Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Inceste en France : la plateforme lancée mardi a reçu des centaines d’appels (...)

Inceste en France : la plateforme lancée mardi a reçu des centaines d’appels en quelques heures

mercredi 22 septembre 2021, par siawi3

Source : https://www.sudouest.fr/economie/social/inceste-la-plateforme-a-recu-des-centaines-d-appels-en-quelques-heures-6050955.php?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=MaNewsletter&utm_term=20210922

Inceste en France : la plateforme lancée mardi a reçu des centaines d’appels en quelques heures

La ligne 0805 802 804 sera ouverte entre 10 heures et 19 heures. © Crédit photo : Archives Sud Ouest

Par SudOuest.fr avec AFP

Publié le 21/09/2021 à 16h46
Mis à jour le 21/09/2021 à 18h04

Les appels et témoignages de victimes de violences sexuelles dans l’enfance ont assailli dès leur lancement les site internet et plateforme téléphonique mis en place

La plateforme téléphonique et le site internet appelant les victimes de violences sexuelles dans l’enfance à témoigner ont reçu « des centaines » d’appels et courriels quelques heures après leur lancement mardi à Paris, a indiqué le coprésident de la commission indépendante sur l’inceste, le juge Édouard Durand. « En quelques heures, il y a déjà des centaines et centaines d’appels et courriers électroniques adressés à la commission et cela veut bien dire qu’il y a un besoin social de très grande ampleur », a indiqué le juge Durand.

Sur le même sujet
Victime d’inceste : « Aujourd’hui, je n’essaie pas de me reconstruire mais de me construire... »
Anne-C. a été victime d’inceste de la part de son père. A 43 ans, elle essaie de soigner ses blessures, encore à vif. Elle témoigne

Les victimes peuvent appeler le 0805 802 804 où elles sont entendues par des écoutantes formées à la spécificité des violences sexuelles du CFCV (Collectif féministe contre le viol) et de SOS-Kriz. Elles peuvent aussi témoigner par écrit sur le site de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise/https://www.ciivise.fr/).

Les travaux de la Ciivise ont commencé en mars, dans le sillage de la publication de « La familia grande », de Camille Kouchner, qui accusait son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, de viols sur son frère jumeau. Le livre de la fille de l’ex-ministre Bernard Kouchner avait provoqué une onde de choc, entraînant des milliers de témoignages sur les réseaux sociaux sous le mot-dièse #MeTooInceste.

« Crié à l’aide »

Selon l’enquête nationale Virage de 2015, 14,5 % des femmes et 4 % des hommes ont subi des violences sexuelles au cours de leur vie. Plus de la moitié des femmes et deux tiers des hommes ont subi ces violences avant 18 ans.

« Une femme m’a dit qu’elle avait attendu cet appel à témoignages toute sa vie », témoigne Élodie, une écoutante, dans les salles du CFCV à Paris. « Certaines ont dit que c’était la première fois qu’elles parlaient. D’autres ont crié à l’aide à de multiples reprises, mais cela n’a rien changé », raconte-t-elle.

« Certaines ont parlé de leur vie brisée, pourrie par ce qu’elles ont subi. Mais elles disent qu’elles ne veulent pas que cela se produise pour d’autres », indique l’écoutante qui ne demande que le prénom et le département de son interlocuteur.

Sur le même sujet
« On vous croit » : les victimes d’inceste appelées à témoigner, une plateforme téléphonique lancée
Une plateforme téléphonique est lancée ce mardi pour recueillir la parole des victimes de violences sexuelles dans l’enfance et s’inspirer de leur vécu pour définir des outils pour protéger les plus jeunes

Suivi des dossiers vers le Parquet

La mission centrale de la Ciivise, a rappelé le secrétaire d’État chargé de l’Enfance, Adrien Taquet, est de « recueillir la parole des victimes, l’accompagner et la réorienter vers une prise en charge en soins, ou judiciaire, et mieux comprendre ce qui est à l’œuvre quand des enfants sont victimes de violences sexuelles ».

La plateforme pourra être amenée à faire des signalements à la justice.

« Le garde des Sceaux a sensibilisé l’ensemble des parquets de la forte probabilité qu’un certain nombre de dossiers soient transmis et donc que les parquets y prêtent une attention toute particulière », a indiqué Taquet.

Depuis cette rentrée scolaire est instauré un « repérage systématique » des violences sexuelles subies par les enfants lors des visites médicales à l’entrée au primaire et au secondaire, mais aussi à la maternelle.

Sur le même sujet
La Commission Inceste lance un appel à témoigner, pour sortir du silence
La Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) lance mardi à 10 heures une plateforme téléphonique pour recueillir la parole des victimes et de leurs proches