

L amnésie amnistie va t elle réussir son Å“uvre ? Durant les années ou les GIA voulaient imposer leur diktat aux algériens ceux sont les femmes qui ont rompu le cercle du silence et de la peur. Les algériens ont malheureusement la mémoire courte et écrivent l histoire avec une gomme. Mon coup de gueule : quand des villages entiers étaient désertés par les hommes laissant les femmes seules face au GIA, AIS et autres groupes barbares, lorsque ces groupes armes islamistes venaient kidnapper et violer les filles sous le regard terrifié des pères et des frères, leur courage était où ? Et leur dignité ? Et leur honneur ?

Aujourd’hui, en 2011, des meutes s organisent avec la complicité silencieuse de la société pour battre, insulter, lapider, violer des femmes et des jeunes filles sous prétexte qu elles vivent seules, ou sortent bras et jambes découvertes !

Lorsque le grand dramaturge Abdelkader Alloula a été assassiné , une oranaise a hurlé àla face des Algériens via les TV du monde : ou sont les hommes ? Je joins ma voix àla sienne : ou sont ces hommes qui se cachaient derrière leurs femmes, leurs soeurs et leurs filles quand les GIA venaient taper àleurs portes en les soumettant par le viol des femmes de leur famille ? Aujourd’hui ils osent s attaquer aux algériennes oubliant que pendant plus d une décennie ceux sont elles qui leur ont rendu leur dignité d hommes !!

Voilàc est dit !

Zazi Sadou ,
Féministe algérienne,
Témoin pendant plus d une décennie des faits que j évoque dans mon propos

À voir :
http://www.youtube.com/watch?v=tqQU4KMaqLQ

Du temps où les femmes algériennes ne portaient le voile et affrontaient l’islamisme àvisage découvert.
La vidéo montre les grandes manifestation du 22 mars 1994 àl’appel de cinq associations de femmes algériennes.
En mars 1997, quatorze associations ont pris l’initiative d’une pétition d’un million de signatures autour de 22 amendements pour mettre en exergue les articles les plus discriminatoires du code de la famille qualifié par les algeriennes de code de l’infamie.
La chanson est àl’initiative du groupe d’associations féminines:le Collectif “ 20 ans, Barakat.
Elle denonce le code de la famille adopté àhuit clos par une assemblée essentiellement masculine le 9 juin 1984 sous le parti unique. A ce jour les femmes algériennes ne bénéficient pas des mêmes droits que les algériens, elles sont encore considérées comme sous-citoyennes par le pouvoir en place.

Leila