Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Inde : Les Musulmans Indiens doivent rejeter « l’Emirat Islamique » en (...)

Inde : Les Musulmans Indiens doivent rejeter « l’Emirat Islamique » en Afghanistan : Musulmans Indiens Pour une Démocratie Laïque-IMSD

mardi 24 août 2021, par siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Source : siawi.org

Musulmans Indiens Pour une Démocratie Laïque (IMSD)

23 août 21

Communiqué de presse

Les Musulmans Indiens doivent rejeter « l’Emirat Islamique » en Afghanistan : IMSD

Les Musulmans Indiens Pour une Démocratie Laïque (IMSD) rejettent l’idée même d’un état théocratique où que ce soit dans le monde. Ils questionnent donc la légitimité de « l’Emirat Islamique » que les Taliban veulent imposer au peuple Afghan déchiré et terrifié par la guerre qui aspirent à la paix.

Nous sommes profondément affectés par l’évidente euphorie d’une partie des indiens musulmans, y compris des chefs religieux tels que ceux en charge du All India Muslim Personal Law Board Maulana Umrain Mahfuz Rahmani et Maulana Sajjad Nomani et le Jamaat-e-Islami-Hind, devant la prise de pouvoir des Taliban.

Ce n’est pas autre chose que de l’opportunisme et de l’hypocrisie que de soutenir l’idée d’un état laïque dans un pays tel que l’Inde où les musulmans sont une minorité et d’applaudir l’imposition de la charia quand ils sont en majorité. Ce double standard ne fait que légitimer l’agenda du Sangh Parivar pour un Etat Hindou. (Hindu Rashtra).

IMSD respecte les vues de la communauté croissante des érudits de l’Islam, des chefs religieux et des intellectuels musulmans autour du globe qui défendent l’idée que la notion même « d’Etat Islamique » est antithétique aux enseignements profonds de l’Islam. Selon eux, les valeurs profondes de l’Islam ne sont pas en conflit avec les principes de base d’un état démocratique laïque et du pluralisme religieux.

IMSD affirme sa solidarité avec les millions de malheureux Afghans, femmes et hommes, qui ont été piégés depuis trop longtemps entre un gouvernement fantoche corrompu jusqu’à la moelle mis en place par les occupants américains et les forces de l’Otan et les Taliban rétrogrades qui lors de leur précédent gouvernement ont foulé aux pieds les droits et libertés les plus fondamentaux du peuple d’Afghanistan.

Une chose est de saluer le départ des occupants et la chute de leurs marionnettes, mais c’en est tout à fait une autre que de célébrer le retour au pouvoir de ceux qui, avec leur version barbare de l’Islam, ont contribué de façon majeure à la démonisation des musulmans et de leur foi partout dans le monde.

Certains chefs taliban ont fait les simagrées appropriés quant à l’amnistie générale, la liberté de la presse et les droits des femmes, alors même que d’autres chefs affirmaient que ce serait « la loi charia et pas la démocratie » en Afghanistan. Toutefois, des images bouleversantes de femmes, hommes et enfants paniqués ont été publiées dans le monde entier, et des nouvelles de la chasse aux journalistes et dissidents parlent d’elles mêmes.

Nous en appelons à la communauté mondiale pour lancer un ‘observatoire de l’Afghanistan 7 jours sur 7, 24h sur 24’ afin d’exercer une pression décisive sur les Taliban pour s’assurer et montrer au monde que, contrairement à leur précédent brutal exercice du pouvoir qui vait transformé l’Afghanistan en un véritable enfer sur terre, spécialement pour les femmes, ils devront cette fois respecter les droits et libertés de tous ces femmes, hommes et enfants.

En attendant, IMSD en appelle au monde démocratique en général et aux Etats Unis en particulier pour ouvrir ses frontières aux Afghans qui sont contraints de fuir leur pays. Nous appelons le gouvernement BJP de l’Inde à signer immédiatement la Convention des Nations Unies de 1951 sur les Réfugiés, ainsi que son Protocole de 1967, et d’agir immédiatement en conformité avec cette Convention. L’Inde doit ouvrir ses portes à tous les Afghans, quelle que soit leur religion.

Signataires Voir version anglaise

Traduit de l’anglais par marieme helie lucas