Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Washington va déployer des troupes à l’aéroport de Kaboul pour évacuer du (...)

Washington va déployer des troupes à l’aéroport de Kaboul pour évacuer du personnel diplomatique

vendredi 13 août 2021, par siawi3

Source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/washington-va-deployer-des-troupes-a-l-aeroport-de-kaboul-pour-evacuer-du-personnel-diplomatique-20210812

Washington va déployer des troupes à l’aéroport de Kaboul pour évacuer du personnel diplomatique

Par Le Figaro avec AFP

Publié hier à 20:57, Mis à jour hier à 21:55

Les États-Unis vont envoyer 3.000 soldats à Kaboul, a indiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Ils rejoindront les quelque 650 soldats américains encore en Afghanistan

Video ici

Les États-Unis vont redéployer des troupes à l’aéroport de Kaboul afin de sécuriser l’évacuation d’une partie du personnel de leur ambassade en Afghanistan, qui va être réduit face à l’avancée des talibans, a annoncé jeudi le département d’État américain.

À lire aussi :Afghanistan : l’avancée foudroyante des talibans menace Kaboul

Les États-Unis vont envoyer 3.000 soldats à Kaboul, a indiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Ils rejoindront les quelque 650 soldats américains encore en Afghanistan, et 3.500 autres militaires seront envoyés au Qatar pour pouvoir être envoyés en renfort en cas de détérioration de la situation, a précisé Kirby alors que des villes afghanes continuent de tomber aux mains des talibans.

Ce n’est pas « une évacuation totale »

Parallèlement, Washington va accélérer l’évacuation des interprètes et autres auxiliaires afghans de l’armée américaine, qui pourraient être menacés de représailles en cas de prise du pouvoir par les talibans, avec des vols « quotidiens », a déclaré à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

« L’ambassade reste ouverte », « il ne s’agit pas d’une évacuation totale », a-t-il assuré, rappelant que le gouvernement américain avait commencé à rappeler une partie de son personnel de Kaboul en avril, lorsque le président Joe Biden avait annoncé que le retrait de toutes les forces internationales d’Afghanistan serait terminé avant la fin de l’été.

À lire aussi :Afghanistan : les talibans prennent la ville de Ghazni, à 150 km au sud-ouest de Kaboul

Mais « l’accélération des offensives militaires des talibans et la hausse de la violence et de l’instabilité qui en résulte à travers l’Afghanistan sont très préoccupantes », a-t-il estimé. « En conséquence, nous réduisons encore davantage notre présence civile à Kaboul, à la lumière de l’évolution de la situation sécuritaire », a-t-il expliqué, évoquant une évacuation d’une partie des diplomates américains « dans les prochaines semaines ».

« Afin de faciliter cette réduction, le ministère de la Défense va temporairement déployer des troupes supplémentaires à l’aéroport international », malgré la poursuite du retrait d’Afghanistan, a encore dit Ned Price.

« Il ne s’agit pas d’un réengagement militaire dans le conflit en Afghanistan », a-t-il assuré, tandis que le Pentagone a également affirmé qu’il n’utiliserait pas l’aéroport de Kaboul pour des frappes contre les talibans.
Londres se mobilise, l’Union européenne réagit

Le Royaume-Uni va de son côté déployer temporairement environ 600 militaires en Afghanistan pour aider les ressortissants britanniques à quitter le pays, en proie à l’avancée des talibans, a annoncé jeudi le gouvernement britannique, dans la foulée d’une annonce similaire des États-Unis.

L’Union européenne a enfin menacé jeudi les talibans d’un « isolement » international s’ils s’emparaient du pouvoir « par la force » en Afghanistan, les appelant à reprendre des discussions « substantielles » avec Kaboul et à l’arrêt « immédiat » des violences.