Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France : Campaign to open the borders for the Afghan women and children (...)

France : Campaign to open the borders for the Afghan women and children fleeing Taliban !

mardi 17 août 2021, par siawi3

Source : Regards de Femmes

Michèle Vianès

17 août 21

À l’écoute et au suivi de la situation des Afghanes depuis plus de 20 ans, je suis sollicitée pour être porte-parole en France du mouvement international « Campaign to open the borders for the Afghan women and children fleeing Taliban !  »

Comment s’étonner que les talibans aient repris le pouvoir sans avoir besoin de livrer bataille ? Alors que pendant deux décennies le gouvernement de l’Afghanistan, religieux et ethnique, corrompu, avait d’une part maintenu les populations dans une misère généralisée et reconnu les talibans en négociant avec eux. Et avait convaincu leurs alliés qu’il y avait des « talibans modérés » !

Leurs exactions contre les femmes et les filles ne seraient pas un problème. Ce serait dans les traditions afghanes ! Asne Seierstad, reporter de guerre norvégienne, raconte la situation des femmes et filles du « Libraire de Kaboul » chez qui elle a vécu juste après la chute des Talibans, en 2001.

La force des talibans et autres islamistes a été de faire croire que revendiquer les principes universels pour leur population serait imposer un droit « occidental ». Ils en ont non seulement convaincu leur population mais également les benêts compassionnels des pays démocratiques.

Cacher les femmes et les filles sous un tissu, quel que soit sa taille, serait leur choix puisque c‘est leur foi. De là la trilogie implacable : c’est ma foi, c’est mon choix, c’est mon droit. Et les féministes universalistes doivent se taire sous peine d’être taxé·es d’islamophobie.

Depuis plus de 20 ans, champ libre a été laissé à leur idéologie : accorder aux femmes un statut infra-humain, occuper l’espace public par des femmes voilées, imposer par l’image cinématographique ou publicitaire que la femme musulmane ne peut être que voilée, aller jusqu’à tolérer le voilement des petites filles.

Comment prétendre lutter contre l’idéologie des talibans et s’offusquer de l’empêchement fait aux filles d’être scolarisées quand dans le même temps, on tolère dans nos pays le voilement des fillettes ?

Comment prétendre combattre les talibans sans s’opposer, ici et maintenant, aux idéologies théocratiques.

Sans doute est-il nécessaire de rappeler à nouveau Jules Ferry : « Celui qui tient les femmes celui-là tient tout … […] C’est pour cela que l’Église veut retenir la femme, et c’est aussi pour cela qu’il faut que la démocratie la lui enlève ».