Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > France : Mixité scolaire : l’enseignante et essayiste Fatiha Agag-Boudjahlat (...)

France : Mixité scolaire : l’enseignante et essayiste Fatiha Agag-Boudjahlat plaide pour fermer des écoles « qui sont des poubelles »

lundi 2 août 2021, par siawi3

Source : https://www.europe1.fr/societe/la-mixite-scolaire-doit-tirer-vers-le-haut-plaide-fatiha-agag-boudjahlat-4060084

Mixité scolaire : l’enseignante et essayiste Fatiha Agag-Boudjahlat plaide pour fermer des écoles « qui sont des poubelles »

10h32, le 01 août 2021 , modifié à 19h53, le 01 août 2021

Fatiha Agag-Boudjahlat était l’invitée du « Grand entretien » sur Europe 1, dimanche. 10:59

Professeure d’histoire-géographie à Marseille puis Toulouse et autrice de l’essai « Nostalgériades » paru en avril aux éditions du Cerf, Fatiha Agag-Boudjahlat était l’invitée du « Grand entretien » sur Europe 1 dimanche. À cette occasion, elle a donné sa vision de la mixité en sein de l’éducation nationale.

INTERVIEW

Dans son livre intitulé Nostalgériades, contraction des mots « nostalgie, Algérie et jérémiades », l’enseignante et essayiste Fatiha Agag-Boudjahlat prône une « mixité qui tire vers haut » dans les écoles. Professeure d’histoire-géographie à Marseille avant de s’installer à Toulouse, elle salue la politique du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer en termes de mixité sociale et de laïcité à l’école. Fatiha Agag-Boudjahlat était l’invitée de Charles Villeneuve, dimanche, dans un grand entretien sur Europe 1.

« La mixité pourrait être profitable à tous, surtout dans une école », assure Fatiha Agag-Boudjahlat. L’enseignante et essayiste, se réclamant de la « gauche chevènementiste » assure pourtant qu’il ne faudrait pas « 50% de pauvres ou de gens de couleur et 50% de Blancs. Mais 25%-75% ». Dans quelle optique ? « Tirer vers le haut et créer de l’émulation », selon elle. Fatiha Agag-Boudjahlat se dit favorable à l’idée de fermer certaines écoles « qui sont des poubelles », quitte à ce que certains enfants rallongent leur temps de trajet pour se rendre en classe.

« Le ministre Blanquer est lucide et courageux »

Et, d’après l’enseignante, si cela n’est toujours le cas aujourd’hui, c’est à cause des hauts fonctionnaires en poste depuis de nombreuses années au sein du ministère de l’Education nationale. « Le ministre Blanquer est impeccable et solide sur toutes les questions de laïcité et de mixité. Il est lucide et courageux. Il a tout son ministère contre lui », avance Fatiha Agag-Boudjahlat. Elle pointe du doigts notamment François Fillon, ministre de l’Education de 2004 à 2005, « qui a introduit les compétences qui permettent de tricher sur le niveau des élèves ». Mais aussi la politique de Najat Vallaud-Belkacem, qui a occupé ce poste de 2014 à 2017.

Cette professeure d’histoire-géographie part notamment en croisade contre ses collègues « gauchistes » qui, d’après elle, « sont dans le misérabilisme avec les élèves ». « Je vois des profs sur les réseaux sociaux se vanter de mettre des textes en slam, se moquer de Molière, mais eux, ils apporteront le capital culturel à leurs enfants ! », s’énerve-t-elle. Elle accuse notamment ses collègues d’être « complices de ces hauts fonctionnaires » dans le but « d’éliminer la concurrence pour leurs enfants ». « Alors ceux des quartiers vont faire du slam et leurs enfants, ils feront du théâtre, ils auront le capital culturel et ils réussiront les concours », conclut-elle.