Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Afghanistan : les talibans tirent sur des opposants lors d’une (...)

Afghanistan : les talibans tirent sur des opposants lors d’une manifestation

jeudi 19 août 2021, par siawi3

Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/afghanistan-les-talibans-tirent-sur-des-opposants-lors-dune-manifestation_fr_611d090ee4b0ff60bf7bdfb3?utm_source=Sailthru&utm_medium=email&utm_campaign=New%20Campaign&utm_term=fr-daily-brief

INTERNATIONAL

18/08/2021 16:17 CEST | Actualisé il y a 3 heures

Afghanistan : les talibans tirent sur des opposants lors d’une manifestation

À Jalalabad, dans l’est du pays, une manifestation contre le régime taliban a été vivement réprimée, certains médias évoquent des morts.

Par Claire Tervé

AFGHANISTAN - “Tous ceux qui sont dans le camp opposé sont pardonnés de A à Z”, avaient assuré les talibans mardi 17 août. Une déclaration qui sonne bien creux ce 18 août alors que les combattants ont ouvert le feu sur les participants d’une manifestation dans l’est du pays, à Jalalabad.

Ils ont en effet violemmentdispersé une manifestation publique contre le régime taliban. Selon Reuters et la chaîne Al-Jazeera, trois morts seraient à déplorer et une douzaine de personnes blessées. Vers 13h, l’agence de presse AP évoquait de son côté un décès et six blessés.

Des dizaines de personnes s’étaient rassemblées dans la ville de Jalalabad pour hisser le drapeau national un jour avant le jour de l’indépendance de l’Afghanistan, qui commémore la fin de la domination britannique en 1919. Ils ont abaissé le drapeau des talibans -une bannière blanche avec une inscription islamique-, placé par les insurgés lors de la prise de la ville quelques jours plus tôt.

“Les manifestants de la ville de Jalalabad veulent que le drapeau national revienne sur les bâtiment publics et rejettent le drapeau des terroristes talibans. Les talibans tirent ouvertement sur les manifestants”.

Les talibans auraient alors tiré en l’air pour disperser la foule, puis sur les manifestants. Selon AP, Babrak Amirzada, journaliste pour une agence de presse locale, a déclaré que lui et un caméraman de télévision d’une autre agence avaient été battus par les talibans alors qu’ils tentaient de couvrir l’évenement.

L’agence de presse afghane Pajhwok a diffusé desimages de la répression.

Rassurer les Afghans terrorisés

Les talibans ont promis d’œuvrer à la réconciliation en Afghanistan, disant avoir pardonné leurs adversaires et vouloir protéger les droits des femmes en accord avec la loi islamique, mais plusieurs pays occidentaux attendent de voir “les actes”, comme l’a souligné ce mecredi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Deux jours après leur prise du pouvoir, les nouveaux maîtres de l’Afghanistan ont tenu mardi à Kaboul leur première conférence de presse. Leur cofondateur, le mollah Abdul Ghani Baradar, appelé à de hautes fonctions, est revenu dans le pays.

Ils se sont efforcés de rassurer le monde, alarmé par leur passif en matière de droits humains quand ils étaient au pouvoir (1996-2001) et par les images déchirantes de milliers d’Afghans tentant de fuir par l’aéroport de Kaboul.

Le porte-parole taliban, Zabihullah Mujahid, a affirmé que les islamistes avaient appris de leur premier exercice du pouvoir et qu’il y aurait de “nombreuses différences” dans leur manière de gouverner, même si idéologiquement “il n’y a pas de différence”.

À voir également sur Le HuffPost : L’émotion des familles qui ont fui l’Afghanistan à leur arrivée à Frankfort